Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Publicité et streaming : la puissance du contexte

La publicité sur les plateformes de streaming a un réel impact sur les comportements d’achats.


L’efficacité de la publicité dans les services de streaming n’a jamais été aussi puissante, comme le démontre la dernière étude mondiale menée par Rakuten Advertising sur les comportements des streamers.

En France, 65% des streamers déclarent aujourd’hui acheter ou acheter occasionnellement un produit ou service après l’avoir vu en AVOD* (Advertising Video On Demand).


La TV connectée se développe et fait vendre

La raison de cet optimisme est double et met en évidence les retombées directes de la publicité sur la TV connectée (CTV) :

–        Les données montrent clairement que les streamers achètent des articles après les avoir vu sur les plateformes AVOD.

–        Des proportions élevées de téléspectateurs préfèrent les services de streaming à la télévision traditionnelle – 41 % dans le monde.


« Cette combinaison entre volume et impact fait de la Connected TV une composante essentielle du média planning.

Cela montre clairement pourquoi les annonceurs, ainsi que leurs agences media, doivent investir massivement pour toucher une audience grandissante et qui est de moins en moins addressable en TV traditionnelle.

Il est évident que nous ne sommes qu’au début de cette tendance et que les campagnes vidéos en Connected TV commencent déjà à prouver leur efficacité en terme de reach, de qualité de diffusion et d’impact durable sur la stratégie des marques. »

déclare Marc Herbault, Sales Director Media chez Rakuten Advertising.



Qui sont les adeptes du streaming ?

La moyenne mondiale de 41 % est égalée par le Royaume-Uni.

Ce chiffre atteint 52 % aux États-Unis et 56 % au Brésil, démontrant aux agences de ces marchés que s’ils ignorent encore la TV Connectée c’est à leurs risques et périls.

En Europe, l’Espagne arrive en tête avec 50 %, et l’Italie et l’Allemagne s’ensuivent avec 34 %.

Même si ce résultat n’est pas aussi élevé que sur d’autres marchés, la France n’est pas en reste avec un streamer sur quatre préférant regarder les services de streaming versus la TV traditionnelle.

Ce qui est encourageant pour les acheteurs médias, c’est que bien que les plus jeunes (18-24 ans et 25-34 ans) présentent une tendance naturelle à préférer la CTV, l’écart n’est pas si significatif comparé aux personnes âgées de plus de 50 ans.

On pourrait s’attendre à ce qu’il y ait une baisse conséquente d’audiences après la génération X, mais les baby-boomers sont aussi enthousiastes que les autres.

Si l’on examine plus en détails les statistiques, on constate que la répartition hommes/femmes des streamers s’équilibre dans tous les domaines, à l’exception du Royaume-Uni où les femmes sont 30 % plus nombreuses à regarder la TV Connectée que les hommes.


Le streamer multitâche

Il est important de noter que, comme pour les services traditionnels, les streamers utilisent également leur mobile tout en interagissant avec ce qu’ils regardent.

La navigation sur internet et l’utilisation d’applications de messagerie sont les activités les plus courantes, la première étant d’ailleurs plus fréquente que la seconde.

De plus, sur l’ensemble des marchés, plus de 80 % de ces streamers utilisant leur smartphone tout en regardant un programme effectuent des recherches générales ou sont à la recherche de produits spécifiques : leur pouvoir d’achat est donc littéralement entre leurs mains.

Cependant, il ne faut pas interpréter cela comme un indicateur de distraction : l’impact de la marque peut être directement observé dans le comportement d’achat des streamers.

Dans l’ensemble, la majorité des répondants ont déclaré qu’ils achètent ou achètent occasionnellement le produit ou le service qu’ils ont recherché sur internet après l’avoir vu sur une plateforme AVOD.

Cela va de 56 % aux États-Unis à 81 % au Brésil.

Ailleurs en Europe, l’Espagne n’est que légèrement inférieure au Brésil avec 78 %. L’Allemagne et l’Italie affichent respectivement 75 % et 72 %, suivies du Royaume-Uni (69 %) et de la France (65 %).






*Advertising Video On Demand : Le consommateur accède à du contenu vidéo gratuitement après avoir visionné une ou plusieurs publicités. Le terme est surtout utilisé pour désigner les nouvelles plateformes qui financent leurs propres productions ou achats de contenus grâce à la publicité.





 

# A lire aussi ...

Digital

Le géant du web a limité la diffusion de plus de 5,7 milliards de publicités et suspendu plus de 5,6 millions de comptes d’annonceurs...

Avis d'expert

Par Juliette Guin, experte en data integration chez Fivetran Les données de conversion sont le fondement de l’écosystème de la publicité numérique. Le suivi...

Data

Seuls 26% des marketeurs disent avoir pleinement confiance dans leurs données...

Insights

Le premier tour des élections présidentielles aura beaucoup fait réagir sur les réseaux avec un pic à plus de 280 posts par seconde au...

Publicité