Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Les Français et le Métavers : une notoriété plus forte mais un intérêt toujours aussi faible

Si les 3/4 des Français connaissent désormais le concept de Métavers, ils restent très dubitatifs quant à son utilisation concrète…



Depuis Octobre 2011, iligo analyse la perception, les usages et l’intérêt que portent les Français aux nouvelles technologies.

Au printemps 2022, un nouveau volet dédié au Métavers et aux autres mondes virtuels a vu le jour. 6 mois après, iligo a relancé cette enquête pour mesurer les évolutions dans la perception.

Comment le Métavers et autres mondes virtuels sont-ils perçus par les Français ? Quelles sont leurs utilités au quotidien ?

Quels seraient les impacts liés à leur utilisation ? Et que pensent-ils des marques qui se lancent dans ces univers parallèles ?

Cette 2ère édition de la perception et de l’intérêt des Français vis-à-vis des mondes virtuels et du métavers est l’occasion de mesurer l’évolution sur un court laps de temps – entre février en octobre 2022.


Une notoriété en hausse, notamment chez les 50-64 ans, mais un intérêt toujours minoritaire

76% des Français ont déjà entendu parler de ce concept de métavers… alors qu’ils n’étaient que 56% en février 2022.

Après avoir occupé l’espace médiatique, aussi bien via la présence éditoriale que publicitaire, ce nouveau divertissement sera bientôt connu de nom par presque tous les Français de 18 à 64 ans.

La plus forte progression concerne les 50-64 ans, avec une notoriété qui progresse de 33 points.

Il n’y a désormais plus de déséquilibre de connaissance selon l’âge.


L’image du Métavers progresse par ailleurs parmi les Français. Il reste avant tout un moyen de se divertir (87%, +6pts).

Mais aussi, selon les Français, un moyen de s’échapper du monde réel, qui se retrouve quasiment au même niveau que le divertissement (86%, +9pts).

Enfin, les Français perçoivent davantage l’outil développé par Meta comme moyen de partager des intérêts ou des évènements communs (80%, +9pts), et comme un moyen de se rencontrer sans contraintes sanitaires (75%, +9pts).


Une projection d’usage qui reste minoritaire, bien qu’en progression

Cette hausse de la notoriété s’accompagne également d’une progression de l’utilisation et des intentions d’utilisation à l’avenir.

Celle-ci reste cependant minoritaire. Seuls 11% ont déjà fait l’expérience du Métavers, soit 4pts de plus en 6 mois.

La pratique, bien qu’en progression, reste cantonnée à une frange restreinte d’aficionados et de testeurs curieux.

Par ailleurs, 38% des Français ont l’intention de l’utiliser dans le futur, soit le double d’il y a 6 mois ; ce qui témoigne de la réussite de la campagne de communication de Meta.

L’aspect loisirs et divertissement reste le plus important.

A l’intérieur, ils pourraient regarder un film : 83% (+9 pts), se rendre dans une exposition : 73% (+8pts), assister à un concert : 70% (+6pts) ou encore visiter un pays : 70% (+8 pts), parmi les activités les plus plébiscitées.

L’aspect scolaire et professionnel avec les cours, conférences et formations est désormais une dimension envisageable pour 8 Français sur 10 (+6pts).

En revanche, la dimension pécuniaire, via l’investissement et l’acquisition de biens immobiliers et de cryptomonnaies, progresse mais demeure moins populaire.




Une méfiance toujours aussi prégnante sur la sécurité des données personnelles

Bien qu’en baisse, l’appréhension vis-à-vis de l’émergence du Métavers reste majoritaire (55% vs 62%, soit 7pts de moins en 6 mois).

En effet, les menaces perçues restent fortes. Notamment le risque lié à la sécurité des données personnelles dans un environnement encore inconnu, et donc générateur de craintes (71%, -1pt).

Enfin, la menace d’addiction et de cyberharcèlement, est toujours aussi forte (71%, -4pts).

Mais la perception de cette menace recule légèrement, probablement liée à une plus forte connaissance du Métavers qui conduit à une vision peut-être moins stéréotypée.


La campagne de communication, mixant de la publicité et de l’éditorial, a donné un élan au Métavers. Elle a rendu les Français plus familiers avec cette nouvelle technologie. Ils sont plus intéressés et ont plus envie de le tester.

Mais cette tendance demeure minoritaire parmi l’ensemble des 18-64 ans. Par ailleurs, les Français restent largement méfiants sur la sécurité de leurs données personnelles et sur le risque de cyberharcèlement.

Une fois la campagne de communication achevée, cet élan va-t-il se maintenir ? Ou va-t-il faiblir, voire s’estomper ?

Des questions auxquelles les prochaines éditions de ce baromètre tenteront sûrement de répondre…







Méthodologie

Interviews réalisées sur CAWI (Computer-Assisted Web Interviewing) Terrain réalisé du 27 septembre 2022 au 13 octobre 2022.

1000 répondants 18-64 ans représentatifs de la population française en termes de sexe, d’âge, de CSP et d’UDA5.






# A lire aussi ...

e-Commerce

L'application de e-commerce chinoise s'est fait une place de choix auprès des consommateurs français en à peine plus d'un an...

Insights

Quand le prix redevient le premier critère d'achat, difficile pour les marques de s'assurer de la fidélité de leurs clients...

Insights

En 2024, la robotisation s’impose comme un pilier de l’Industrie 4.0, révolutionnant les processus industriels avec des technologies comme l’IA, l’IoT, et les robots...

Data

Le marché mondial des data centers devrait croître de 30 % et atteindre une valeur de plus de 430 milliards de dollars d'ici 2028...

Publicité