Une étude menée par Mailjet montre que les Français pensent délaisser Pinterest, Linkedin ou Snapchat au profit de l’email d’ici 10 ans.

Selon 82% des Français interrogés par Morar Consulting, l’email restera en effet le premier canal de communication dans les 10 prochaines années, devant le sms et Facebook…

 

Une nouvelle étude conduite par Mailjet dévoile les difficultés que rencontrent les consommateurs avec la façon dont les marques se servent des différents canaux de communication pour les cibler.

L’expert de l’emailing s’est également penché sur les préférences des français en matière de communication afin de mieux comprendre leurs attentes.

 

 

 

L’email est éternel…

Les résultats dévoilés par cette étude indiquent que l’email est considéré par 82% des consommateurs français comme le canal qui sera le plus utilisé sur les 10 prochaines années (dont 39% sont absolument sûrs), suivi du SMS (77%) et de Facebook (75%).

L’adoption généralisée de Facebook au fil des années est indéniable : les français âgés de 60 ans et plus (67%) sont tout aussi convaincus que les jeunes adultes (72%), que le réseau social continuera à perdurer dans 10 ans.

En comparaison, 10,5% des personnes interrogées sont sûres que Pinterest et LinkedIn seront toujours utilisés dans une décennie, et seulement 12% des sondés affirment avec certitude que Snapchat existera toujours.

Malgré l’introduction en bourse de ce dernier plus tôt cette année, les français pensent que ce concept va perdre de son élan et être petit à petit délaissé par les millennials, qui sont seulement 14% à penser qu’ils continueront à utiliser l’application dans 10 ans.

Cela souligne le fait que ces plateformes sont comprises davantage comme des phénomènes éphémères que comme des canaux faits pour durer.

 

Alexis Renard, PDG de Mailjet, déclare à ce sujet :

“Alors que des plateformes récentes comme Snapchat créent actuellement le buzz notamment auprès des millennials, les consommateurs sont très fidèles à l’email qui reste le moyen de communication de référence. Les évolutions de celui-ci comme le design responsive, la personnalisation des contenus, et plus récemment l’interactivité, permettent aux marques de communiquer directement avec leurs destinataires de façon innovante et avec des messages toujours plus pertinents et ciblés.”

 

Lorsque l’on se focalise sur les innovations technologiques utilisées dans la communication des marques, 44% des personnes interrogées répondent qu’elles n’en ont remarqué aucune. Ils ne sont que 7% à avoir remarqué le bouton “Acheter” d’Instagram et 8% ont utilisé la fonction “Explorer” du réseau social.

Par ailleurs, 14% des sondés estiment que les vidéos publicitaires insérées dans Snapchat ou Facebook sont intrusives, et seulement 13% suivent les plateformes de live stream vidéo.

Loïc Le Meur, entrepreneur à l’origine de la conférence Leade.rs et utilisateur de Mailjet, commente :

“Je pense que l’email restera un des principaux canaux de communication, même si Facebook Messenger risque de croître énormément dans les années à venir. Les consommateurs continueront à utiliser les réseaux sociaux, mais dans une moindre mesure.”

 

 

Quand les marques ne répondent pas aux attentes

Alors que les consommateurs ne remarquent pas forcément les innovations entreprises par les marques en matière de communication, ils sont nombreux à s’insurger contre les communications qui n’ont pas été conçues exclusivement pour eux.

Ces messages mal ciblés sont même considérés comme étant le principal problème de la communication de marque.

En France, environ un quart des personnes interrogées estiment que les marques ont besoin de travailler davantage à la personnalisation de leurs offres. Les consommateurs français préfèrent les communications dédiées au produit (46%), soulignant qu’une approche directe et claire est plus appréciée que la mise en avant de fonctionnalités secondaires, détournant du produit même.

Loïc Le Meur abonde dans ce sens : “La seule chose qui compte est le contenu, et ce que le lectorat peut en tirer. Tout le reste est secondaire.”

Actuellement, les marques alimentaires sont celles qui communiquent le mieux avec leurs consommateurs (48%), suivies par les marques technologiques (23%). En France, les marques automobiles (5%), cosmétiques (4%) et de mode (2%) sont moins bien considérées que les marques publiques – et ce malgré le fait que des marques comme BMW soient souvent saluées pour la qualité de leurs campagnes.

 

De l’innovation à la demande

Au niveau européen, les consommateurs attendent des marques qu’elles utilisent davantage les informations en temps-réel et les données de géolocalisation dans l’email (36%), et qu’elles envoient des emails prenant en compte les produits déjà consultés ou achetés récemment par le consommateur (32%).

Près d’un tiers des personnes interrogées (30%) souhaitent également pouvoir effectuer leurs achats directement depuis un email dans le but de faciliter leur expérience d’utilisateur.

Le design des messages est également important, puisque 41% des sondés veulent recevoir des emails où la navigation, notamment mobile, est facilitée.

Plus d’un tiers (37%) des personnes interrogées souhaitent que les marques communiquent davantage en utilisant des vidéos de produits.

C’est particulièrement important pour les millénials : 52% de la tranche 16-29 ans veut des contenus vidéo, alors qu’ils ne sont que 21% chez les plus de 60 ans.

De la même manière, les 16-29 ans sont le groupe le plus enclins à recevoir des publicités interactives (24%), là où les 45-59 ans ne sont que 12%, et les plus de 60 ans seulement 8%.

Alexis Renard conclut :

“Pour rester à jour sur les tendances émergentes et les anticiper, les marques doivent régulièrement expérimenter de nouvelles techniques de communication. L’interactivité, la géolocalisation, ou encore la capacité à s’adresser à des populations plus jeunes qui recherchent des contenus rapidement assimilables est essentiel pour les entreprises.

Une chose est certaine au bout du compte : la qualité de l’expérience utilisateur restera la clé de voûte de ces démarches. L’email bénéficie de nombreux atouts pour rendre cette expérience incomparable si ceux-ci (qualité du design, personnalisation,…) sont utilisés à bon escient.”

 

Pour plus de détails, l’étude complète est consultable ici.

 

Méthodologie :

L’étude, menée par Morar Consulting sur commande de Mailjet en mars 2017, est le résultat d’un sondage auprès de 2000 consommateurs en France et au Royaume-Uni. Cette étude comprend également les commentaires des experts de l’emailing de Leade.rs, Webedia, Litmus, Movable Ink, RebelMail et Boomtrain.

 

 

 

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !