Le Sncd vient de publier les résultats de la 9ème édition de son étude sur la perception de l’email marketing. L’occasion de faire le point sur l’attitude des internautes français vis-à-vis des emails…

 

L’étude EMA – Email Marketing Attitude, menée pour la neuvième fois en France depuis 2006, questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email.

Baisse des volumes d’emails envoyés, impact du mobile, explosion du multi-device…

Si ce cru 2015 ne présente pas de grandes nouveautés par rapport aux années précédentes, cette enquête vient confirmer des tendances de fond observées depuis quelques années maintenant.

 

L’email en mode hyper-connecté

En 2015, le développement de l’équipement des internautes en nouveaux devices se poursuit : avec une moyenne de 2,2 devices, les internautes sont connectés en permanence:

  • 29 % utilisent à la fois l’ordinateur personnel, le smartphone et la tablette pour se connecter à internet.
  • 55 % de ceux qui utilisent un ordinateur personnel pour se connecter à internet utilisent également un smartphone (vs 47 % en 2014).

 

email-supports

 

En revanche, la télévision connectée demeure un épiphénomène et, lorsque les internautes en possède une, elle n’est pas pour autant utilisée pour consulter les emails : 85 % des interrogés n’utilisent jamais la TV connectée pour consulter leurs messages électroniques.

En moyenne, les répondants disposent de 2,1 boîtes email (vs 2,5 en 2014). Les boîtes emails principales sont consultées au moins une fois par jour par 96 % des répondants (vs 93 % en 2014). Les trois principales utilisations sont la gestion de leur correspondance personnelle (88 %), les services administratifs (68 %) et leurs achats ou ventes privées (65 %).

 

Un outil marketing toujours aussi efficace

La baisse du volume d’emails reçus semble cohérente avec la diminution du volume d’emails envoyés par les routeurs constatée plus tôt dans l’année dans une autre étude : les répondants sont 37 % à déclarer recevoir plus de 25 emails par jour sur leur boîte principale contre 44 % en 2014.

Pour autant, l’impact du levier demeure important, comme l’illustrent ces quelques faits marquants :

  • 39 % des répondants déclarent aimer recevoir des messages commerciaux,
  • 35,9 % trouvent que la pertinence des emails commerciaux a augmenté depuis l’année dernière (vs 30 % en 2014),
  • après avoir reçu une offre commerciale par email, 38 % des répondants se sentent incités à visiter un site web, 19 % à visiter un magasin.

 

[blockquote cite=”commente Bruno Florence, Vice-Président délégué du Sncd.”]« L’email permet aussi bien de prospecter que de fidéliser et il reste très ancré chez les internautes : 96 % consultent leur boîte principale au moins une fois par jour. Malgré la hausse constante de l’usage des smartphones et des tablettes, l’ordinateur reste l’appareil le plus apprécié pour lire sa messagerie (88 % le préfèrent).

Enfin, même si seulement 34 % des internautes aiment recevoir des messages commerciaux, ils sont 65 % à effectuer des achats suite à un email et plus de 77 % à conserver un message intéressant. Année après année, l’emailing, correctement segmenté, personnalisé et envoyé, reste le canal le moins cher, le plus performant et le plus puissant pour animer sa clientèle » [/blockquote]

 

Autres chiffres clés :

  • 49 % des répondants déclarent acheter suite à la réception d’un email commercial,
  • 35 % consultent leur dossier de courrier indésirable,
  • 35 % considèrent qu’un email envoyé suite à leur navigation sur un site internet est intrusif,
  • 32 % ont déjà fait un achat sur un site après s’être désabonné des communications de celui-ci,
  • 32 % ont déjà utilisé le bouton « ceci est un SPAM ».

 

Les moments propices à la consultation des emails

L’enquête a permis de mettre en lumière les moments de la journée où les internautes consultent leurs emails. Ainsi, 39 % les consultent pendant la nuit, ou encore 95 % depuis chez eux le soir.

Les répondants ont également été interrogés sur les situations dans lesquelles ils ont tendance à consulter leurs emails. Ils sont 83 % à lire leurs emails lorsqu’ils s’ennuient, 48 % pendant leurs voyages en transports ou encore 44 % depuis une file d’attente.

 

Quels profils vis-à-vis de l’email ?

Une segmentation des répondants a été réalisée pour donner vie aux différents profils des internautes.

Cette catégorisation permet ainsi de décrypter l’équipement des différents profils, leur perception de l’email, leur gestion du désabonnement et des SPAM, leur appétence à l’achat en ligne, l’impact de l’email sur leur parcours client et leur maturité achat online et email.

Cinq segments ont ainsi été déterminés : acheteurs experts (18 %), email addicts (27 %), détachés (25 %), réticents (14 %) et mobinautes influencés (56 %).

profils-emails

 

 

Les tendances résumées en infographie:

 

Infographie-email-2015

 
Méthodologie : Enquête basée sur un questionnaire en ligne administré par le cabinet indépendant Research Now, entre le 17 avril et le 21 mai 2015. Les résultats ont été exploités par l’équipe de consultants data & analytics d’Experian Marketing Services France. Echantillon de 1 200 répondants après redressement sur des critères sociodémographiques (âge, sexe, CSP) permettant une meilleure représentativité des internautes français. L’enquête comporte des questions autour de 4 thématiques : les comportements et usages, les messageries, les messages commerciaux, le spam et le désabonnement.

 

 

3 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

Les chiffres du e-commerce au 1er trimestre

La Fevad a présenté aujourd’hui les résultats des ventes sur internet pour…

[Infographie] Les évolutions du retail

Le secteur du retail a évolué très rapidement ces dernières années, et…

Des IA et des bots: Le renouveau de l’expérience client ?

Pour une très grande majorité de marketeurs, la robotisation et l’emploi de…

[Infographie] Le profil du fan de Marvel

A l’occasion de la sortie du dernier Avengers, Kantar dresse le portrait des fans de Marvel en France …