Les Français vont-ils reprendre les chemins de la consommation ?

Après une année 2020 hors-norme, comment évoluent les intentions d'achats des Français à l'approche de la fin des restrictions sanitaires?


La consommation des ménages français est une donnée essentielle sur la santé économique du pays qui évolue au cours du temps.

Chaque année, le secteur de la consommation est marqué par de nouvelles tendances à court et à long terme, directement liées aux facteurs socio-économiques, culturels et/ou technologiques.

En 2020, le comportement des consommateurs a été totalement chamboulé avec l’arrivée de la Covid-19.

Dans ce contexte, Tiendeo.fr a réalisé une étude pour analyser l’évolution de l’intention d’achat des Français de 2019 à ce jour, dans le but d’identifier les changements de comportements des consommateurs au cours de ces deux dernières années.





2019 : la consommation fortement ralentie


S’il est vrai que le pic le plus élevé des deux dernières années a été enregistré en avril 2019, l’intention d’achat des Français a ensuite été considérablement ralentie.

Comme le démontrent les données obtenues à partir de Tiendeo, la plateforme de promotions digitales, le nombre de recherches d’offres, directement lié à l’intention d’achat, a diminué de 50,3% entre avril et septembre avec un déclin dans toutes les catégories.

Durant cette période, les catégories qui ont enregistré la plus forte baisse sont celles de “Mode” (-78%), “Supermarché” (-59%) et “Meubles et Décoration” (-32%).

À partir du mois de septembre, l’intention de consommation progresse avec une légère augmentation de 43,8% liée à la période des soldes et aux fêtes de fin d’année.

Cette croissance s’observe dans toutes les catégories excepté celle de “Bricolage” qui reste dans une tendance négative.


2020 : une année particulière 


La hausse de l’intention d’achat qui s’observe fin 2019 recule de 74% en début d’année (décembre 2019 – février 2020), liée au climat de tension généré par l’apparition des premiers cas de Covid-19 en Europe. 

Cependant, à partir du mois de février, l’intention d’achat repart à la hausse alors que la crise sanitaire est sur le point d’être déclarée. Le 12 mars, Emmanuel Macron prononce une allocution solennelle à la télévision et annonce les premières restrictions pour contenir le virus. 

De février 2020 jusqu’à la fin de l’année, on remarque une tendance positive et une croissance de l’intention d’achat de 203%.

Durant cette période, les catégories qui sont fortement en hausse sont celles de “Supermarché” (+387%), “Meubles et décoration” (+356%) et “Multimédia et électroménager” (+96%).

Comme le révèlent les données, les consommateurs passent plus de temps à la maison dû au confinement (croissance des produits alimentaires) et utilisent leur épargne pour améliorer leur lieu de vie. 




2021 : vers une reprise de la consommation ?


Malgré les nouvelles vagues de contamination, on observe déjà une croissance moyenne de l’intention d’achat des Français de 43,9% début 2021 par rapport à 2020 (janvier – avril).

La hausse la plus notable s’observe pour les catégories de “Bricolage” (+109%),  “Multimédia et électroménager” (+42%) et “Meubles et décoration” (+30%).

Avec 12,70% de la population française vaccinée (source : ministère de la Santé) et  une situation épidémiologique qui s’améliore, nous assisterons dans les mois à venir à une lente reprise économique qui affectera positivement la consommation dans le pays…