Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Inflation : quel impact sur la consommation dans les mois à venir ?

Les consommateurs français seront directement impactés par l’inflation, avec une augmentation des dépenses non alimentaires de 10,8 milliards d’euros directement liées à la hausse des prix …



ShipStation et Packlink viennent de publier leur dernière étude menée avec Retail Economics et présentent les tendances de consommation pour l’année 2023.

L’enquête révèle que les consommateurs européens seront directement impactés par l’inflation et devront dépenser 74,4 milliards d’euros supplémentaires par rapport à l’année dernière, pour obtenir exactement la même quantité de produits.

Des perspectives économiques qui viendront perturber les comportements d’achats des consommateurs, avec plus de trois consommateurs européens sur quatre (76 %) déclarant qu’ils changeront leurs habitudes en 2023.



Un contexte économique tendu qui rend les consommateurs français frileux

Les ventes au détail non alimentaires en France devraient atteindre 263,9 milliards d’euros en 2023.

Cette augmentation de 2,3 % comparé à 2022 sera due en réalité à 10,8 milliards d’euros de dépenses supplémentaires directement liées à la hausse des prix et non à la hausse des volumes de ventes.

En effet, les volumes de ventes au détail en France (unités de produits vendus) devraient en revanche baisser de -1,9 % en 2023 par rapport à 2022.

En conséquence de cette inflation, 81 % des consommateurs français prévoient de modifier leurs comportements d’achat, 59 % déclarant qu’ils ne feront des achats qu’en cas de nécessité.

Ces prévisions classent la France comme premier pays le plus prudent en matière de dépenses en Europe, aux côtés de l’Italie. Inquiets, 56 % des consommateurs français interrogés citent l’inflation comme préoccupation principale pour l’année à venir.



La France fait pourtant partie des pays les plus résilients…

Alors que les consommateurs prévoient de réduire leurs dépenses, l’étude montre que la France fait pourtant partie des économies étudiées les plus résilientes.

En effet, la baisse de -1,9 % des volumes apparaît relativement limitée comparée à d’autres économies, telles que le Royaume-Uni (-4,9 %) ou l’Allemagne (-3,9 %).


À travers l’étude, Retail Economics a ainsi évalué la sensibilité des acheteurs grâce à son outil spécifique dédié, basé sur une combinaison du sentiment des consommateurs et des repères économiques officiels : malgré les anticipations pessimistes des consommateurs français interrogés, cet outil place la France et l’Espagne comme les deux pays européens les plus résilients, devant l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni.

De nombreux détaillants restent également optimistes quant à leurs perspectives de ventes pour 2023, seulement 20 % d’entre eux prévoyant une baisse de la demande des consommateurs.

59% des commerçants anticipent même un volume de ventes supérieur à l’année précédente, un tiers d’entre eux escomptant une augmentation de 10 % ou plus.

Pourtant, les commerçants se retrouvent eux aussi confrontés à une augmentation des coûts de production et d’exploitation à l’échelle globale.

40 % d’entre eux estiment d’ailleurs que la hausse des coûts sera « le principal défi à relever en 2023 ».

Ainsi, compte tenu de la pression exercée sur les marges, il est inévitable qu’une partie de ces coûts soit répercutée sur les consommateurs.

En effet, 43 % des enseignes dans le monde prévoient d’augmenter le prix de leurs produits et 28 % le prix de la livraison.


« 2023 devrait être une année complexe pour le secteur du e-commerce. Comme le reflète notre étude, la toile de fond économique devrait avoir un impact sur les opérations des commerçants et les comportements d’achat des consommateurs.

Cela dit, en période difficile, l’innovation sort souvent gagnante et nous pensons qu’il en sera de même cette année.

Nous pensons que la vente au détail et la livraison omnicanale deviendront de plus en plus importantes, car les consommateurs passent du online au offline à la recherche des meilleures affaires.

Les commerçants qui continuent à investir et à s’adapter à la technologie pour répondre aux besoins changeants des consommateurs sont les plus susceptibles de fidéliser leurs clients et de réussir. »

Michael Hayers, Directeur général de ShipStation Europe






Méthodologie

Les enquêtes auprès des consommateurs ont été réalisées par Retail Economics en novembre 2022 et comprennent les réponses d’un échantillon de plus de 8 000 consommateurs représentatifs au niveau national. En outre, 730 clients d’Auctane ont été interrogés au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Allemagne, en France, en Italie et en Espagne.






# A lire aussi ...

Insights

IPSOS dévoile une nouvelle étude sur les tendances du Luxe et sur le rôle que la technologie joue auprès de la Gen Z...

Insights

Les Français sont de plus en plus sensibles aux engagements sociaux ou environnementaux des marques...

Insights

Types de vacances, moyens de préparation et de réservation... Une étude fait le point sur les tendances de voyage pour cet été et sur...

e-Commerce

L'essor du marché de la seconde main a permis à Vinted de se positionner en quelques années devant des acteurs historiques de la mode...

Publicité