/

Les entreprises collectent des données mais ne s’en servent pas

Le big data génère-t-il trop de données pour les entreprises ? Selon l’étude “Big Data – Big Failure”, 72% des entreprises admettent collecter des données qu’elles n’utilisent jamais…

 

Bon nombre de données collectées n’ont aucune utilité. C’est ce que révèle une étude conduite par Morar pour le compte de l’entreprise spécialisée dans le stockage Pure Storage.

Le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 308 responsables informatiques européens, situés au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Il montre que 72% des entreprises sondées ont collecté des données (financières, des clients, des ressources humaines, …) qui n’ont pas été utilisées ensuite.

Plus précisément, pour 50% des interrogés, ne pas utiliser ces données arrive de “temps en temps”, et pour 22%, ces données sont “souvent” inexploitées.

 

etude-big-data

 

Manque de compétence interne, coût et temps de traitement  ou encore manque d’outils adaptés seraient à l’origine de ces datas laissées à l’abandon.

 

« Il est désormais moins cher pour les entreprises de conserver les données collectées que de les détruire. Par conséquent, le volume de données détenu par une entreprise augmente rapidement. Mais il s’avère également compliqué et coûteux d’accéder assez rapidement à des informations utilisables permettant de faire la différence »

 

Le manque de temps et de compétences sont les deux principales raisons évoquées pour expliquer cette situation:  le traitement des données exige trop de temps pour 48% des responsables interrogés et 46% considèrent ne pas avoir les compétences pour traiter correctement les données.

30% ont également expliqué ne pas avoir les bons outils et 19% ont mis en cause le coût du traitement des données.

 

 

# Must read