Selon l’observatoire réalisé par Sogec, les français sont de plus en plus nombreux à rechercher des promotions au moment de l’achat. Un comportement de consommation qui a augmenté de plus de 30% depuis 2014…

 

Les résultats de la 5e édition de l’Observatoire de la promotion©* démontrent que les promotions ont toujours une place prépondérante dans les achats du quotidien.

Par ailleurs, ces résultats permettent de mettre en lumière le fait que les habitudes des consommateurs ont évolué ces 5 dernières années et que ces derniers ont de nouvelles exigences.

 

La promotion : phénomène massif et durable

92% des consommateurs déclarent prêter attention aux promotions en magasin et 38% d’entre eux sont même promophiles.

Ces derniers sont en recherche constante de bons plans en fonction de leurs besoins (+31% depuis 5 ans).

Et s’ils sont 41% (vs 52% en 2014) à juger ce moment des courses comme agréable, on note que seuls 23% (-21% en 2014) le considèrent comme une corvée.

Les offres promotionnelles digitales sont entrées dans le quotidien et les habitudes des consommateurs .

En effet, aujourd’hui près de la moitié d’entre eux (46%) les utilisent pour leur accessibilité (61%) et pour leur intérêt (40%).

Même si les acheteurs continuent à conjuguer plusieurs canaux d’information :

  • 61% relèvent les promotions dans les catalogues et dépliants ainsi qu’en magasin (92%),
  • 29% les trouvent sur des sites Internet (+ 190% en 5 ans),
  • 10% utilisent des applications de « bons plan » (+ 100% en 5 ans),
  • 8% les médias classiques (radio, TV, presse, affichage)

 

Les promotions continuent à impacter de plus en plus les comportements d’achat des Français.

En effet, ils privilégient : à 86% les produits en promotion plutôt que leurs marques habituelles (+126% vs 2014) et à 78% les achats en fonction des bons de réduction qu’ils détiennent (+239% vs 2014).

 

Les nouvelles exigences du consommateur

Plus d’expériences

L’Observatoire de la promotion 2018 fait apparaître un nouveau phénomène : l’engouement des acheteurs pour les mécaniques promotionnelles expérientielles.

Ils souhaitent un rapport plus direct avec leurs marques préférées : via la participation à des jeux (+67% vs 2014), via des programmes de fidélité (+47% vs 2014) et via des cadeaux offerts inpack (+41% vs 2014).

Même si les promotions avec un gain financier sont toujours aussi appréciées car le bon de réduction reste la mécanique préférée des consommateurs (87%).

« Fait très intéressant ici, nous observons qu’en 2018 – outre l’attrait de l’imprévu et de la découverte – les consommateurs attendent clairement de leurs marques habituelles que celles-ci récompensent leur fidélité !

Je consomme régulièrement … et j’entends bien économiser sur ce point », souligne Michaël Flautre, Directeur de la Stratégie, de l’Innovation et de la Communication de Sogec.

 

Plus de simplicité

Le bénéfice perçu des promotions a augmenté depuis 5 ans, pour autant, les consommateurs trouvent que les conditions et les offres proposées se sont complexifiées.

En effet, 63% d’entre eux estiment que les conditions pour bénéficier des promotions sont de plus en plus contraignantes (+3% vs 2014) et 54% déclarent qu’ils ne s’y retrouvent plus dans toutes les promotions proposées.

Il est donc devenu nécessaire pour les marques de privilégier des mécaniques simples dans le cadre de leur campagnes promotionnelles.

« Les consommateurs exigent de la simplicité et de la rapidité dans les promotions, tant classiques que digitales (un niveau d’exigence qui s’indexe sur le service premium apporté aujourd’hui par les promotions digitales).

Un délai maximum de 5 jours leur semble acceptable pour se voir rembourser, nettement accéléré avec le digital. », ajoute Michaël Flautre.

 

Un besoin de reconnaissance

Les consommateurs ont besoin de reconnaissance et ils aiment se sentir privilégiés.

C’est pourquoi ils souhaitent pour 84% d’entre eux, tester de nouveaux produits, à 72% recevoir des cadeaux personnalisés et à 70% être informés sur les nouveautés produit.

 

Un intérêt marqué pour les supports innovants

Les consommateurs sont prêts à participer à des opérations promotionnelles diffusées sur des médias disruptifs.

En effet, ils démontrent un intérêt à 37% pour les tickets de caisse dématérialisés, à 36% pour les bornes d’accès en magasin et à 51% pour l’e-wallet (un portefeuille digital / cagnotte virtuelle pour regrouper des réductions ou des cartes de fidélité).

 

 

 


(*) Méthodologie : Étude annuelle réalisée pour Sogec par Harris Interactive menée en ligne en juillet 2018 sur un échantillon de 1 000 personnes, responsables des achats courants du quotidien. Représentatif de la population française.

 

 

 

# à lire aussi...

Les Français et leurs données : c’est compliqué…

A l’heure où surviennent de nombreuses failles de sécurité et quelques mois…

Les Français et la digitalisation des banques

YouGov a réalisé une étude afin de découvrir ce que les Français pensent des changements liés à la digitalisation du secteur bancaire.

L’Amour à l’ère du Numérique…

Love in the Digital Age… Dans leur dernière étude, Havas et BETC…

La confiance dans les médias continue de se dégrader…

D’après le rapport annuel du Reuters Institute, la confiance dans les médias…

Pop-up store, le renouveau du retail ?

Les pop-up stores, ou boutiques éphémères, rencontrent un réel succès ces derniers…

Amazon est désormais le premier moteur de recherche des acheteurs

Selon l’étude “The Future Shopper 2019”, Amazon est devenu le premier moteur…