Si les journalistes sont de plus en plus nombreux à utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur travail, leur façon de le faire et leur perception globale des ces outils différent fortement d’une génération à l’autre.

Alors que les plus anciens semblent encore réticents, les digital natives se montrent, eux, beaucoup plus optimistes et commencent à faire bouger les lignes…

 

94% des journalistes utilisent désormais les médias sociaux mais les types d’usages, le temps passé ou les réseaux utilisés diffèrent fortement d’un profil à l’autre et d’une génération à l’autre.

Selon une enquête menée par Cision et l’Université anglaise Canterbury Christ Church auprès de 357 journalistes français, si les journalistes semblent trouver petit à petit leurs marques vis-à-vis des réseaux sociaux, ils sont encore loin d’être tout à fait conquis.

Une grande majorité d’entre eux estiment ainsi que les médias sociaux ont dégradé les valeurs du journalisme et qu’ils encouragent la rapidité au détriment de l’analyse.

Cette position est toutefois beaucoup plus nuancée chez la jeune génération. L’arrivée des digital natives fait bouger les lignes à la fois dans leur vision plus optimiste des médias sociaux, dans la diversification des plateformes utilisées (Youtube, Instagramn, WhatsApp…) et dans leurs usages (Facebook Live, Périscope)

 

Profils-types d’utilisateurs, temps passé, réseaux utilisés, objectifs, perception des réseaux sociaux… Tous les chiffres-clés de cette étude sont ici compilés en infographie.

 

Journalisme et réseaux sociaux en 2017

 

 

 

 

 

# à lire aussi...

Instagram plus fort que Facebook pour les marques

Parmi les 50 plus gros profils de marques, Instagram a une plus…

La vidéo au cœur de la croissance d’Instagram

Instagram est le réseau social connaissant la plus forte croissance en France,…

Social Marketing : les 5 tendances à suivre en 2020

Hootsuite vient de publier son rapport Social Trends 2020. Retour sur les 5…