25 juillet 2017

En quelques années seulement, le programmatique s’est imposé comme le format d’achat dominant pour la publicité sur le web. En toute logique, les annonceurs commencent désormais à exploiter aussi cette technologie au sein de leurs newsletters et emails marketing…

 

En très peu de temps, le programmatique a dépassé toutes les prévisions et est presque devenu la norme en ce qui concerne l’achat d’espaces publicitaires sur le web.

 

8 annonceurs sur 10 satisfaits du programmatique en France

Selon une récente étude Quantcast/EBG, en France 67% des annonceurs et agences l’utilisent déjà pour leurs achats display online, 79% se déclarent satisfaits de leurs campagnes et que 69% l’utilisent désormais dans un objectif de branding.

Comte tenu de ces données, il semblait surprenant que cette technologie ne soit pas encore appliquée à l’autre grand support de communication online qu’est l’emailing.

 

Les prestataires email fourbissent leurs armes

En appliquant les méthodes qui ont fait leur preuve sur le web, les newsletters diffusées par les médias premium aux adresses e-mail de leurs abonnés (tout comme par les marques à leurs clients) deviennent désormais autant d’inventaires que l’on peut monétiser de manière automatisée.

De quoi attiser l’intérêt des prestataires de ce secteur qui s’engouffrent volontiers dans ce nouvel eldorado annoncé.

En France, la société ividence s’est ainsi déjà lancée dans ce marché de la monétisation programmatique de newsletters d’éditeurs premium et de marques.

D’autres sociétés, comme Reelevant notamment, proposent également la mise en place de publicités personnalisées en temps réel au sein des emails

 

Les États-Unis, précurseurs en la matière, ne sont pas en reste puisque LiveIntent vient d’annoncer la conclusion d’une alliance stratégique avec Rubicon Project pour faire face à ces nouveaux besoins.

Exemple d’emplacements publicitaires disponible à l’achat programmatique 

 

LiveIntent revendique déjà un réseau de 1400 éditeurs premium diffusant des newsletters par e-mail à 145 millions de personnes. Cet inventaire sera désormais proposé via une place de marché privative de Rubicon Project.

Le PDG de LiveIntent défend, dans un communiqué, qu’à l’instar des réseaux sociaux (où les audiences sont loguées), le canal emailing confère beaucoup de précision à la mesure des performances et à l’attribution sur mobile et desktop. « Le message est lié à une personne réelle et non à un appareil », affirme-t-il.

 

 

Début d’une tendance de fond ou technologie réservée aux très grands comptes ? Affaire à suivre…

 

 

Source : Adexchange

 

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération

pave-visual-commerce