Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Conso : comment les Français s’adaptent à la crise

Alimentation, sorties, vêtements… Une grande majorité des consommateurs a déjà réduit fortement les dépenses dans de nombreux secteurs.



Paniers anti-inflation, organisation de lotos avec des bons d’achat… Les mesures se multiplient pour aider les consommateurs face à l’augmentation des prix en France.

GetApp, plateforme de conseils d’applications et logiciels métiers, a interrogé 1 011 consommateurs français pour comprendre quelles sont leurs nouvelles habitudes de consommation.

D’après le premier volet de cette étude, plus d’un consommateur français sur trois estiment que les entreprises n’en font pas assez pour s’adapter à la réalité économique. Et 67 % des particuliers au fait de l’inflation souhaitent que les entreprises proposent plus de réductions de prix…


La situation économique impacte les comportements d’achat

82 % des consommateurs interrogés ont modifié leurs habitudes d’achat à cause de la situation économique actuelle.

Ils déclarent acheter ou utiliser moins qu’avant les catégories de biens et prestations suivantes :

  • Vêtements (pour 68 % des personnes interrogées ayant changé leurs habitudes d’achat)
  • Produits alimentaires (67 %)
  • Bars et restaurants (61 %)
  • Factures domestiques – électricités, gaz, eau (57 %)


Certains même ont pris des décisions plus drastiques en arrêtant d’acheter des produits comme les électroménagers (18 %) ou ne plus fréquenter les bars et restaurants (13 %)…


Les Français se lancent dans la chasse aux bonnes affaires.

En plus d’acheter moins, les consommateurs usent de méthodes pour bénéfcier de meilleures ofres dans cette situation d’infation.

Dans ce contexte, les entreprises doivent s’efforcer de rassurer et de fidéliser les consommateurs en optimisant leurs tarifs, en proposant des alternatives de produits ou en mettant en place des programmes de fidélisation.


En effet, 68 % des personnes ayant changé leurs habitudes achètent des produits moins chers et 39 % privilégient les marques génériques, mais beaucoup font plus de concessions.

51 % ont annulé des achats importants et 20 % prennent plus souvent les transports en commun pour limiter les frais.

En parallèle, les consommateurs interrogés ont davantage tendance à épargner (pour 15 % d’entre eux).

8 Français sur 10 suivent leurs dépenses et leurs économies.

Une majorité de consommateurs interrogés (52 %), a modifié sa méthode de paiements en raison de la situation économique actuelle.

Pour le suivi des dépenses, les répondants le font en les notant (40 %), en les suivant sur leurs comptes bancaires (25 %) ou via des applications de suivi de budget (16 %).


Des Français de plus en plus inquiets face à une éventuelle récession économique.

La hausse des prix inquiète les consommateurs, qui redoutent de ne plus pouvoir s’offrir certains produits ou services essentiels.

90 % des sondés sont inquiets d’une récession économique possible et 92 % le sont face à la hausse des prix et des coûts, malgré leurs efforts pour s’adapter à la situation actuelle.


Et si les prix venaient à augmenter de 15 % dans un avenir proche, les particuliers interrogés envisageraient de limiter davantage certaines dépenses de première nécessité comme celles relatives aux produits alimentaires (57 %), aux factures domestiques (55 %)en encore aux soins de santé (40 %).

Sans surprise, le constat serait le même pour les produits et services non indispensables, avec une baisse de dépenses envisagée, majoritairement pour les vêtements (60 %), les produits de beauté (57 %) ou encore les sorties dans les bars et restaurants (54 %).

«Comme on pouvait s’y attendre, les consommateurs français interrogés ont dû changer leurs habitudes d’achat pour s’adapter à la situation économique actuelle.

Les résultats de l’étude soulignent qu’une majorité d’entre eux a pris la décision de limiter son budget pour différents types de produits ou services, ceux de première nécessité inclus.

Pour faire des économies, en plus de considérer le prix comme leur principal critère d’achat, les particuliers sondés ont tendance à adopter davantage certains comportements “anti-inflation” comme rechercher activement de bonnes affaires.

Dans ce contexte particulier, il peut être recommandé aux entreprises de lancer des initiatives comme veiller à optimiser leurs prix ou repenser leurs programmes de fidélité, ceci afin de rassurer leurs clients et garantir leur rétention.»

conclut Sabrina Khoulalène, Analyste de contenu chez GetApp







# A lire aussi ...

Insights

Si les Français dépensent 780€ par an en abonnements, ils semblent aujourd'hui proches de la saturation...

Insights

En 7 ans, les marques les plus influentes et créatives ont multiplié leurs revenus par 4,3 ...

Insights

Les Français sont de plus en plus sensibles aux engagements sociaux ou environnementaux des marques...

Insights

85 % des directeurs marketing B2B français sont confiants dans leur capacité à générer du chiffre d’affaires dans l’année à venir et 68 %...

Publicité