Makazi et Converteo viennent de livrer les résultats de leur baromètre sur les usages des Data Management Platforms (DMP) par les marketeurs français. Si cette technologie fait partie des buzzwords marketing de l’année, son adoption semble toutefois encore assez limitée…

 

Makazi, éditeur de Data Management Platform et le Cabinet de conseil Converteo, viennent de restituer les résultats de leur Baromètre « Les Usages DMP » mené auprès de 260 professionnels du marketing digital, Cette étude revient sur les principales tendances de ce marché et fait le point sur :

  • la maturité des acteurs
  • les questions de gouvernance lors du déploiement des solutions
  • les pratiques et uses cases mis en place
  • les performances des DMP

 

UN CONCEPT LARGEMENT RÉPANDU

Premier constat posé par l’étude, plus qu’un Buzzword, la DMP est un concept maintenant bien appréhendé par le marché.

En effet, 77 % des personnes interrogées connaissent les DMP ou en ont déjà utilisé. Plus largement, la DMP est un mot qui fait sens en entreprise car ce chiffre monte à 87% lorsqu’on l’on considère les personnes familières avec le terme.

 

UNE SOLUTION EN COURS D’ADOPTION

Pour l’heure, 19% des sondés ont entrepris des projets de DMP alors que près d’un tiers (32%) des entreprises n’ayant pas de DMP ont pour projet ou entamé des réflexions pour en déployer une « prochainement ».

Et ces projets prennent du temps. Pour 16% des entreprises, la réflexion aura duré « plus de 2 ans ». En cause ? Non pas les contraintes budgétaires comme on aurait pu l’envisager, évoquées par seulement 6% des sondés, mais par une méconnaissance quant à leur utilité ou bien à l’existence d’autres projets jugés plus prioritaires.

Aujourdhui, la solution « séduit » principalement entreprises de plus de 1000 personnes : pour les structures de cette taille dans la cible interrogée, le taux d’exploitation des DMP est supérieur à 40%.

Les secteurs les plus en avance sont ceux des « Banques et Assurances » et « Médias et Editions » qui figurent tous deux dans le top 3 des entreprises connaissant et exploitant la solution.

Cependant le secteur le plus averti reste « Travel & Hospitality », avec un taux de connaissance à 94%.  Cette forte sensibilité pour le sujet augure un vrai potentiel de développement des projets DMP, dans ce secteur.

 

LES USAGES : OPTIMISER SES CAMPAGNES MÉDIA AVANT TOUT

Les attentes des entreprises ayant un projet DMP sont avant tout centrées sur l’optimisation des campagnes média qui est cité à 81% par les personnes ayant un projet.

 

etude-usages-dmp
L’augmentation de la connaissance client, l’optimisation des actions CRM et la personnalisation des messages comptent également parmi les attentes essentielles des acteurs du marché.

Cependant, si le cross canal est un sujet tout aussi important pour les entreprises lors de la conception du projet, c’est un des cas d’usages à ce jour les moins cités par la cible, lorsque qu’il s’agit d’exploitation de la solution.

 

LES ENTREPRISES ONT DU MAL À DÉFINIR LEUR BESOINS

L’étude dégage deux freins principaux à la mise en place d’une DMP exprimés par les annonceurs.

D’une part, le projet n’est pas encore considéré comme prioritaire pour 33% des acteurs et, d’autre part, le second tiers des entreprises interrogées ont toujours une connaissance limitée des possibilités offertes par ces solutions.

L’insuffisance de ressources internes fait également figurent de point « bloquant » au développement d’une DMP, pour 15% des répondants.

Ce constat amène à penser qu’un travail d’éducation plus poussé doit être mené autour des bénéfices et des cas d’usage de la solution.  Les entreprises doivent, elle aussi, être au clair sur leurs besoins et objectifs pour pouvoir envisager la DMP comme une solution pertinente pour leur marketing.

 

POUR QUELLES PERFORMANCES ?

Si une partie des entreprises interrogées est encore en train d’estimer l’impact de leur DMP, près de la moitié des acteurs mesure positivement la performance de la DMP sur leur marketing.

 

L’étude complète est téléchargeable ici.

 

Méthodologie : étude réalisée en ligne entre le 6 et le 21 juin 2016, auprès de 260 décideurs du digital de secteurs variés (directions digitales, directions marketing, DSI, pôles data, responsables techniques, etc.) venants de 7 secteurs d’activité (banques/assurances ; Retail ; Travel & hospitality ; Télécoms ; Industrie ; Energie et Santé), et portant sur la maturité des acteurs, la gouvernance de déploiement, les pratiques/use cases et les performances / ROI.

 

Source: Makazi

 

 

 

# à lire aussi...

La transformation des entreprises passe de plus en plus par l’IA

L’Intelligence Artificielle (IA) bouscule les économies mondiales et les dynamiques de concurrence.…

8 étapes pour booster son business BtoB grâce à la data

Découvrez, en 8 étapes, comment donner vie à la data pour une…

Les Français et les marques : la confiance n’y est plus…

Selon une enquête de Ping Identity, 64% des français hésitent à faire…

L’an 1 du RGPD : Bilan d’une année contrastée

Le 28 mai prochain marquera le premier anniversaire de la mise en…