Le m-commerce est en pleine expansion : selon le dernier rapport de Criteo, le mobile représente désormais près de 30% des transactions e-commerce dans le monde et 21% en France. En Asie, les transactions mobiles devraient même bientôt représenter 50% de l’e-commerce.

 

Criteo publie une nouvelle édition de son rapport d’activité au quatrième trimestre sur le mobile. Il révèle de nouvelles informations sur les comportements des cyberacheteurs mobiles et les tendances du marché.

Ce rapport démontre que le mobile représente désormais au niveau mondial près de 30% des transactions eCommerce, bien au-delà des estimations communément admises, 50% des transactions eCommerce étant réalisées sur mobile au Japon, 27% aux Etats-Unis et 21% en France.

criteo-e-commerce-mobile-monde

« Le manque d’information disponible jusqu’à présent sur le commerce mobile a conduit de nombreux spécialistes marketing à sous-estimer cette opportunité, » explique Jonathan Wolf, Chief Product Officer chez Criteo.
« Notre rapport “State of Mobile Commerce” vise à clarifier les enjeux dans ce domaine au niveau aussi bien international que local, en nous basant sur les connaissances que nous apportent les données de milliards de transactions que nous avons pu gérer. Ce rapport montre que le mobile sert désormais à acheter et non pas uniquement à rechercher des informations, et qu’il existe donc d’importantes opportunités pour les ecommerçants qui souhaitent accroitre leurs ventes via terminaux mobiles, particulièrement dans les domaines du Retail et du Voyage. Nous estimons que le mobile représentera bientôt 50% de toutes les transactions, avec la conjonction d’usages mobiles en forte croissance et d’une meilleure optimisation des sites mobiles par les ecommerçants afin d’améliorer leur conversion. »

Les enseignements de ce rapport sont basés par l’analyse par les équipes Criteo de données de transactions générées par plus 3000 ecommerçants, et annonceurs des secteurs Retail et Voyage, dans le monde entier.

Principaux enseignements:

  • Le Mobile est utilisé pour acheter, pas juste pour rechercher de l’information: les taux de conversion sur mobile sont élevés, sur tous les terminaux et pour toutes les catégories de marché.
  • Pensez “Smartphones”: au niveau mondial, les Smartphones génèrent désormais plus de transactions que les tablettes. 53% des transactions retail mobiles et 66% des transactions mobiles dans le domaine du voyage viennent de Smartphones. Si au Japon les tablettes ne représentent plus que 11% des ventes mobiles retail et 17% des ventes mobiles de voyages avec une omniprésence des Smartphones, la France comme la plupart de ses voisins européens voit pour le moment encore une plus grande représentation des tablettes dans les ventes mobiles avec 60% des ventes Retail et 62% des ventes dans le Voyage.
  • Les 25% d’ecommerçants américains les plus performants génèrent plus de 40% de leurs transactions eCommerce sur mobile, la moyenne globale de leur secteur étant de 27%. Les 25% d’ecommerçants les moins performants ne voient que 5% à 10% de leurs transactions réalisées via mobile. La différence est donc 4 fois moindre, ce qui permet de mesurer les ventes perdues par les ecommerçants qui négligent le mobile.
  • Tout ne dépend pas d’Apple. Au niveau mondial, les téléphones Android représentent un tiers des transactions sur smartphones. Aux Etats-Unis, Android est utilisé pour 39% des transactions mobiles dans le retail et 44% de celles du secteur du Voyage. De plus, le pourcentage des transactions eCommerce sur Smartphone via Android est supérieur aux ventes via iPhone dans de nombreux pays dont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Brésil et la Corée du Sud. En France cependant, iPhone et iPad représentent encore près de 62% des ventes via mobiles.
  • Aux Etats-Unis, sur le panier moyen la valeur des ventes réalisées sur mobiles rattrape la valeur des ventes réalisées sur PC, particulièrement dans les domaines de la Mode, du Luxe, des Equipements Sportifs, de la Santé et de la Beauté et des Produits de Grande Consommation.
« Les cyberacheteurs se sentent plus à l’aise que jamais pour effectuer leurs achats depuis des mobiles, il est donc de plus en plus nécessaire pour les annonceurs de pouvoir les cibler efficacement à travers différents terminaux mobiles,» explique Jonathan Wolf. « Si vous êtes un acteur du eCommerce et que vous n’être pas focalisé sur comment vous pouvez permettre à vos audiences mobiles de réaliser leurs achats chez vous, vous ne serez peut-être plus sur le marché dans quelques années. » 

Le rapport complet réalisé par Criteo (en anglais) est consultable ici

 

# à lire aussi...

French Days: cette fois-ci, c’est la bonne ?

Alors que les premières éditions des French Days ont connu des résultats…

On a désormais plus peur des hackers que des cambrioleurs…

Signe des temps, une récente étude mondiale montre que la cybercriminalité est…

Médias: Quel avenir face au duopole Google/Facebook ?

À l’heure où Facebook et Google accroissent leur domination sur le marché…