Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

E-commerce : quels sont les pays les plus demandeurs de produits français ?

Les chinois ne sont plus les premiers acheteurs étrangers sur les sites e-commerce français et la France perd une place au classement mondial…



La dernière étude Global Voices d’ESW dévoile quels sont les marchés étrangers à considérer comme prioritaires en 2024 pour les marques françaises.

La demande internationale de produits français a en effet considérablement évolué au cours de l’année écoulée : Le TOP 5 des marchés les plus demandeurs surprend alors que les marques françaises à l’étranger subissent un recul global.

La France perd ainsi une place et passe à la 5e place en termes d’achats en ligne internationaux transfrontaliers, devancée par l’Allemagne et le Royaume-Uni…



Les Suisses sont les premiers clients des sites français

La demande internationale de marques françaises en 2023 a été principalement tirée par les acheteurs transfrontaliers en Suisse (28%), en Chine (22%), en Espagne (17%), en Italie (26%) et en Inde (9%), révèlent les dernières recherches menées sur plus de 18.000 consommateurs de 18 pays par ESW, leader mondial du e-commerce crossborder.

2023 a vu des changements majeurs s’opérer dans ce classement :
 


Pour la première fois, la Suisse a dépassé la Chine en tant que pays qui a effectué le plus d’achats transfrontaliers en France en 2023. 

La Chine, qui représentait un tiers de la demande internationale de produits français, est d’ailleurs beaucoup moins représentative (35% à 22%).


E-commerce : des marques françaises qui attirent moins…

Les marques françaises sont en baisse dans de nombreux autres grands marchés mondiaux que la Chine.

L’étude d’ESW montre que ni les États-Unis (4,5 % contre 17 % pour les marques britanniques) ni les Émirats arabes unis (qui passent de 17 % – 2ème place l’an dernier – à 10 % en 2023 vs. 35 % pour les marques britanniques) ne figurent dans le top 5 des marchés achetant en France. 

Les marques françaises sont également moins achetées en Corée du Sud (de 9 % à 6 %), en Inde (de 12 % à 9 % vs. 26 % pour les marques britanniques).

La demande en Afrique du Sud est également très faible (près de 5 % vs. 26 % pour les marques britanniques) et presque inexistante en Australie et en Amérique du Sud.

Au niveau européen, la demande, toujours très fragile, a également été très variable :

Il y a beaucoup moins d’achats transfrontaliers de produits français en Allemagne (11% à 8%) et au Royaume-Uni (9% à 5%), mais la Suisse et l’Espagne font une entrée remarquée dans le TOP 5 (respectivement 28% – directement numéro 1 ! – et 17%).

À noter d’ailleurs la recrudescence des e-consommateurs espagnols dans le monde, ainsi que des Italiens (12% pour les marques françaises).


La France n’est plus que le 5ème marché mondial pour les achats en ligne transfrontaliers (de 14% du panel mondial à 8%), après la Chine (31%), les Etats-Unis (29%), la Grande-Bretagne (15%) et l’Allemagne cette année (9%).

Les scores ont chuté pour tous les pays, ce qui signifie que les consommateurs mondiaux ont acheté des marques en provenance de pays plus diversifiés.

La Chine, qui a été devancée pour la première fois par les États-Unis l’an dernier, reprend la tête du classement mondial.


 « À l’horizon 2024, les marques et les distributeurs français sont à nouveau confrontés à la perspective d’une faible croissance intérieure, du moins au premier semestre, et à des perspectives difficiles sur d’autres marchés clés à l’échelle internationale, toutes catégories confondues.


Toutefois, à mesure que la demande internationale fluctue, de nouvelles possibilités se présentent sur des marchés comme le Moyen-Orient, l’Inde, l’Asie-Pacifique ou l’Europe. Au-delà des marchés déjà familiers pour les marques françaises, il y a des opportunités significatives. 


Notre étude montre que les consommateurs du Brésil et du Mexique figurent parmi les marchés qui ont acheté le plus de vêtements, de cosmétiques et de produits de luxe à l’étranger en 2023, ce qui souligne l’occasion pour les marques ayant accès à des solutions e-commerce internationales en vente directe d’élargir leur clientèle dans ces marchés à forte demande et ce, pour accroître leurs revenus. »

commente Martim Oliveira Avillez, Chief Revenue Officer d’ESW







Méthodologie : 

La dernière enquête Global Voices a été réalisée par ESW auprès de 18 679 consommateurs dans 18 pays (Royaume-Uni, France, Allemagne, États-Unis, Canada, Mexique, Afrique du Sud, Émirats arabes unis, Inde, Italie, Chine, Corée du Sud, Japon, Espagne, Suisse, Brésil, Argentine et Australie), qui ont été sondés en ligne en octobre et novembre 2023.






# A lire aussi ...

e-Commerce

Avec plus de 3000 milliards de dollars générés chaque année, la Chine est (et de loin) le plus grand marché e-commerce du monde...

Avis d'expert

La classe moyenne entraîne-t-elle les marques moyennes dans sa chute ?

Data

Si l'intelligence artificielle améliore l'expérience client et les ventes, son déploiement reste souvent problématique pour les marques...

Insights

Une étude récente d’IAS (Integral Ad Science) montre que la diversité et l’inclusion prennent de plus en plus d’importance dans la communication des marques....

Publicité