Retail : 5 grandes tendances appelées à durer après la crise

La crise de la Covid-19 a profondément modifié les comportements des consommateurs et leurs habitudes d’achat. Parmi tous ces changements, voici 5 tendances de fond qui vont marquer le secteur de la grande consommation dans les mois à venir.



La crise de la Covid-19 a considérablement modifié les habitudes de consommation, tout en mettant en lumière les marques qui assurent une communication transparente et engagent des initiatives à caractère social et en faveur de l’environnement.

L’effet positif de cette crise est l’intérêt croissant porté à la lutte contre le changement climatique : le développement durable gagne du terrain dans le domaine des valeurs personnelles et des valeurs d’entreprise.

Cela se concrétise par une évolution des préférences des consommateurs et seules les entreprises pouvant satisfaire à ces nouvelles attentes sauront gagner leur confiance.

Dans cette optique, Tiendeo.fr, société leader en services de marketing digital Drive-to-Store pour le secteur du Retail, a analysé les principales tendances durables qui marqueront le secteur de la grande consommation à court terme :


#1 – Le prix et le bio sont les éléments qui influencent le contenu du caddie


Dans un premier temps, le confinement a eu des effets sur le type de produits choisis par les consommateurs afin de remplir leur caddie, en privilégiant l’alimentation et avant tout, les articles de première nécessité.


Les achats compulsifs sont passés à un second plan, et bien que, selon les données collectées par Tiendeo, les consommateurs retrouvent peu à peu leurs habitudes de consommation, ils planifient désormais leurs achats de manière plus rationnelle et prennent en compte le critère biologique.


Le prix est également un élément déterminant tout comme la qualité des produits, dans l’optique de profiter d’une vie plus saine.


#2 – Le made in France gagne du terrain


La crise économique causée par la pandémie a conduit à la fermeture d’entreprises nationales, le secteur le plus affecté par la situation.

Dans le cadre du retour à la nouvelle normalité, les consommateurs doivent mettre du leur afin de privilégier le commerce de proximité et les produits nationaux.

Cela implique d’adopter une attitude plus protectionniste quant à ses habitudes de consommation, dans l’objectif de stimuler l’industrie française.


#3 – Moins de papier, plus de numérique


La vente en ligne gagne en importance dans le cadre de la communication entre retailers et clients, c’est le canal le plus accessible.

Dans la conjoncture actuelle, les supports les plus classiques (physiques) ont perdu du terrain, et au mois de mars dernier, la production de brochures papier (le format de publicité par excellence dans le secteur de la grande consommation) a été interrompue pour laisser place à la version numérique, permettant ainsi de tester les atouts de ce canal.

L’utilisation du papier a repris dans la plupart des cas, mais il ne fait aucun doute que cette année, le mix média va privilégier la communication en ligne.


#4 – Les atouts du télétravail en matière d’environnement


Ces derniers mois, le télétravail s’est imposé à chaque fois que cela était possible et est devenu une nouvelle modalité de travail pour de nombreux citoyens, ce qui a entraîné une réduction des déplacements, du transport à usage privé, et a par la suite engendré une baisse de la pollution.


Le Customer journey évolue donc en termes d’horaires, de périodes de plus grande affluence en magasin et de fidélité envers les retailers (les supermarchés situés en centre-ville, à proximité du lieu de résidence des consommateurs, ont gagné en fréquentation).


#5 – Diversification des achats : l’e-commerce et les magasins physiques cohabitent


Pendant cette période de crise, de nombreuses familles ont effectué des achats en ligne, soit à un rythme plus fréquent, soit pour la première fois.


Cette diversification des achats entre magasin physique et e-commerce représente un défi logistique pour les retailers.

Les diverses prestations proposées, telles que le service click&collect, la livraison à domicile ou l’achat en ligne, apportent incontestablement une valeur ajoutée à l’activité.