Le Sncd vient de publier les résultats de son étude annuelle sur l’attitude des internautes face à l’emailing.

Moments de lecture, utilisation du mobile, attitude face aux newsletters ou aux emails commerciaux, usages professionnels ou privés…  

Voici, en 2 infographies, tous les chiffres-clés à connaître sur la perception de l’email en 2017.

 

Menée pour la onzième année en France, l’étude EMA – Email Marketing Attitude  questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email en tant que particuliers ou en tant que professionnels.

L’occasion de faire le point sur la façon dont cet ancêtre du web est encore utilisé en 2017…

 

Toujours plébiscité, l’email fait sa mue mobile

Un canal toujours incontournable

90% des internautes continuent de se servir de l’email au moins une fois par semaine. Ils disposent de 2,2 boîtes email (67 % des internautes en ont au moins deux) et sont abonnés à plus de 6 newsletters (81 % des internautes sont inscrits à au moins une newsletter, le chiffre moyen d’abonnement étant de 6,4 newsletters).

A noter également que l’email reste aussi le canal préféré des internautes pour interagir avec les marques (52%) devant les réseaux sociaux, les apps ou les chats.

Une utilisation de plus en plus mobile

Compte tenu de la grande diffusion du mobile, de plus en plus d’internautes consultent leurs e-mails dès réception sur leur appareil : 61 % lisent leurs e-mails sur un smartphone, soit plus de 23 millions de personnes (+64 % par rapport à 2014).

Toutefois les marques semblent encore avoir du travail en termes d’optimisation des messages puisque 31 % des utilisateurs de terminaux mobiles affirment que parfois, ou souvent, les newsletters s’affichent mal sur leurs appareils.

Dans ce cas, 29 % suppriment ces communications tandis qu’environ 60 % attendent de disposer d’un ordinateur pour les afficher ou les lire.

Force de vente

L’email reste aussi un réel vecteur de vente puisque 76 % des abonnés à une newsletter affirment avoir déjà acheté un produit ou un service en ligne en cliquant sur le lien présent dans le mail.

Ils sont aussi 75 % à  se rendre en boutique pour acheter des produits ou services promus dans une newsletter…

 

Tous les chiffres de l’email en BtoC :

49 emails par jour pour les pros

Le pendant BtoB de cette étude livre aussi quelques chiffres intéressants sur l’utilisation de l’email dans le cadre professionel.

Les répondants reçoivent quotidiennement un nombre important d’emails, soit 49 en moyenne (une légère hausse par rapport à 2016) dont 13 sont des emails publicitaires.

Bien que l’ordinateur constitue le principal terminal utilisé dans le cadre de la consultation de la messagerie professionnelle (97 % des connexions), le poids des smartphones et des tablettes est également à prendre en compte.

Celui des smartphones augmente ainsi sensiblement (+38 % par rapport à 2016) pour atteindre 56 % des connexions. La tablette représente quant à elle 17 % des connexions (12 % l’année dernière).

Systématiser le responsive design se révèle cette année encore une pratique indispensable pour l’email marketing BtoB.

L’email matin et soir

Celle-ci s’avère d’autant plus nécessaire que les heures de connexion des internautes diffèrent selon le type de terminal de connexion. Ainsi, une proportion significative des répondants déclare consulter sa messagerie le matin entre 7h et 9h et en fin de journée après 19h sur smartphone (32 % entre 7h et 9h, 37 % après 19h) et sur tablette (21 % entre 7h et 9h, 59 % après 19h).

L’ordinateur reste le principal terminal de connexion utilisé entre 9h et 13h. Trois quarts des professionnels déclarent consulter leurs emails sur cette tranche horaire.

Emails publicitaires : avant tout pour la veille?

L’envie de s’informer reste la motivation première de l’ouverture d’un email publicitaire (61 %, en hausse par rapport à 2016).

Les répondants constatent trois bénéfices majeurs d’un email publicitaire dans le cadre de l’activité professionnelle : la veille concurrentielle et la découverte de nouveautés (respectivement 34 % et 32 %) ainsi que l’accès à des offres promotionnelles (10 %).

À noter que 45 % des professionnels déclarent avoir déjà acheté un produit ou un service au moins une fois suite à la réception d’un email publicitaire (+3 points par rapport à 2016).

Quatre éléments favorisent l’ouverture des emails publicitaires : la connaissance de l’expéditeur (81 %), la confiance en l’expéditeur (81 %), la pertinence de l’objet (80 %) et sa personnalisation (42 %).

L’intérêt pour les emails publicitaires reste donc conditionnel. Les sollicitations doivent être calibrées, et ce d’autant plus que les professionnels semblent réticents à certaines d’entre elles : parmi les professionnels ayant déjà reçu un appel suite à un email publicitaire (51 %), seuls 7 % l’apprécient.

Les actions réalisées par les professionnels suite à la réception d’un email publicitaire sont toutefois significatives :

  • 61 % sont susceptibles d’aller sur le site de l’expéditeur (+6 points par rapport à 2016),
  • 26 % de remplir le formulaire de contact (+3 points),
  • 20 % de faire une demande de devis (+1 point)
  • et 14 % de se connecter aux réseaux sociaux (+6 points).

 

Tous les chiffres de l’email en BtoB:

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !