Comment communiquent vraiment les jeunes de la génération Z ? Quelles applications préfèrent-ils ? Pour parler avec qui et pour faire quoi ? Diplomeo répond à ces questions grâce à une enquête inédite menée auprès de 3708 jeunes…

 

Le moins que l’on puisse dire est que cette génération fait beaucoup parler d’elle. En tant que jeunes nés avec internet, les Z sont naturellement ultra connectés. Mais sont-ils aussi accros qu’on pourrait le penser ? Quelle importance accordent-ils vraiment aux réseaux sociaux ?

Zoom sur les révélations de l’étude Parole aux Jeunes… jusqu’aux plus insolites.

 

Snapchat avant tout

Le petit fantôme jaune a visiblement un petit quelque chose que les autres n’ont pas. Snapchat prend la tête du podium des réseaux préférés des jeunes de la génération Z, Facebook se hissant à la deuxième position, juste devant Youtube.

Si les Z aiment échanger sur les réseaux sociaux, ils le font en priorité sur Snapchat  :

  • 51 % des interrogés préfèrent Snapchat pour partager des photos.
  • 56 % favorisent cette même appli pour les vidéos.
  • 76 % y publient leurs stories en priorité.

 

L’écriture, plus utilisée que les images

Les Z accordent peut-être à l’image une plus grande importance que leurs prédécesseurs, mais le texte semble tout de même largement préféré au visuel :

Les lycéens et jeunes étudiants d’aujourd’hui affectionnent l’image, certes, mais ils ne sont pas pour autant allergiques au texte, bien au contraire !

En effet, 68% des jeunes interrogés utilisent très souvent le texte et seulement 22% font très souvent usage de l’image pour communiquer avec leurs amis.

46% des sondés appellent très souvent leurs parents et 42% leur envoient très souvent des messages.

Seulement 6% des Z disent avoir recours très souvent à la vidéo pour correspondre avec leurs amis et 59% d’entre eux ne communiquent jamais via la vidéo avec leurs parents.

C’est à se demander si les réseaux sociaux sont réellement essentiels aux Z dont 58% privilégient les SMS pour communiquer par écrit !

 

Les parents ne sont pas blacklistés

Qui a dit que les jeunes snobaient leurs parents sur les réseaux sociaux ? Non, les ados et jeunes étudiants ne veulent pas écarter leurs parents de leur sphère numérique.

Alors que 77% des interrogés confient que leurs parents sont inscrits sur des réseaux sociaux, près de la moitié d’entre eux disent communiquer avec eux par ce biais !

47% de ces sondés le font via Facebook (Messenger), 28% par Whatsapp et 22% par Snapchat !

Et pas question de mal considérer les adultes de leur famille : seulement 21% des jeunes interrogés disent avoir déjà jugé une publication de leurs parents gênante ou bien un
peu honteuse…

 

Les jeunes, tous futurs influenceurs ?

Pas de génération Z sans partage… Mais de ce côté-là, il semblerait qu’il y ait deux écoles !

Non, les jeunes ne veulent pas tous maquiller leur image : pour le partage de photos, plus d’un jeune sur deux n’utilise pas de filtre. Ce sont les filles qui en usent le plus, à 61%, contre seulement 35% chez les garçons.

Du côté du type de publications, plus de 3 filles sur 5 ont déjà publié une photo de leur assiette sur un réseau social, contre moins d’un garçon sur deux !

Et si les Z voient quelque chose d’insolite, 54% ont pour premier réflexe de le partager !

Les réseaux sociaux sont un moyen de communiquer pour les Z mais aussi de gagner en notoriété pour 1 jeune sur 5. De là à les considérer accros, il y a un monde…

 

 

Les jeunes de la génération Z ont beau savoir sur le bout des doigts comment utiliser les réseaux sociaux, l’étude nous apprend surtout qu’ils sont plutôt très modérés ! Adeptes de l’écrit, contacts virtuels de leurs parents, les Z sont connectés et frappent par leur adaptablité !

 

Source : Diplomeo

 

 

# à lire aussi...

Expérience Client : A la recherche du bonheur…

Uber, Amazon, Netflix… Autant de nouvelles références en matière d’expérience client à…

5 hashtags qui auront marqué 2018

Du mouvement Metoo aux gilets jaunes en passant par les marches pour…

TikTok talonne déjà Facebook …

L’application numéro 1 auprès des adolescents dans le monde vient de dépasser…

“Pas le temps, laisse çà au robot…”

Selon une étude, un Français sur deux aimerait pouvoir déléguer une partie…