Selon une étude Adobe réalisée en France, la génération Z est la plus susceptible d’être influencée en ligne, mais également la plus experte dans la gestion de ses données personnelles.


Bien qu’étant la première génération à avoir grandi avec Internet, les membres de la génération Z (moins de 24 ans) constituent, d’après une nouvelle étude, la tranche d’âge la plus susceptible d’être influencée (43 %) — que ce soit par la publicité, les médias, les influenceurs ou encore les amis sur les réseaux sociaux, contre 17 % pour les baby-boomers.

Réalisée auprès de 1 200 consommateurs français issus, en proportions égales, des générations Z, Y, X, ainsi que des baby-boomers (1), l’étude Across The Generations d’Adobe fait également ressortir que la génération Z est parfaitement consciente de sa prédisposition puisqu’elle reconnaît, à 45 %, être la génération la plus susceptible d’être influencée en ligne.

Experts en partage de données

Elle affiche cependant des comportements en ligne plus sophistiqués que les autres générations.

Il apparaît, en effet, que la génération Z est la plus experte lorsqu’il s’agit de gérer les données qu’elle partage : 32 % de ses membres configurent de manière active les préférences relatives aux données sur les réseaux sociaux, contre 23 % pour les autres générations.

Cette tranche d’âge sait aussi pertinemment qu’en échange de ses données, elle peut obtenir des expériences plus personnalisées : 24 % de ses représentants s’y déclarent prêts, contre 6 % des baby-boomers.

Ces derniers sont cependant plus disposés à partager leurs données personnelles en échanges de réductions et d’offres exclusives (63%).

Comme l’explique Luc Dammann, Vice-Président de l’Europe du Sud et de l’Ouest chez Adobe:

« Il est aujourd’hui primordial pour les marques de créer une relation de confiance avec toutes les générations en étant transparentes sur leur utilisation des données personnelles et sur la valeur ajoutée qu’elles offrent.

Les entreprises ne doivent notamment pas tenir pour acquise leur relation avec la génération Z.

Plus exigeants et volatils, ils n’hésitent pas à restreindre l’accès à leurs données et à se tourner vers un concurrent plus à même de leur proposer une expérience pertinente et personnalisée. »



Question de générations

L’étude Across the Generations d’Adobe examine le point de vue des différentes générations sur les marques en ligne, les préférences et habitudes de partage des données, et les attentes en matière d’intérêt mutuel.

Elle tire également les conclusions suivantes :

  • La génération Z est la plus réceptive aux publicités en ligne : 70 % de ses membres interagissent fréquemment avec les entreprises pratiquant la publicité en ligne, pour une moyenne de 50 % pour les autres générations.
  • Les baby-boomers font moins confiance que la génération Z (19% contre 24%) aux marques pour employer leurs données à bon escient.
  • En échange d’une remise ou d’une offre spéciale, l’ensemble des générations est globalement plus enclin à communiquer leurs données (50 %), notamment les baby-boomers (63 %), la tranche d’âge la plus sceptique étant les Millenials (40 %).
  • Plus que toute autre génération, les générations Z et Y sont friandes d’expériences exclusives. En effet, 24 % de leurs membres se disent prêts à fournir leurs données personnelles en échange de ce type d’expérience, contre 15 % pour la génération X et 6 % pour les baby-boomers — il apparait que les amateurs de réductions accordent moins d’importance à l’expérience.





A propos de l’étude

L’étude « Across the Generations » a été réalisée par Advansis pour le compte d’Adobe auprès de 1 203 consommateurs français âgés de 18 à 75 ans entre le 24 et le 30 juillet 2019.

(1) : Génération Z : personnes nées à partir de 1996 ; génération Y : personnes nées entre 1977 et 1995 ; génération X : personnes nées entre 1965 et 1976 ; baby-boomers : personnes nées entre 1946 et 1964.



# à lire aussi...

Les Français et les influenceurs: «Je t’aime, moi non plus»…

Rakuten Marketing a voulu examiner de près la relation entre les consommateurs…

Malgré leurs inquiétudes, 31% des consommateurs font des achats sur les réseaux sociaux

Alors que plus de 90% des consommateurs nourrissent des inquiétudes concernant les…

Le baromètre de l’influence marketing

Sport, culture, grands événements,… Kolsquare prend le pouls des réseaux sociaux et…

Game of Thrones : Jon Snow, roi de l’influence…

Alors que la 8ème et ultime saison de Game of Thrones vient…

Emploi: Les Français utilisent très peu leur réseau …

Les Français font assez peu appel à leur ‘communauté sociale’ pour trouver…