Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Le e-commerce surfe sur la vague de la seconde main

Avec l’inflation, le marché de la seconde main a plus que jamais le vent en poupe et les acteurs du e-commerce l’ont bien compris…


De plus en plus d’enseignes proposent des articles de seconde main en lançant leur marketplace pour réaliser cette diversification.

Bien au-delà d’une simple tendance, le marché de l’occasion séduit de plus en plus les consommateurs.

Qu’il s’agisse de Second Show sur Showroomprivé, de 2nd Life sur Boulanger, ou de la marketplace spécialisée Vinted, les articles de seconde main connaissent un grand succès sur les sites de vente en ligne…




Par Pierre Lion, Chief Growth Officer, Mangopay





La révolution du marché de l’occasion

D’après une étude du groupe McKinsey réalisée auprès de plateformes C2C (plateformes de ventes mettant en lien des particuliers) proposant des produits de seconde main, les articles de mode étaient les plus prisés par les consommateurs français.

Mckinsey estime qu’en 2021, cette catégorie de biens représentait 6 milliards d’euros, soit le double de sa valeur en 2020.

Pour les consommateurs, faire des économies, produire moins de déchets et avoir accès à plus de produits sont les principales raisons pour acheter de la seconde main.

Ils se sont habitués à bénéficier d’un large choix d’articles à des prix intéressants, sur ces marketplaces qui jouent un rôle déterminant dans la mise en avant des produits d’occasion.

Pour les sites de e-commerce, le marché de l’occasion représente une nouvelle source de revenus rentable. La plupart des biens vendus d’occasion sont moins chers que les produits neufs.

Les consommateurs sont ainsi susceptibles d’acheter des biens qu’ils n’auraient auparavant pas envisagés ni pu se permettre d’acquérir.

58 % des consommateurs affirment que la vente d’occasion les a aidés pendant l’inflation.

En outre, 25 % déclarent qu’ils envisagent d’acheter davantage de produits d’occasion si les prix des vêtements, des chaussures et des accessoires étaient amenés à augmenter, par exemple.

La seconde main est également une question d’inclusivité : en élargissant leurs boutiques en ligne aux produits d’occasion, les e-commerçants peuvent cibler un public plus large, avec l’argument de l’accessibilité des prix.


Les fournisseurs de service de paiement, partenaires privilégiés des marketplaces de seconde main

L’ajout d’articles d’occasion à un site de e-commerce permet d’élargir l’offre, d’attirer de potentiels nouveaux clients et de générer une nouvelle source de revenus.

Cependant, cela implique également de gérer un tout nouveau flux de paiement parallèle. C’est pourquoi il existe différents types de fournisseurs de services de paiement (PSP) en fonction des besoins des sites de e-commerce.

Sur une marketplace les paiements vont des acheteurs vers un ou plusieurs commerçants ou semi-professionnels ou encore particuliers avec des commissions prélevées contrairement à un site en ligne traditionnel.

Par ailleurs, dans le cadre de leur responsabilité en matière de traitement des paiements tiers, les marketplaces sont soumises à des exigences réglementaires spécifiques.

Sur le marché de la seconde main, ces exigences sont cruciales quant à la question de l’authenticité ou de la fiabilité des produits mis en ligne.

Les contrefaçons ou les articles mal reconditionnés peuvent causer des dommages irréparables à la réputation d’une plateforme.

Les vérifications concernant les informations clients sont également importantes et se font via la procédure « Know Your Customer ».

En tant que processus long et complexe, les e-commerçants peuvent déléguer cette tâche à un PSP qui sera en mesure d’automatiser, simplifier et sécuriser la phase d’onboarding.

La technologie permet à ces acteurs de rapidement devenir des plateformes internationales qui en font désormais les principaux moteurs du phénomène mondial de l’occasion.

Il s’agit d’une tendance de fond qui touche toutes les générations et qui a vocation à perdurer dans le temps.

Avec d’ores et déjà un pied dans le e-commerce, les enseignes ont besoin de se faire accompagner pour créer des plateformes de revente de confiance pour les consommateurs.

Pour cela, faire appel à des prestataires ayant l’expertise nécessaire pour les accompagner sur la gestion capitale des flux de paiement représente un enjeu majeur et crucial pour elles…







# A lire aussi ...

Insights

Si les Français dépensent 780€ par an en abonnements, ils semblent aujourd'hui proches de la saturation...

Insights

IPSOS dévoile une nouvelle étude sur les tendances du Luxe et sur le rôle que la technologie joue auprès de la Gen Z...

Insights

Les Français sont de plus en plus sensibles aux engagements sociaux ou environnementaux des marques...

e-Commerce

L'essor du marché de la seconde main a permis à Vinted de se positionner en quelques années devant des acteurs historiques de la mode...

Publicité