Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Le modèle marketplace : un levier de l’économie circulaire ?

Pour concilier économie et écologie, les marketplaces C2C sont sans doute un modèle à envisager…




Par Antoine Orsini, Co-fondateur de Lemonway



À l’heure où les projets d’avenir sont de plus en plus collectifs, la notion de préservation de l’environnement et des ressources naturelles s’impose comme un enjeu majeur, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

En effet, avec l’arrivée du collectif EC2022 et ses objectifs de rehaussement du pouvoir d’achat et de développement de l’industrie nationale tout en préservant la planète, de plus en plus de mesures sont mises en place pour assurer la sauvegarde de l’environnement.

Si écologie et économie semblaient difficiles à concilier, aujourd’hui ces deux domaines coexistent efficacement via l’économie circulaire et grâce, notamment, au modèle marketplace. 

En effet la marketplace C2C séduit de plus en plus les particuliers mais aussi les professionnels dont l’activité se caractérise autant sur le B2B que le B2C. Quels sont les enjeux et bénéfices de ce modèle d’affaires ?




Un levier pour être en conformité avec les lois environnementales 


Avec l’entrée en vigueur de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire qui a pour objectif de lutter contre l’obsolescence programmée et le tout jetable en février 2020, ce concept s’inscrit réellement dans les pensées et tend à une adoption généralisée.

Légalement, le sujet avait déjà été abordé en 2015 via la loi relative à la transition énergétique pour une croissance verte ; cette dernière a permis de définir la transition vers une économie circulaire comme un objectif national sur le territoire français.

De l’approvisionnement à l’allongement de la durée d’usage, en passant par l’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des produits, ces lois invitent les entreprises à prendre en compte les impacts environnementaux et sociaux de leurs activités.

Toutes ces actions sont permises notamment grâce à la marketplace d’économie circulaire.

Sa particularité ? On y trouve exclusivement des produits de secondes main re-manufacturés, des sous-produits et matériaux laissés de côté. On pense alors aux pionniers Drivy, Vinted ou encore Backmarket.

Pour être en conformité avec la loi – tout en valorisant leur travail – beaucoup d’entreprises utilisent l’économie circulaire comme un véritable levier pour faire évoluer leur image de marque et ainsi se “démarquer ou se différencier” de leurs concurrents.


Une voie vers la valorisation des déchets


Au-delà d’être un parfait outil pour répondre aux problématiques environnementales, la marketplace d’économie circulaire permet aux entreprises de maîtriser de A à Z, la vie de leurs produit. 

Au crépuscule de leur utilisation première, lorsqu’ils ne sont plus vendables, le recyclage ou l’upcycling peuvent leurs donner une nouvelle utilité.

Faire le choix d’un modèle commercial circulaire, c’est aussi faire des économies.

Si l’on prend l’exemple des sous-produits, l’usage des déchets comme matière première secondaire dans une autre chaîne de production réduit incontestablement les coûts de traitement et d’élimination. 

Le stock dormant n’est lui aussi pas en reste ! Il peut en effet être valorisé via la location ou de la vente à d’autres professionnels. Là encore, la création d’une marketplace d’économie circulaire permet d’optimiser ses stocks en réduisant les coûts de stockage.

L’instauration d’une plateforme entièrement dédiée à la vente ou à la location des produits d’occasion permet donc de garder le contrôle sur le marché de seconde main ; et ce avant que d’autres acteurs ne s’en emparent.

Ce cercle vertueux est aussi l’occasion de renforcer les liens avec les clients et de mettre en avant les valeurs et l’engagement de l’entreprise auprès des acteurs externes.


Une nouvelle forme d’engagement RSE


Selon une étude[1], 76 % des entreprises pensent que la responsabilité sociétale et environnementale (RSE) aura un impact sur leur modèle économique.

La création d’une marketplace d’économie circulaire s’inscrit donc entièrement dans cette démarche et permet de répondre à de nouveaux enjeux business. 

La nouvelle ère économique a pour objectif de : respecter les enjeux et objectifs du développement durable tout en améliorant l’impact social, environnemental et économique de l’économie de marché. 

La création d’une marketplace d’économie circulaire est une réelle valeur ajoutée. De nombreuses entreprises l’ont bien compris et elles se sont décidées à réduire leur impact sur l’environnement. 

En B2B comme en B2C ou en C2C, cela permet de donner à l’entreprise une image responsable et de toucher des publics toujours plus sensibles à cette démarche. 

C’est aussi une façon de renforcer et fidéliser au maximum la relation client, tout en gardant la main sur l’ensemble de la chaîne de paiement… 








[1] Étude réalisée par Havas Paris, le CSA Research et L’Express 






# A lire aussi ...

Insights

Le «New Retail» post covid va combiner réel et virtuel et tendre vers un commerce plus durable...

Insights

Un tiers des français ont aujourd'hui une image négative des métiers du marketing...

e-Commerce

Malgré le contexte économique, le e-commerce a généré quelques 36 milliards d'euros au 3ème trimestre 2022...

Insights

Dans un contexte économique difficile, mais où le réchauffement climatique se fait de plus en plus pressant, dentsu insights, le département insights et data du...

Publicité