Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

La France est la quatrième destination e-shopping dans le monde

Les sites e-commerce français attirent de plus en plus d’acheteurs à travers le monde, Chinois en tête…


Selon l’étude Global Voices 2022, réalisée par ESW auprès de 14.000 consommateurs de 14 pays, la France est le quatrième marché mondial pour les achats en ligne transfrontaliers (14% du panel mondial), après les États-Unis (53%), qui vient de dépasser la Chine (39%), la Grande-Bretagne (21%)…


Le e-commerce français attire de plus en plus de monde

Alors que 8% des personnes interrogées dans le monde avaient fait des achats en direct sur des sites e-commerce français en 2020, ils sont 14% à l’avoir fait en 2021, soit une augmentation de 75% en un an.

Les Chinois achètent en France, les Français achètent en Chine….

Les principaux marchés transfrontaliers des marques françaises sont la Chine (35%), les Emirats arabes unis (17%), l’Inde (12%), l’Allemagne (11%), la Corée du Sud (9%) et l’Angleterre (9%). 

Les femmes sont un peu plus représentées chez les consommateurs étrangers de marques françaises (15% vs. 13%), et deux classes d’âge sont majoritaires : les 25-34 ans ou Millennials (16%) et les 35–44 ans ou Gen X (14%).

S’agissant des e-consommateurs français, après la France (pour 67%), ils achètent principalement en Chine (39%), aux Etats-Unis (23%), puis en Allemagne et en Grande-Bretagne (16% respectivement).



De nouvelles opportunités pour les marques françaises au niveau mondial 

À noter qu’au niveau mondial, le Japon (51%), la Chine (44%), les Emirats arabes unis (21%), la Corée du Sud (17%) et le Mexique (16%) obtiennent les plus gros taux de répondants ayant fait 11 achats ou plus dans l’année sur des sites étrangers en 2021. 

Le Japon et le Mexique reportant des taux d’achats cross-border de marques françaises particulièrement bas (respectivement 7% et 6%), ils pourraient devenir à terme les nouveaux eldorados.

Sans oublier la Corée du Sud qui bénéficie d’une grosse marge de progression (9% de clients de sites français seulement), mais aussi des marchés plus traditionnels, l’Allemagne (11%) et la Grande-Bretagne (9%), à ne pas négliger au vu des taux d’acheteurs sur les sites français étonnamment bas par rapport à la proximité géographique de ces pays.

« L’étude révèle quels sont les pays qui pourraient être mieux ciblés par les marques françaises, et la liste est éclectique.

Par ailleurs, le pourcentage élevé de Millennials et de gros e-shoppers achetant des marques françaises reflète l’attrait toujours incontestable de celles-ci auprès des acheteurs avertis, quel que soit l’endroit dans le monde où ils se trouvent », commente Martim Avillez Oliveira, Chief Commercial Officer, EMEA à ESW

« Il s’agit d’un public prioritaire avec lequel les marques françaises doivent interagir à l’échelle mondiale, car nos recherches montrent qu’il achète, toutes catégories de produits confondues, à un taux de 50 à 60 % plus élevé que les autres consommateurs. »

« Pour que les marques profitent de cette nouvelle demande, elles doivent faire bénéficier à leurs acheteurs d’une expérience shopping transfrontalière entièrement localisée, avec la langue appropriée, des méthodes de paiement et des devises locales, et leur proposer des articles qu’ils ne trouvent pas sur d’autres sites.

Pour que ces précieux clients reviennent, les détaillants doivent offrir une expérience d’achat positive, afficher les dates de livraison estimatives, des frais sans surprise, des retours faciles au niveau local, des politiques de remboursement claires, mais aussi des avis. »







Méthodologie :

Le dernier sondage de l’ESW auprès des consommateurs a été mené par SAVANTA auprès de 14 697 consommateurs de 14 pays (Royaume-Uni, France, Allemagne, États-Unis, Canada, Mexique, Afrique du Sud, Émirats arabes unis, Inde, Russie, Chine, Corée du Sud, Japon et Australie), qui ont été sondés en ligne en novembre 2021. Les membres de la génération Y sont définis comme les consommateurs âgés de 18 à 24 ans, les milléniaux de 25 à 40 ans, les X de 41 à 56 ans, les baby-boomers de 57 à 75 ans et la génération « silencieuse » de 76 à 92 ans.






# A lire aussi ...

Insights

Entre livraison, malbouffe et aspiration à une cuisine saine, retour sur les habitudes alimentaires parfois contradictoires des millennials.

e-Commerce

Chez les moins de 35 ans, un tiers de la consommation se fait désormais en ligne...

Avis d'expert

Le ciblage et la personnalisation marketing peuvent aussi avoir des effets contre-productifs.

Insights

Si plus de la moitié des Français se disent prêts à payer plus cher pour des produits plus respectueux de l'environnement, le prix reste...

Publicité