Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Social Media

Influenceurs : Un Français sur deux ne fait pas confiance à leurs recommandations

6 acheteurs sur 10 qui ont cédé à la promotion faite par un influenceur sont déçus de leur achat…



Considéré comme le renouveau du télé-achat, le live shopping a séduit un Français sur trois.

Afin de comprendre les attentes des consommateurs et de conseiller les PME françaises dans leur stratégie marketing, Software Advice a réalisé une étude auprès d’un panel de 1 000 Français.

Le second volet de cette étude se concentre sur le rôle des influenceurs, éléments clé du live shopping, et révèle notamment que 39 % des répondants qui disent les suivre ne se fient pas à ces derniers, quant 39 % y croient seulement plus ou moins.


Une influence en demi-mesure

Parmi les répondants qui suivent des influenceurs, plusieurs affirment avoir acheté un ou plusieurs produits après avoir vu un influenceur l’utiliser.

Parmis les produits les plus achetés et mis en avant dans ce cadre : les articles de modes (40 % ), les produits de beauté (35 % ), les produits de santé et de bien-être (26 % ), les produits alimentaires (25 % ) ainsi que les articles de sport (21 % ).

Près de 6 acheteurs sur 10 sont déçus de leur achat

Suite à ces achats, 59 % des acheteurs disent avoir été déçus.

Que ce soit en raison d’un manque de qualité (38 %), du rapport qualité-prix (28 %), de problèmes de livraison (17 %) ou même des politiques de retour inadéquates (10 %).

Un manque d’authenticité pointé du doigt

Concernant ceux qui ne suivent aucun influenceur et qui ne sont pas intéressés à l’idée de le faire, les raisons sont assez simples : 47 % ne se fient pas aux recommandations sponsorisées et 46 % ne s’identifient pas au style de vie irréaliste que les influenceurs affichent sur leurs réseaux sociaux.

Interrogés sur ce qu’ils n’apprécient pas dans l’activité des influenceurs, les Français interrogés qui les suivent citent principalement la mise en avant de produits non testés personnellement (38 % ) ainsi que leur tendance à publier des photos retouchées ou à ne pas être transparents sur leurs interventions de chirurgie esthétique, notamment dans le secteur de la beauté et du bien-être (37 % ).

Leur style de vie irréaliste et utopique (32 % ) ainsi qu’une banalisation d’un standard surélevé de la beauté (29 % ) sont également pointés du doigt.


Une confiance difficile à obtenir

De plus, près d’un tiers des sondés qui suivent des influenceurs (28 %) craignent que l’opinion de ces derniers soit biaisée lors de la mise en avant d’un produit.

Et quand on demande ce qui pourrait pousser les abonnées à des comptes d’influenceurs à se méfier d’un produit ou d’un service, 40 % affirment qu’une publicité paraît douteuse lorsqu’elle est présentée par un influenceur qui manque d’expérience et de professionnalisme.

Enfin, près de 3 sondés sur 10 (28 %) estiment que la promotion de plusieurs marques par un même influenceur nuit à la crédibilité de l’action, tout comme les faux abonnés, un phénomène souligné par 20 %.


« Contrairement aux différentes méthodes traditionnelles de publicité et aux recommandations des proches, l’influence est la méthode qui génère le plus de méfiance. Plus de la moitié de l’ensemble des Français interrogés (51 %) n’y accordent que peu ou guère de crédit. »

précise Sabrina Khoulalène, Analyste de contenu pour Software Advice France.


56 % des personnes abonnées à des comptes d’influenceurs prévoient d’acheter une marque recommandée

Malgré une certaine méfiance, la majorité des sondés qui suivent des influenceurs prennent en compte les recommandations de ces derniers.

Plus de la moitié (56 %) affirment qu’ils achèteraient un produit d’une marque promue par un influenceur qu’ils suivent.

C’est principalement le cas pour la génération Y (entre 28 et 43 ans), qui sont 64 % à céder à la tentation.

Les autres générations sont quelque peu plus modérées : 46 % de la génération Z, 49 % de la génération X et 39 % des baby-boomers se disent influencés.


« Afin de mettre en place une stratégie d’influence solide et tirer le meilleur avantage de leur collaboration avec les influenceurs, les marques devront notamment choisir les réseaux sociaux pertinents selon la cible, travailler avec des influenceurs reconnus dans le domaine auquel se dédie l’entreprise, miser sur l’honnête dans leurs campagnes publicitaires et veiller à la qualité du produit pour rassurer les consommateurs. »

conclut Sabrina Khoulalène.






# A lire aussi ...

Insights

En France, les Milléniaux dépensent en moyenne 15% de plus que toutes les autres générations d'acheteurs...

Insights

Si 6 Français sur 10 prévoient de participer aux soldes, une grande partie d'entre eux attendra la seconde démarque...

Social Media

La performance des campagnes d’influence ne repose pas uniquement sur le choix des influenceurs mais également sur la stratégie et le concept sous-jacents. En...

Insights

Si les Français dépensent 780€ par an en abonnements, ils semblent aujourd'hui proches de la saturation...

Publicité