/

L’audio, la nouvelle voix du digital ?

L'audio serait-il devenu le nouvel eldorado du digital ? Après les succès des applications de messaging ou le retour en grâce remarqué des podcasts, c'est au tour des réseaux sociaux de donner de la voix.



Twitter a récemment annoncé l’intégration d’une nouvelle fonctionnalité à sa plateforme demicro-blogging : le ​tweet audio​.

Ce nouvel élément technique introduit par le géant américain permet d’enregistrer sa voix durant 140 secondes et de publier son message instantanément. Le tweet audio est, pour l’instant, en phase de test.

Cette innovation a surpris par son aspect public. Twitter est le premier réseau social à intégrer cette fonctionnalité vocale à son interface et rejoint ainsi les experts en ​messaging (​WhatsApp, Facebook Messenger, Apple Messages, WeChat​).

Une question se pose, néanmoins, sur l’avenir des communications digitales : ​quelle sera la place de la voix sur la scène du digital ?




La voix du futur est celle du digital


Le monde est aujourd’hui principalement basé sur l’image. La voix est donc bien souvent mise de côté.

Elle traduit pourtant une certaine authenticité et légitimité, des valeurs recherchées par les individus dans un temps d’incertitude et de méfiance envers l’information. La voix humaine est sincère et est difficile à contrefaire.

De plus, l’audio permet une multitude de possibilités : podcasts, webradios, plateformes de streaming musicales mais aussi les incontournables interfaces de messaging.

De l’autre côté, le digital prend énormément de place dans le quotidien des clients et des entreprises ; que ce soit à travers des applications mobiles ou des objets connectés. Le digital accompagne les individus dans leur vie de tous les jours d’une façon simple, instantanée et efficace.

L’apparition des assistants vocaux ont également changé la donne : le cabinet Roland Berger estime à près de 20 millions d’utilisateurs en France, soit presque un tiers de la population utilisant cette technologie au quotidien…


La nouvelle tendance, suivie ici par Twitter, est celle du ​voice messaging.

Employée depuis des années par les utilisateurs du géant chinois ​WeChat​,la création instantanée de messages vocaux permet à ses adeptes de véhiculer une vraie émotion à travers la voix, et ainsi, de ne pas risquer une mauvaise interprétation à travers un écrit, mais aussi et surtout de communiquer en asynchrone sans écrire et ainsi d’utiliser cette fonctionnalité en marchant, par exemple.

L’utilisateur en retire ainsi un double bénéfice pratique.




Le ​voice messaging​,la corde vocale du Smartphone


La messagerie instantanée a changé la donne ces dernières années. En effet, les applications telles que WhatsApp offrent à leurs utilisateurs de multiples possibilités d’échange, notamment, grâce à la voix : appels en ligne, visioconférences, messages vocaux.

Aujourd’hui, 200 millions de messages vocaux sont envoyés chaque jour via WhatsApp.

De nombreuses startups et experts de l’IT se sont même mis sur le marché en développant uniquement des applications de messagerie vocale. C’est ainsi le cas de Wavechat, véritable Snapchat de la voix, dont la subtilité réside dans la retranscription à l’écrit des messages enregistrés.

Le voice messaging permet également d’étendre les stratégies de messaging des entreprises désirant entretenir leur relation client.

Les experts du marketing omnicanal ont déjà sauté sur l’occasion quand les plateformes de messaging, à l’image de Messenger, ont développé leur interface dédiée au business.

Au moment où l’expérience client est au cœur des décisions d’achat, le messaging a fait ses preuves puisqu’il permet aux internautes d’échanger directement avec la marque, et ce, partout.

L’intégration d’une fonctionnalité vocale permettra donc, à ces entreprises, de faciliter d’autant plus les échanges avec les clients.



Le confinement, le booster des communications vidéo et audio


La crise sanitaire a profondément changé les modes de consommation des particuliers mais aussi des entreprises.

Le télétravail est devenu la norme avec 24% de salariés ayant choisi cette solution, selon un sondage d’Odoxa. Mais de bons outils sont nécessaires à la productivité et à l’échange avec ses collaborateurs.

Le confinement a ainsi poussé les professionnels, mais également les particuliers à adopter la communication vidéo, jusque-là relativement limitée.

L’utilisation des visio-conférences a ainsi amené les individus à découvrir, et même redécouvrir, l’intérêt de ce type de communication. En effet, tous les contacts physiques ont été remplacés par le digital durant cette période.

Néanmoins, cette nouvelle forme de communication digitale en présentiel implique des transformations de comportement.

En effet, les perturbations techniques, comme la connexion Internet, ou les contraintes domestiques ne rendent pas toujours facile le bon déroulement d’une visio-conférence.

Parmi ces inconvénients, le plus notable est celui de l’utilisation de plusieurs applications et la nécessité de basculer entre elles en continu. Les télétravailleurs remarquent ainsi l’importance d’un système de communications unifiées permettant de jongler librement entre visio-conférence, emailing et live-chat.


Le bon moment pour la voix ?


Twitter a su opérer le bon tournant au moment où la communication s’est digitalisée suite à la crise sanitaire.

Les interfaces de messaging ont simplifié les relations entre les individus et les logiciels de visio-conférence ont connu une véritable expansion permettant aux entreprises de poursuivre leur activité lors du confinement.

La seule pierre à apporter aux outils digitaux d’aujourd’hui est bien la voix. Elle permet de conserver un contact intime entre les individus, et ce, partout dans le monde et à n’importe quel moment.

A l’heure où l’humain est au cœur de la réflexion, le ​voice messaging ou les tweets audio vont permettre de redynamiser le paysage digital…






Merci !
N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter hebdo pour ne rater aucune de nos prochaines news:... ou à nous suivre sur les réseaux :