Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Le télétravail, un sujet qui divise encore…


La pandémie de Covid-19 a bouleversé les normes du lieu de travail pour de nombreuses personnes, propulsant les modèles de travail à distance et hybrides.

Trois ans après le retour à la normale, une question persiste : quelles sont les préférences des travailleurs en matière d’environnement de travail ?

Une nouvelle étude YouGov Surveys explore les motivations – et les préoccupations – entourant les différents modes de travail.



Le télétravail est attrayant lorsqu’il est combiné à du présentiel

Bien que l’attrait du travail à distance soit indéniable, notre étude montre une image nuancée. 

Seul 15% des actifs opteraient pour un mode de travail 100% distanciel s’ils en avaient la possibilité.

La perspective de travailler tous les jours depuis le lieu de travail séduit près de 3 actifs sur 10 (29%). Le modèle hybride semble être le plus attrayant, à 41%.


Quels sont les principaux avantages du télétravail ?

Pour les adeptes du télétravail et de l’hybride, les avantages sont évidents. En tête de liste se trouvent le gain de temps (63%) et la baisse des frais de transports (50%).

On observe également qu’un tiers des répondants préfèrent travailler à domicile parce que cela leur permet d’être plus productifs (33%).

De plus, beaucoup apprécient les libertés offertes par le télétravail : 35% sont satisfaits de ne pas avoir à s’inquiéter de leur apparence (42% des femmes) et 24% apprécient de pouvoir faire une sieste ou de l’exercice physique pendant la journée.

Un cinquième des actifs (21%) soulignent l’avantage de pouvoir s’occuper de leurs animaux de compagnie.


Qu’en est-il des avantages perçus du travail au bureau ?

Parmi les principales motivations des actifs, on retrouve la volonté de passer du temps avec ses collègues pendant la journée de travail (45%) et le fait de séparer vie privée et vie professionnelle (39%).

Environ un tiers d’entre eux estiment également qu’ils peuvent mieux travailler avec leur équipe (34%) et se sentir mieux intégrés à leur entreprise (32%).

De plus, près d’un quart des répondants ont le sentiment d’être plus productifs au bureau (23%).


Comment les travailleurs à distance/hybrides réagiraient-ils à un retour complet au bureau ?

Pour de nombreux employés habitués au travail à distance/hybride, la perspective d’un retour au bureau à temps plein n’est pas la bienvenue.

Près d’un tiers d’entre eux déclarent que leur moral en pâtirait (29%). 38% l’accepterait à contre cœur et 14% envisageraient de démissionner.

Les données indiquent également un impact potentiellement significatif sur la performance.

Un quart des travailleurs à distance / hybrides affirment qu’un retour complet au bureau affecterait négativement leur productivité (25%).

A noter : tous les travailleurs à distance/hybrides ne seraient pas contrariés par un retour au bureau à temps plein. 15% affirment qu’ils ne seraient pas dérangés par le changement des modalités de travail et 13% disent qu’ils se réjouiraient de ce changement.



Le télétravail, un critère considéré lors de la recherche d’un nouvel emploi ?

Une majorité d’actifs (61%) affirment qu’il est important que leur prochain emploi propose un mode de travail hybride (une combinaison de travail au bureau et depuis chez soi), un chiffre qui grimpe même à 69% auprès des 25-34 ans.

En parallèle, 36% des actifs trouvent important que leur prochain emploi propose le télétravail à 100% (48% des 25-34 ans).







Méthodologie 

Etude YouGov Surveys réalisée du 30 au 31 janvier 2024 auprès de 536 actifs filtrés parmi un échantillon de 1 007 français âgés de 18 ans et plus représentatifs de la population nationale.






# A lire aussi ...

Avis d'expert

Avec l’avènement d’internet et les progrès de la technologie du numérique, vous lancer dans le business en ligne n’a jamais été aussi facile et...

Insights

Fonctionnalités recherchées, décideurs d'achat, critères de choix... Le point sur le marché du CRM en Europe.

Insights

La data, la transparence et l’indépendance vis-à-vis des “Big Tech” font partie des principales préoccupations des marketeurs cette année.

Insights

IA, gestion de projets, savoir faire plutôt que savoir être... Les métiers de la com' évoluent en même temps que les critères d'embauche...

Publicité