Les tendances de consommation après une semaine de reconfinement

À J+8 de la mise en place du dispositif de fermeture des commerces "non-essentiels", quelles sont les premières observations tirées sur la tendance de consommation des Français?


La fintech CDLK vient d’actualiser les résultats de son baromètre sur l’impact du Covid19 sur la consommation en France.

Pour rappel, le Baromètre CDLK, lancé lors du premier confinement, permet de monitorer avec précision la tendance de consommation secteur par secteur et selon le type d’achats : en magasin ou online.






8 insights à retenir après 1 semaine de reconfinement :

1 – Globalement, les indicateurs sont en forte baisse sur les différents secteurs avec le reconfinement sauf pour le E-commerce.

La baisse enregistrée en 8 jours est radicale mais il est peu probable que la chute de consommation enregistre un point aussi bas que celui connu lors du premier confinement.

2 – La part des dépenses online tous secteurs atteint 44%, un niveau proche de celui constaté lors du premier confinement.

3 – Le E-commerce a atteint début novembre son niveau le plus haut (indice 148) depuis le 1er mars.

4 – Les achats Alimentaires et Hypermarchés sont en baisse mais restent à niveau proche de l’indice 100.

5 – Sur les 3 secteurs Maison & Jardin & AnimalerieMode & Accessoires et Beauté & Bien-Être, un léger pic a été observé avant le reconfinement, suivi d’une chute des dépenses dès le 30 octobre.

6 – On constate un pic des achats fin octobre sur le secteur Enfance et son sous-secteur Jeux & Jouets. 

Une tendance qui peut s’expliquer par l’effet des vacances de la Toussaint et fête d’Halloween, auquel s’ajoute probablement une anticipation des achats pour Noël.

L’indice est monté à 176 la veille du reconfinement (versus 119 à la même date en 2019).

7 – Au sein du secteur Culture & Loisirs tous les indicateurs sont en baisse, sauf sur le sous-secteur Gaming.



8 – Le secteur Cafés, Bars & Restaurants est passé sous la barre de l’indice 100 depuis la rentrée de septembre.









Méthodologie

Cette étude est basée sur le niveau de dépenses réalisées par carte bancaire d’un échantillon anonymisé de plus de 150 000 consommateurs réguliers. Les data scientists de la fintech CDLK analysent actuellement des millions de données anonymisées de dépenses carte bancaire transitant sur sa plateforme Big Data PDMP pour comparer l’évolution des dépenses des Français.

Les indices sont calculés sur une moyenne mobile de 7 jours, avec pour indice 100 le 1er mars 2020.