Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

Les French Days 2024 détrôneront-ils le Black Friday ?

Le Black Friday est en perte de vitesse depuis quelques années en France tandis que les French Days ne cessent de progresser…


Du 30 avril au 7 mai prochain, les e-commerçants français se réuniront et proposeront des offres de produits très attractives dans le cadre de l’édition du Printemps des French Days, une initiative en faveur du pouvoir d’achat des Français.

Sous l’impulsion des 6 grandes enseignes françaises du e-commerce, Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé, quelques autres e-commerçants ont rejoint le mouvement comme Amazon, Auchan, E. Leclerc, Carrefour, Ubaldi, Rakuten.

Cette année, une journée de plus a été ajoutée pour offrir aux Français des promotions intenses pendant 8 jours complets.



French Days en hausse et Black Friday en baisse

Depuis 2 ans, cet évènement commercial hexagonal gagne en audience.

Sur un an, les French Days du Printemps 2023 (du 3 au 9 mai) ont amélioré leurs scores de 14%, juste après une session de rentrée (du 26 septembre au 2 octobre) où ils avaient enregistré une croissance de 27%.

En 2022, ces mêmes French Days de Printemps (du 4 au 9 mai) augmentaient leurs fréquentations de 6%.

Parallèlement, le Black Friday ne cesse de baisser depuis 3 éditions.

En 2023, la 10ème édition du Black Friday en France enregistre une baisse de 9% sur un an.

En 2022, c’était également une érosion de 7% sur un an que le Black Friday subissait sur le sol français.

En 2021, on notait un recul de 23% des achats lors du Black Friday en France par rapport à l’édition précédente.

Peut-on imaginer que les courbes se croisent et que la dynamique du French clic hisse les French Days au-dessus du Black Friday ? C’est peu probable.

Nous assisterons sans doute à une légère croissance des ventes lors des French Days, mais chaque année, le Black Friday demeure de manière inégalée le jour le plus dynamique de l’année en matière de transactions en ligne



Un patriotisme économique qui ne se convertit pas en French clic

Le goût des Français pour le made in France demeure élevé.

En effet, malgré la crise plus de huit Français sur dix déclarent acheter des produits Made in France (85%). Néanmoins, ce patriotisme économique ne s’applique pas au domaine du e-commerce.

Les consommateurs français achètent en ligne de manière indifférente entre les French Days et le Black Friday.

Ils ont même tendance à acheter plus de volume lors du Black Friday.

L’initiative des sites français n’est pas un critère déterminant pour reporter les actes d’achats à cette période.


« Le French clic, c’est-à-dire le patriotisme numérique, n’est pas encore une réalité pour les consommateurs français. La lente érosion du Black Friday sera encore très très longue pour faire des French Days, le moment privilégié d’achat en ligne des consommateurs français. Il est certain que cela ne se déroulera pas lors de l’édition 2024 à venir… »

conclut Rodolphe Oulmi, Directeur Général de Webloyalty






# A lire aussi ...

Insights

Si les Français dépensent 780€ par an en abonnements, ils semblent aujourd'hui proches de la saturation...

Insights

En 7 ans, les marques les plus influentes et créatives ont multiplié leurs revenus par 4,3 ...

Insights

Les Français sont de plus en plus sensibles aux engagements sociaux ou environnementaux des marques...

e-Commerce

Près de 50 millions de Français se connectent chaque mois sur au moins l'un de ces sites...

Publicité