Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

Comment décarbonner le e-commerce ?

5 bonnes pratiques à adopter pour réduire les émissions des sites e-commerce.


Sami, la startup climate-tech qui permet aux entreprises de mesurer et réduire leur empreinte carbone, dévoile ses cinq bonnes pratiques à adopter d’urgence pour décarboner l’e-commerce.


Il y a quelques semaines, l’étude du New Climate Institute et de Carbon Market Watch montrait que les objectifs de neutralité de 24 entreprises, responsables à elles seules de 4% des émissions mondiales, seront difficilement atteignables car elles ne calculent pas l’ensemble de leurs émissions, et notamment leurs émissions indirectes liées au scope 3 (transport, matière première, fabrication des produits, …) alors qu’elles représentent en moyenne 90% de leurs émissions ! 

C’est une omission qu’on peut retrouver chez certaines entreprises e-commerce, comme Amazon, qui considèrent que les émissions liées aux produits qu’elles vendent et qu’elles n’ont pas fabriqués ne les concernent pas car elles dépendent de leurs fournisseurs.

Pour Sami, il est important pour les entreprises de prendre en compte dans le calcul de leur empreinte carbone toutes les émissions liées au scope 3 (comme la fabrication des produits vendus), et en particulier pour les revendeurs. Ces derniers devraient en effet mobiliser leurs fournisseurs et sensibiliser leurs consommateurs. 


Les 5 bonnes pratiques pour décarboner l’e-commerce


#1 – Sensibiliser les fournisseurs

Les revendeurs devraient fortement inciter leurs fournisseurs à faire leur bilan carbone en leur donnant un maximum d’informations pour qu’ils puissent le réaliser facilement (solutions pour faire le calcul, aides financières, etc.)​​.

Ils pourraient même aller plus loin en récoltant auprès de leurs fournisseurs les informations nécessaires et réaliser eux-mêmes le bilan carbone des produits revendus.  

#2 – Sensibiliser les consommateurs

Les sites e-commerce devraient davantage communiquer sur l’empreinte carbone liée notamment à la livraison. Sami les encourage donc à afficher l’empreinte carbone des différents types de livraison (point relais ou à domicile, délai de livraison, etc.) afin d’inciter les consommateurs à choisir le mode de livraison le plus responsable.

Aujourd’hui, le consommateur est uniquement informé du coût et de la livraison du produit, mais rarement de son empreinte carbone, alors que 70% d’entre eux privilégient les sites internet mettant en avant une démarche éco responsable selon la Fevad.

#3 – Utiliser des modes de transports moins carbonés

Privilégier le transport maritime plutôt que le transport aérien pour limiter l’empreinte carbone du produit acheté.

Sami recommande également de décarboner le dernier kilomètre en privilégiant des modes de transports peu carbonés comme le vélo cargo ou les motorisations alternatives autres que thermiques.

#4 – Limiter le fret aval

Proposer à ses consommateurs un système de pré-commande pour éviter d’avoir trop de stocks dans les entrepôts, et de devoir les renvoyer au fournisseur.

#5 – Optimiser la livraison

Proposer aux consommateurs des options qui permettent d’optimiser la livraison au moment de la commande, telle que la possibilité de grouper les commandes livrées à domicile ou de retirer son colis en point relais qui sont des bonnes pratiques faciles à mettre en place et peu contraignantes.

En adoptant ces gestes simples, les e-commerçants devraient réduire leur empreinte carbone de manière significative. 







# A lire aussi ...

Insights

Pas toujours évident pour les responsables marketing de combiner ROI et enjeux sociétaux ...

Insights

En 7 ans, les marques les plus influentes et créatives ont multiplié leurs revenus par 4,3 ...

Insights

Les Français sont de plus en plus sensibles aux engagements sociaux ou environnementaux des marques...

e-Commerce

Les vendeurs tiers représentent aujourd'hui 61 % des ventes d'Amazon, soit 10 % de plus qu'il y a cinq ans...

Publicité