Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Plus d’un Français sur trois attend la seconde démarque pour faire les soldes

Alors que la participation des Français aux soldes s’érode d’année en année, 36% d’entre eux attendent désormais la seconde démarque pour acheter.



Bonial, entreprise de média et technologies pour le commerce, avec le concours d’OpinionWay, a souhaité à l’occasion des soldes d’été dresser un état des lieux des consommateurs qui participent à cette opération et notamment à la seconde démarque.
 
Dans le cadre de cette étude, Bonial a également mesuré les seuils de promotion déclencheurs d’achat par catégorie d’articles mais aussi le niveau d’érosion de la participation aux soldes depuis 10 ans…




36% des consommateurs attendent la seconde démarque

Alors que 61% des consommateurs comptent réaliser des achats à l’occasion des soldes d’été, 36% souhaitent attendre la seconde démarque pour réaliser de bonnes affaires.


Les femmes aux avant-postes

Mais les comportements d’achat de la gent féminine ou masculine présentent des singularités. En l’espèce, 65% des femmes déclarent avoir l’intention de participer aux soldes contre 58% chez les hommes.

Plus encore, 41% des femmes participeront à la seconde démarque contre seulement 32% des hommes.

De fortes disparités régionales chez les non participants

Alors que les enseignes multiplient les temps forts commerciaux ainsi que les promotions tout au long de l’année, il est à noter que les moins appétents aux soldes sont plus nombreux dans le nord-ouest (46%) et dans le sud-ouest (45%).

De leur côté, 31% des habitants du nord-est de la France et 37% des Franciliens ne profiteront pas de cette période de baisse des prix.


L’érosion de la participation aux soldes depuis une décennie

Malgré un contexte marqué par la hausse des prix, 6 Français sur 10 déclarent faire moins les soldes qu’il y a 10 ans.

Ce comportement est par ailleurs d’autant plus marqué chez les femmes que chez les hommes et aussi chez les CSP- (cf slides 11 à 16 de l’étude complète que vous pouvez télécharger).

L’érosion de la participation aux soldes depuis 10 ans peut s’expliquer la multiplication des temps forts commerciaux tout au long de l’année, sous le format de « ventes privées » par exemple.



Seuil promotionnel déclencheur d’achat : des attentes fortes

Dans ce contexte de fortes incertitudes vis-à-vis de leur pouvoir d’achat, la recherche des meilleurs prix et promotions demeure centrale pour les Français, d’autant plus en période de soldes. 

Certes, les Français n’ont pas la même sensibilité aux pourcentages de réduction en fonction des secteurs traités dans l’étude. Mais il est à noter que d’une manière générale, l’attente moyenne de pourcentage de promotion déclencheur d’achat s’élève à 40% sur l’ensemble des catégories.

De leur côté, les acheteurs de mode et accessoires se révèlent encore plus exigeants avec un seuil déclencheur d’achat proche des 50%, à savoir 47%.









Méthodologie

Echantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus de 1005 personnes.L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées du 03 au 4 juillet 2023.







# A lire aussi ...

Insights

Le montant des dépenses contraintes semble diminuer pour la première fois depuis plusieurs années...

Insights

Avec un budget moyen compris entre 50 et 100€, les Français attendent la dernière minute pour acheter leur cadeaux de Fête des Mères...

Insights

Les jeunes générations font du poids de la marque un critère déterminant et accordent bien moins d’importance au prix que les séniors.

Insights

Les consommateurs se tournent de plus en plus vers l'IA pour rechercher des produits éthiques et durables...

Publicité