Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

IA au travail : les Français demandent à être convaincus…

Un Français sur cinq admet n’avoir jamais utilisé de logiciels améliorés par l’IA dans le cadre de son travail, ce qui représente le taux le plus élevé en Europe.


Une nouvelle étude menée par Freshworks auprès de plus de 7 000 décideurs et cadres supérieurs dans 12 pays, dont 2 500 au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas, explore les sentiments, l’utilisation et la valeur de l’utilisation d’outils améliorés par l’IA sur le lieu de travail.

Parmi les résultats notables : seuls 23 % des chefs d’entreprise et des cadres en France se considèrent comme bien informés sur l’IA (le taux le plus bas d’Europe) alors que 61 % d’entre eux déclarent qu’ils ont plutôt ou tout à fait confiance dans la valeur que les logiciels améliorés par l’IA peuvent apporter à leurs processus de travail.



Confiance et adoption de l’IA

Par rapport aux répondants du Royaume-Uni, de l’Allemagne et des Pays-Bas, les Français sont ceux qui font le plus confiance à la précision des outils d’IA (56 %) et à la qualité de leurs résultats (64 %).

Néanmoins, 47% déclarent qu’ils feraient davantage confiance à l’IA si l’examen humain de ses résultats était obligatoire – ce qui fait écho aux sentiments globaux.

Les répondants français sont également les plus méfiants d’Europe quant aux risques potentiels de sécurité associés à l’utilisation d’outils d’IA dans le cadre professionnel (57 %).



Avantages tangibles des outils améliorés par l’IA

Les répondants français ont indiqué qu’ils utilisaient principalement des applications logicielles améliorées par l’IA pour l’analyse, la traduction de textes ou d’enregistrements audio (40 %), l’analyse de données (35 %) et la rédaction/création de contenu (35 %).

Plus de la moitié d’entre eux (56 %) estiment économiser entre 1 et 4 heures de travail par semaine grâce aux outils améliorés par l’IA.

46 % estiment que leur travail est plus facile à réaliser avec les outils améliorés par l’IA et plus d’un tiers (35 %) affirment qu’ils sont enthousiastes à l’idée d’utiliser cette nouvelle technologie.

Cependant, au-delà de l’enthousiasme, 63% estiment que la formation et l’intégration à l’IA sont une réelle nécessité pour que les employés puissent tirer des avantages significatifs de son utilisation.



Les craintes sur l’emploi prévalent

Un tiers (33%) des chefs d’entreprise français craignent que l’IA finisse par remplacer une grande partie de la main-d’œuvre dans leur domaine – un sentiment partagé par leurs homologues européens.

Plus de la moitié d’entre eux (52%) ont admis qu’ils cherchaient des moyens de développer leurs compétences en matière d’IA afin de rester aussi performants que possible.

Malgré ces préoccupations près des trois quarts (73 %) des répondants estiment que l’IA ne pourra jamais remplacer complètement les travailleurs humains.



Mesurer l’impact de l’IA

Les gains de productivité (51 %), l’amélioration de la compétitivité (42 %) et la réduction du besoin de recourir à d’autres logiciels (39 %) sont les mesures les plus importantes de l’impact de l’IA sur les entreprises.

Près de la moitié des répondants (46 %) estiment que les logiciels d’IA offrent déjà un meilleur retour sur investissement que tout autre logiciel mis en œuvre par leur entreprise.

Les outils améliorés par l’IA transforment les flux de travail, la productivité et les performances sur le lieu de travail dans le monde entier. Bien que l’adoption de ces outils varie d’un pays à l’autre, le potentiel qu’ils représentent est irréfutable…






# A lire aussi ...

Avis d'expert

Les développements de l'IA vont multiplier à l'infini le nombre de solutions marketing mises en place dans les entreprises...

e-Commerce

Les réseaux sociaux et les nouvelles technologies redéfinissent les habitudes de consommation sur les sites d’achat en ligne. Les entreprises d’e-commerce font face à...

Insights

Quand le prix redevient le premier critère d'achat, difficile pour les marques de s'assurer de la fidélité de leurs clients...

Insights

En 2024, la robotisation s’impose comme un pilier de l’Industrie 4.0, révolutionnant les processus industriels avec des technologies comme l’IA, l’IoT, et les robots...

Publicité