Quel est le niveau de “maturité data” des entreprises françaises ?

Si, en France, près de 9 entreprises sur 10 possèdent au moins une base de données, toutes sont loin d’avoir le même niveau d’expertise et d’efficacité dans leur façon de collecter, d’enrichir ou d’exploiter concrètement ces data…





Le Groupe IDAIA vient de publier les résultats d’une enquête annuelle révélant le niveau de maturité data des entreprises françaises.

Ce sont 250 entreprises issues de secteurs différents à travers le pays qui ont été interrogées sur l’usage qu’elles font des données au quotidien ainsi que sur la compréhension que ces dernières peuvent en avoir.


Les petites entreprises n’ont pas encore la culture data

Les résultats de cette enquête nous montrent que 88% des entreprises françaises sondées disposent d’une base de données en 2019.

Un chiffre en évolution qui démontre la volonté des entreprises de s’inscrire dans ce qu’on appelle la « culture data ».

Si l’on en croit cette étude, les petites entreprises en restent les grandes perdantes puisque parmi les entreprises considérées comme les moins matures (data driven –), 80% ont moins de 20 salariés alors que parmi les entreprises les plus matures (data driven +), 66% ont plus de 100 salariés.



Des usages et des perceptions différentes

Les petites entreprises utiliseraient donc moins la data contrairement aux plus grosses corporations qui continuent de progresser dans leur transformation digitale.

Ces données prennent d’ailleurs tout leur sens dans l’utilisation que ces deux catégories en font :

  • Parmi les entreprises disposant d’une base de données, les entreprises data driven + utilisent les données liées aux visites de leur site web, à la sollicitation des campagnes emails, postales, SMS ou encore aux détails de produits achetés.
  • A contrario, les trois catégories qui permettent aux entreprises les moins matures d’utiliser des données sont : les contacts clients, les commandes ou encore les produits achetés.
  • 75% des entreprises matures utilisent l’IA pour mieux connaître leur clientèle et 92% font appel à des data scientists, data miners et data analysts.
  • Finalement, le RGPD est perçu comme une opportunité par 42% des entreprises les plus matures alors qu’il est perçu comme une contrainte par 50% des entreprises les moins matures en termes de data.



# Must read