Etude | Quels moteurs de croissance pour le e-commerce ?

Les ventes en linge représentent désormais près de 20% de l'ensemble du commerce mondial et cette croissance du e-commerce devrait se maintenir dans les années à venir.


CBRE, leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise dévoile une étude exclusive des principaux moteurs de croissance du e-commerce dans le monde, à travers l’analyse de 27 indicateurs dans 43 pays*.

CBRE a ainsi créé un indice permettant de mesurer la robustesse de ces moteurs de croissance dans les différents pays, permettant de projeter l’évolution du taux de pénétration du e-commerce par pays et des besoins de surface logistique supplémentaire associée d’ici à 2025.

Alors que les ventes de e-commerce ont progressé de 140 % ces 5 dernières années, représentant désormais 18 % du commerce total**, la crise de la Covid a encore accéléré cette tendance, entrainant au passage une demande exponentielle des surfaces logistiques…


E-commerce : les conditions de la croissance


6 moteurs clés conditionnent et orientent plus particulièrement la croissance du e-commerce, tels que :

  • la part de la population urbaine,
  • les compétences informatiques,
  • les ventes en ligne sur mobile,
  • les acteurs présent sur le marché
  • le recours au paiement par CB
  • et les abonnements haut-débit.



Si les ventes en ligne ont rapidement progressé dans la plupart des pays du monde à cause de la crise du Covid-19, tendance qui devrait perdurer, les pays où les moteurs du e-commerce sont les plus forts ont connu une plus forte progression du e-commerce pendant la pandémie.

La part du e-commerce continue d’augmenter dans les pays matures mais aussi dans les moins matures à mesure que les moteurs du e-commerce se consolident.

Dans les cinq prochaines années, 138 millions de m² supplémentaires seront nécessaires pour soutenir la hausse des ventes en ligne à travers le monde.

A noter que la Chine continentale et les États-Unis concentrent à eux seuls 57 % de l’ensemble des ventes réalisées sur internet.




Zoom France : Cartographie des 6 facteurs principaux de pénétration du e-commerce


En France, sur la période 2021-2025, les ventes en ligne devraient progresser à un rythme annuel moyen de + 7,8 %, et ce, de façon a priori homogène sur l’ensemble des segments de produit.



« Cette croissance attendue du e-commerce représente un enjeu pour le secteur dans son ensemble. Néanmoins, la crise sanitaire a montré qu’opposer le e-commerce au commerce physique relevait d’une fausse appréciation.


Lorsque les enseignes jouent sur tous les tableaux avec des services de #drive et de #clickandcollect, cela fonctionne beaucoup mieux. L’enjeu est donc avant tout de repenser les services aux clients et l’usage alloué aux surfaces commerciales. » 

déclare Jérôme Le Grelle, Directeur Retail de CBRE France.



Une explosion des besoins logistiques en perspective…


Les ventes de e-commerce dans le monde devraient progresser de plus de 1,5 milliard de $ entre 2020 et 2025 selon les estimations de CBRE, engendrant des besoins de logistiques supplémentaires.
 

À l’échelle mondiale, CBRE estime ainsi que 138 millions de m² de surfaces logistiques dédiées seront nécessaires pour répondre à la croissance du e-commerce. 

« En France, le e-commerce continuera à renforcer durablement le secteur logistique avec la nécessité de repenser l’aménagement et la technicité de l’existant.


Les besoins de réorganisation de la supply chain guident la demande en actifs logistiques, une tendance qui devrait se confirmer dans les années à venir. » 

commente François Le Levier, Directeur Industriel & Logistique de CBRE France.









* Source : CBRE Research, estimations agrégées des 43 pays inclus dans l’analyse (liste à retrouver dans l’étude).

** Source : Euromonitor, somme des 43 pays analysés (liste à retrouver dans l’étude). Valeur du dollar US fixe 2020.