Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Etude : les comportements d’achat des Français face à l’inflation

Si l’inflation impacte fortement les arbitrages des Français en matière de consommation, ceux-ci ne sont toutefois pas prêts à renoncer aux achats plaisir…


Dans un contexte inflationniste où le pouvoir d’achat se retrouve au cœur de l’actualité, Bonial a souhaité se pencher sur la relation des Français à la consommation à l’occasion de la rentrée en les questionnant notamment sur leur pouvoir d’achat mais aussi sur le plaisir d’achat.

Cette nouvelle vague du baromètre réalisé par OpinionWay met notamment en exergue le poids des dépenses contraintes des Français et leurs incidences sur leur quotidien à l’heure de l’inflation.

Ces derniers n’écartent pas pour autant les achats plaisir et s’appuient sur les offres proposées par les enseignes afin d’optimiser leur pouvoir d’achat.

Pour autant, notons que le ressenti des Français quant à l’évolution des prix ne sera pas sans effet sur les comportements d’achats dans les semaines à venir…

EN BREF

  1. 85% des Français ont un sentiment négatif sur leur pouvoir d’achat (+4 pts)
  2. 78% des Français ont le sentiment que le prix des achats contraints augmente (=)
  3. 31% des Français n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois (-1 pt)
  4. 46% des Français seront plus attentifs aux prix dans les prochaines semaines (+6 pts)
  5. 81% des Français jugent le blocage des prix énergétiques utile
  6. 63% des Français jugent le chèque alimentaire de 100€ utile
  7. 64% des Français estiment être concernés par le chèque alimentaire de 100€ et 50% l’utiliseront dès septembre
  8. Lidl reste l’enseigne alimentaire qui incarne le plus la lutte pour le pouvoir d’achat, devant E.Leclerc tandis que Carrefour et Auchan progressent. Côté enseignes non-alimentaires, Amazon devance Action.
  9. 63% des Français ont le sentiment le prix des achats plaisir augmente (+1 pt)
  10. 78% des consommateurs (+2 pts) ont l’intention de faire évoluer leurs comportements d’achat dans les semaines à venir



Pouvoir d’achat : une très large majorité de Français négatifs

Alors que 85% des Français ont un sentiment négatif sur leur pouvoir d’achat, le graphique ci-dessous traduit une certaine forme de réalité vécue par nos concitoyens au quotidien.


En effet, 31% d’entre eux peinent à financer leurs dépenses jusqu’à la fin du mois. Plus encore, 34% estiment que leur pouvoir d’achat ne leur permet pas de vivre décemment.

Bien qu’il soit possible de constater quelques évolutions depuis mars dernier, le ressenti des François apparaît toujours comme majoritairement négatif.

Quelles mesures les Français attendent pour relancer le pouvoir d’achat ?

Si huit Français sur dix (81%) estiment le blocage des prix énergétiques utile, 78% se déclarent favorables à une remise de 15% sur l’ensemble des courses alimentaires.

En parallèle, 69% perçoivent positivement un chèque énergie (gaz, électricité) et 61% un chèque carburant.

Les loisirs ne sont pas en reste, un Français sur deux (50%) jugerait utile le versement d’un chèque Loisirs d’une valeur de 100€.

Pour autant, les Français ne comptent pas que sur les pouvoirs publics pour les accompagner, ils savent que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et tendent à faire évoluer leurs comportements d’achats.

Faire évoluer le comportement d’achat pour optimiser le pouvoir d’achat

Au regard du graphique ci-dessous, nous pouvons constater que l’ensemble des indicateurs suivent une tendance haussière et que les Français redoubleront d’efforts pour préserver leur pouvoir d’achat.


Ainsi, 46% (+6 pts) d’entre eux ont l’intention d’être plus attentifs aux prix et 34% (+2 pts) rechercheront davantage de promotions.

Pour ce faire, 19% (+2pts) fréquenteront davantage les enseignes discount et 16% (+4 pts) privilégieront les grandes surfaces.

Concernant le choix des produits, 23% (+6 pts) jetteront leur dévolu sur les marques distributeurs.
 
En parallèle, près d’un Français sur quatre (23% / +3 pts) s’attachera à vendre des produits d’occasion et 22% (+5 pts) achètera des produits de seconde main pour réaliser des économies.
 
Enfin, la réduction des loisirs et vacances seront à l’ordre du jour pour 24% (+9 pts) des Français, tout comme la limitation des déplacements (24%).

Lidl en tête sur l’alimentaire

Le classement des enseignes alimentaires ci-dessus reflète celui réalisé en juillet 2021 .

En effet, Lidl se détachait déjà sur l’image prix.

En toute logique, les consommateurs hissent de nouveau cette enseigne au premier rang lorsqu’il s’agit de savoir quels sont les distributeurs alimentaires qui les aident à consolider leur pouvoir d’achat.


Juste derrière, E.Leclerc monte sur la seconde marche du podium. Pour mémoire, l’enseigne bretonne s’imposait déjà dans le cœur de Français sur le critère Image Promotions de notre classement juillet 2021.

De son côté, Carrefour se positionne sur la 3ème marche du podium et progresse en termes de notation, l’annonce récente de 100 prix bloqués pourrait expliquer cette montée en puissance.

Enfin, notons qu’Auchan remonte dans ce classement, son opération « bons d’achats » n’est probablement pas sans effet sur cette évolution positive.

Amazon d’abord… mais le commerce physique encore et toujours

La plateforme reine du e-commerce prend ainsi la première place des enseignes non-alimentaires et distance assez largement ses concurrents.

Cependant, le hard discounter néerlandais Action accapare la seconde place et le chantre de la démocratisation de l’équipement sportif Decathlon s’impose sur la troisième marche du podium.

Enfin, l’enseigne Kiabi gagne deux places depuis la dernière vague de ce baromètre.



Achats plaisir, un budget en hausse à l’heure de la trêve estivale

Alors que 63% (+ 1pt) des Français estiment que le prix des achats plaisirs augmente, seuls 23% (-2 pt) des Français réalisent régulièrement des achats plaisir contre 68% occasionnellement.

Paradoxalement, le budget moyen des Français pour les achats plaisir de 334€ a progressé de 54€ depuis la dernière vague de ce baromètre. Une hausse à relativiser eu égard au fait que ce sondage a été réalisé mi-août à l’heure de la trêve estivale.

A noter par ailleurs que pour 68% des Français, les promotions leur permettent de réaliser un achat plaisir.

Il ressort toutefois que les Français se recentrent sur les achats essentiels du quotidien pour se faire plaisir.

Produits d’hygiène, courses alimentaires, restaurants et traiteurs ou encore vacances et week-ends figurent ainsi sur le haut de la liste…








Méthodologie

Echantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus de 1010 personnes.  L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées du 17 au 18 août 2022. 






# A lire aussi ...

Avis d'expert

Quelle place pour le commerce physique face au développement constant du Digital et à l'avènement annoncé du tout virtuel ?

Insights

Habituée au e-commerce et aux réseaux sociaux, quel regard porte la génération Z sur les magasins physiques ?

Insights

1 jeune sur 3 saute régulièrement des repas faute de moyens et 1 sur 2 redoute désormais de faire face à la précarité...

e-Commerce

Si les achats en magasin sont toujours largement majoritaires, les jeunes générations plébiscitent de plus en plus le digital...

Publicité