Le baromètre publié par Quantcast et l’EBG fait un état de lieux de l’adoption du programmatique par les marketeurs français, leurs inquiétudes et leurs attentes vis-à-vis de cette technologie. Premier constat : en gagnant en maturité sur le sujet, les annonceurs semblent délaisser le “tout performance” pour migrer petit à petit vers des stratégies plus orientées branding…

 

Le Baromètre 2016 a été réalisé en collaboration avec 850 grandes marques, éditeurs, agences et e-marchands.

Les résultats 2016 confirment également trois tendances fortes : l’important développement du branding en programmatique, le rôle croissant de la vidéo programmatique et les attentes importantes que suscite la télévision programmatique.

 

Principaux enseignements de l’étude

  • 67 % des annonceurs et agences utilisent le programmatique pour leurs achats display online.
  • 57 % estiment qu’à terme, l’ensemble des inventaires publicitaires online passeront en programmatique.
  • 79 % des utilisateurs sont satisfaits de leurs campagnes programmatiques.
  • 50 % des éditeurs commercialisent déjà une partie de leur inventaire en programmatique.
  • Pour 62 % des éditeurs, le programmatique permet avant tout d’augmenter leurs revenus publicitaires.
  • 71% des annonceurs et agences utilisent des formats vidéo pour leurs campagnes programmatiques
  • 51% pensent augmenter le budget programmatique alloué au Branding en 2017

 

Quels sont les bénéfices du marketing programmatique ?

 

barometre-programmatique

Le niveau de satisfaction globale est élevé parmi les répondants, dans la droite ligne du baromètre 2015.La majorité (43 %) se situe dans la tranche « plutôt satisfait », avec un tiers de « satisfaits » et 7% de « très satisfaits ». Chez les agences seules, le degré de satisfaction grimpe à 82 %.

 

 

Des freins à l’adoption persistants…

 

Quels seraient les raisons d’augmenter votre investissement dans le programmatique ?

barometre-programmatique-2

 

barometre-programmatique-3

 

Les futurs enjeux du programmatique

Si les annonceurs et agences veulent voir le programmatique se développer, c’est bien sur la télévision que leurs attentes se focalisent, avec 75 % des suffrages, suivie par le programmatique en affichage extérieur et par la radio qui arrive en troisième position.

Seuls les annonceurs investissant plus de 40 % de leur achat display dans le programmatique placent plus d’espoir dans la radio que dans l’affichage extérieur.

« Nous pouvons désormais parler d’un véritable ancrage du programmatique dans le paysage publicitaire français. Les grandes tendances de l’année dernière de notre 1er baromètre se confirment dans cette 2e édition comme les avantages évidents d’utiliser ce mode d’achat et la grande satisfaction des campagnes en programmatique pour les annonceurs et les agences.

Les chiffres du Syndicat des Régies Internet (SRI) pour le 1er semestre 2016 confirment cette large adoption du programmatique. En effet, il représente désormais 50 % des investissements en display, avec une progression de +50 % en l’espace d’un an » explique Franck Lewkowicz, DG France de Quantcast.

 

 

MÉTHODOLOGIE

Enquête menée par l’EBG en partenariat avec Quantcast courant été 2016, auprès d’un public professionnel composé de : 57 % d’annonceurs, 29 % d’éditeurs et 14 % d’agences.

 

 

1 commentaire

  • Je viens de prendre connaissance de cette étude. Bien mené et bien retranscrit, je vous dis bravo.

    Pour comprendre votre étude, il faut déjà avoir acquis un minimum de connaissance sur les différents métiers de la programmatique. Mieux connaître les métiers du programmatique pour mieux comprendre le fonctionnement des spécialistes de cette discipline. Car le but premier est de délivrer des campagnes performantes en regard des KPI’s de l’annonceur.

    – Média Trader
    – Data Analyste quantitative
    – Data Scientist
    – Data intelligence
    – Software engineer
    – Développeur
    – Project manager
    – Business solution
    – Consulting
    – Account manager
    – Ingénieur commercial
    – Responsable marketing

    Bref… et j’en passe. Un baromètre que je ne manquerai pas de partager sur notre blog. Vraiment, c’était agréable à lire.

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération