L’éditeur d’annuaires PagesJaunes Group a annoncé mercredi qu’il se rebaptisait Solocal Group pour traduire l’évolution de son modèle économique vers le numérique, après une année 2012 où l’activité annuaire papier a encore tiré son chiffre d’affaires vers le bas.

PagesJaunes a réalisé en 2012 un bénéfice net en baisse de 17% à 158,5 millions d’euros, et un chiffre d’affaires en léger retrait de 3,2%, à un milliard d’euros, dans un contexte économique dégradé, selon un communiqué.

Cette baisse du bénéfice est principalement due à la hausse des charges financières après le refinancement du groupe, une dotation aux amortissements en nette progression et un taux d’imposition qui a augmenté“, a indiqué à l’AFP le PDG de PagesJaunes, Jean-Pierre Rémy.

Les résultats annuels de PagesJaunes Groupe sont conformes aux prévisions et marquent une bonne résilience de l’activité dans un marché difficile. Nous avons gagné des parts de marché avec nos activités digitales qui représentent désormais plus de 58,4% du chiffre d’affaires consolidé en 2012“, a-t-il ajouté.

Les activités Internet ont en effet affiché une croissance de 8,3% en 2012, mais cela n’a pas permis de contrebalancer la chute de 15,1% de l’activité des annuaires imprimés, “notamment impactée par l’arrêt des Pages Blanches sur huit départements”, souligne le groupe. Le mobile, premier axe de croissance du groupe, a généré 45 millions d’euros de revenus sur l’année, en progression de +150%, indique le groupe.

M. Rémy a toutefois tenu à rester prudent dans ses prévisions pour 2013 en raison du ralentissement attendu sur le marché de la publicité en ligne. Il s’attend donc à une baisse du chiffre d’affaires de 3 à 5% sur l’année.

Et, si en 2013 le PDG estime que la conjoncture sera trop dégradée pour que la croissance de l’activité digitale, de l’ordre de 5%, ne compense la dégringolade de celle des annuaires imprimée proche de celle de 2012, il estime que le numérique atteindra 65% du chiffre d’affaires en 2013 et représentera 75% en 2015.

C’est la raison pour laquelle le groupe a adopté une nouvelle identité, Solocal Group, qui va ancrer son positionnement sur les métiers de la communication et la mise en relation locales, sur internet et sur mobile. Il va simultanément mettre en place un programme d’accompagnement de la transformation du groupe, “Digital 2015”, en interne comme vis à vis de la clientèle.

L’éditeur d’annuaires, endetté à hauteur de 1,7 milliard d’euros au 30 septembre 2012, a annoncé en novembre avoir abouti dans ses négociations engagées tant auprès de ses banques que de ses préteurs pour la restructuration de sa lourde dette.

# à lire aussi...

“Pas le temps, laisse çà au robot…”

Selon une étude, un Français sur deux aimerait pouvoir déléguer une partie…

Marketing & Vidéo : Des marques en quête d’authenticité

“Trop fake”, “C’est pas crédible”, “Encore de la pub”… Beaucoup de marques…

Pour les plus jeunes, Internet est presque mobile-only…

Selon les derniers chiffres de Médiamétire, les 11-14 ans passent plus de 2H par jour sur leur mobile…

Quelle place pour les femmes dans la révolution digitale ?

Quelle est la participation des femmes dans le domaine du digital ? Les…