Le 29 Novembre prochain aura lieu la troisième édition en France du Green Friday, une journée créée en opposition au Black Friday et à la sur-consommation en général.

Si le concept séduit de prime abord, pas sûr qu’il ait suffisamment d’impact pour freiner la fièvre acheteuse des français à cette période…



Initié en 2017, le Green Friday a pour objectif de s’opposer au Black Friday, de sensibiliser les individus aux enjeux sociaux et environnementaux de la consommation de masse, et de les encourager à adopter des habitudes de consommation plus responsables.

L’institut de sondages YouGov s’est intéressé aux intentions de participation des Français à cet évènement et à leur perception du Black Friday.


Consommateurs vs citoyens : une vision ambivalente du Black Friday

Premier enseignement de ce sondage * : la grande majorité des Français est consciente de l’impact négatif qu’un évènement tel que le Black Friday peut avoir sur l’environnement.

Pour autant, ils sont à peine un tiers à souhaiter que cette grande messe de la surconsommation disparaisse…

Portefeuille et convictions écologiques ne semblent donc pas faire bon ménage..


L’alternative du Green Friday…

Le Green Friday reste pour le moment plutôt méconnu des Français : seul 1 sur 10 connait ce mouvement (10%).

On notera cependant que les 25-34 ans sont sensiblement plus nombreux à en avoir déjà entendu parler (17%).

Lorsqu’on leur explique le but de cette initiative, 72% des Français y sont favorables.

…Pour les marques

Les entreprises participant à l’opération Green Friday ne proposeront pas de réductions à leurs clients le jour du Black Friday et s’engagent à reverser 15% de leur chiffre d’affaires de la journée au profit de l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée).

Plus de 2 Français sur 3 considèrent que les marques devraient soutenir et rejoindre le mouvement (67%).

En revanche, les Français sont plus mitigés concernant le boycott du Black Friday : si 47% considèrent que les marques ne devraient pas participer à l’événement, 33% affirment au contraire qu’elles ne devraient pas le boycotter.

…Pour les individus

A titre personnel, 45% des Français ont l’intention de soutenir et/ou participer au Green Friday, 27% ne souhaitent pas le faire et 28% sont encore indécis.


Le paradoxe de l’acheteur

On constate un réel paradoxe concernant les décisions d’achat.

D’un côté, plus d’1 Français sur 2 affirme que l’engagement éco-responsable d’une marque impacte ses décisions d’achat (54%).

De l’autre, le fait qu’une marque qu’ils apprécient participe au Black Friday n’a pas d’impact sur la décision d’achat de la majorité des Français (57%).

Pour 16% d’entre eux, cela influence même positivement leur décision d’achat (28% chez les 18-24 ans). A contrario, seuls 15% des Français déclare que cela impacte négativement leur décision d’achat.

Si la posture écologique fait l’unanimité, elle semble donc se heurter à la réalité de la société de consommation lorsqu’il s’agit de passer à l’acte…





*Méthodologie 

Etude Omnibus réalisée du 29 au 30 octobre 2019 auprès de 1 000 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.


# à lire aussi...

Quand la Génération Z dicte les nouveaux codes marketing

À la fois auto-centrée et militante, cette génération biberonnée au smartphone se…

Expérience client : le magasin est loin d’être dépassé…

Si le e-commerce gagne chaque année un peu plus de parts de…

La transformation des entreprises passe de plus en plus par l’IA

L’Intelligence Artificielle (IA) bouscule les économies mondiales et les dynamiques de concurrence.…

Innovation : quelle perception par les salariés ?

La transformation numérique, et l’innovation au sens large, sont devenues en quelques…