Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Social Media

La question du pouvoir d’achat s’invite aussi sur les réseaux sociaux

Le pouvoir d’achat est au cœur des préoccupations des Français sur les réseaux sociaux, TikTok en-tête…


La plateforme française de Social Media Intelligence Bloom vient de publier un nouveau baromètre d’analyse des tendances de l’opinion publique sur les réseaux sociaux.

Cette étude, réalisée au cours du premier trimestre 2022, porte sur la question du pouvoir d’achat.

Sujet brûlant, près de 7M de Français ont interagi publiquement autour de ce thème en 3 mois et demi, tous réseaux sociaux confondus, et en particulier sur la plateforme TikTok qui concentre 30% des interactions sur le sujet.

TikTok s’est ainsi imposé comme un réseau social incontournable durant la campagne présidentielle.


Salaires et impôts sont les principaux sujets de discussions sur les réseaux

Fiscalité et salaires sont les sujets de discussions les plus mobilisateurs au sein du grand public.

En période électorale, force est de constater qu’ils correspondent aux thématiques les plus préemptées par la sphère politique, Éric Zemmour en tête avec 326k d’engagements autour de ses interventions.


Parmi les émotions exprimées, les émotions à connotation négatives – la colère et la peur – cumulent 30% des sentiments analysés et la déception contenue dans les posts 29% à elle seule !

Cette amertume traduit une forme de désillusion envers les pouvoirs publics. Pour rappel, ces deux sujets nourrissaient déjà la mobilisation des gilets jaunes.

Twitter versus Facebook et Instagram : à chaque réseau social ses préoccupations

Tandis que les communautés militantes et médiatico-politiques investissent Twitter pour parler fiscalité, le grand public privilégie Tiktok et Facebook pour échanger sur les salaires, TikTok fédérant le plus de posts et d’engagements.


Sur Twitter, les impôts sont évoqués dans 5 millions de posts ou commentaires (documents*) alors que le sujet des salaires ou de l’inflation est discuté dans à peine 1,5 million.

A contrario, sur Instagram et Facebook les sujets de l’inflation et des salaires sont en pole position en termes de likes, partages et commentaires (engagement*).

Sur Instagram, ces 2 thématiques sont reprises dans plus de 500 000 publications alors que les impôts sont évoqués à peine dans 150 000.


Les Français réactifs au sujet de la précarité

Le sujet de la précarité bénéficie d’un taux d’engagement massif lorsqu’elle est traitée dans les médias, supérieur de 30% à celui des impôts et même de 50% à celui des salaires.

La précarité est la thématique la plus « à risques » selon l’expertise de Bloom car elle suscite un haut niveau d’émotions négatives et bénéficie d’une forte capacité virale.


L’énergie, le blocage des prix et le chômage : des sujets laissés de côté par les Français


  • L’énergie, grande absente des réseaux sociaux

L’énergie, qui a pourtant un fort impact sur les ménages et le pouvoir d’achat, semble moins préoccupante pour les Français que le pouvoir d’achat, peut être grâce aux mesures gouvernementales visant à limiter la hausse des prix énergétiques.

  • Le chômage et le blocage des prix, deux sujets encore faibles dans la conversation

L’analyse de Bloom montre la forte potentialité de croissance de la discussion autour du chômage.

S’il ne s’est pas imposé comme un sujet clé de la campagne présidentielle, la question du chômage est associée dans les conversations à celles du pouvoir d’achat et de la précarité (emploi à temps partiel, RSA, …)

Le développement perçu de l’emploi précaire constitue donc un risque pour l’exécutif nouvellement élu et le sujet du chômage pourrait dominer la conversation dans les semaines à venir avec la tenue des élections législatives.

  • Le sujet du blocage des prix quant à lui est une mesure portée par le candidat Jean-Luc Mélenchon.

L’engagement autour de ce sujet devrait fortement augmenter dans les prochaines semaines dans le contexte électoral.


TikTok confirme sa popularité auprès du grand public

Depuis la campagne présidentielle, TikTok s’impose comme un réseau social incontournable.

Ce réseau social représente près d’1/3 des interactions analysées sur le pouvoir d’achat et c’est la plateforme qui génère le plus d’engagement sur ce sujet.








Méthodologie


Ce baromètre porte sur une étude de 1 970 000 publications et commentaires postés sur Twitter, Facebook, Instagram, YouTube, TikTok et autres sites et blogs associés entre le 1er janvier et le 25 mars 2022, soit une durée de 3 mois et demi.


Plusieurs paramètres ont été pris en compte

Le nombre d’acteurs : chaque personne ayant publié, commenté, liké, ou partagé des posts

L’engagement : quantité de likes, partages et commentaires

Les documents : les posts et commentaires

L’activité : l’ensemble de documents et d’engagement







# A lire aussi ...

Insights

40% des Français déclarent que la hausse du coût de la vie sera le facteur clé pour eux en matière de consommation... 

Insights

Le peu d'engouement sur les réseaux sociaux autour des dernières élections témoigne d'une certaine lassitude des Français à l'égard de la politique...

Digital

Si la consommation numérique a explosé avec la crise sanitaire, la crise économique semble bien avoir l'effet inverse sur les Français qui sont désormais...

Insights

58% des Français font désormais leurs courses à 10€ près ou moins, soit une hausse de 12 points depuis 2021...

Publicité