Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Femmes dans la tech : comment changer la donne ?

A bien des égards, la Tech traîne encore la réputation d’être un milieu majoritairement masculin. Pour autant, ce serait oublier qu’un nombre croissant de femmes convergent vers ce secteur, et notamment via le phénomène de reconversion…




Par Nicolas Gandemer, Head of Engineering chez Sellsy



L’éducation comme levier majeur de cette transition

Impossible de passer outre le fait que les femmes occupent seulement un tiers des emplois du numérique.

Un chiffre qui illustre bien la difficulté de ce milieu à sortir des stéréotypes et des nombreux préjugés qui peuvent réellement faire peur aux femmes souhaitant exercer dans ce secteur.

Intégrer des équipes entièrement masculines, notamment au sein du métier de développeur pour ne citer que lui, demande du courage et de la persévérance.

Cet état des lieux traduit un besoin de transformer la culture de tout un milieu pour que l’intégration de profils féminins ne soit pas vécue comme un chemin de croix mais comme un événement naturel.

Passée la prise de conscience, il faut également regarder en arrière et comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là.

La question de l’éducation et de l’orientation scolaire des jeunes filles se pose encore et toujours, et à juste titre.

Selon une étude publiée par Epitech et Ipsos en novembre 2021, seulement 33% des filles sont encouragées à s’orienter vers les métiers du numérique, contre 61% des garçons. L’écart reste bien trop important et le système éducatif continue d’envoyer les mauvais signaux aux jeunes filles comme aux jeunes garçons.

Il faut faire tomber ce mythe, dès le plus jeune âge, selon lequel les métiers de la Tech ne peuvent intéresser que des profils masculins.

Pour autant, les mouvements sociétaux actuels qui concernent autant les femmes que d’autres minorités, restées longtemps silencieuses, permettent à toute une génération d’amener un changement de mentalité plus que nécessaire.

La perception des rôles institués entre les hommes et les femmes est en train de changer et cela participe grandement à introduire davantage de mixité dans nombres de secteurs, y compris celui de la Tech…


La reconversion, une des clés du changement

Malgré un constat peu enthousiasmant, il y a tout de même quelques motifs d’espoir à relever.

En effet, de plus en plus de profils féminins investissent le milieu de la Tech grâce aux nombreuses possibilités de reconversion professionnelle, qu’elle soit en fin d’études ou en milieu de carrière.

Nous avons constaté que selon des chiffres récoltés en interne sur de récentes campagnes de recrutement, près d’un tiers des profils reçus étaient en reconversion professionnelle.

Une tendance qui tend à  s’accentuer grâce, notamment, au manifeste #ReconversionFemmesNum.

Ce dernier encourage la présence des femmes dans les métiers du numérique et permet à celles qui ont pris le virage de s’y intégrer durablement.

Depuis son lancement en 2019, plus de 530 femmes ont été recrutées dans l’IT à la suite de la signature du manifeste. Une initiative qui a aussi pour but de sensibiliser les managers à ces enjeux et de développer une culture de l’inclusion.

Aller dans ce sens, c’est comprendre que la mixité au sein des entreprises de la Tech est une vraie chance pour la cohésion des équipes et leur capacité à surmonter les difficultés.

Disposer de plus de profils comme ceux-là permet de bénéficier d’un autre point de vue et d’une approche différente sur les projets. Et dans un contexte où les métiers du numérique connaissent une très forte demande en compétences, l’apport de tous les profils, y compris ceux répondant à un besoin de mixité, est absolument essentiel.

En fin de compte, attirer et recruter davantage de profils féminins apparaît comme un atout mais aussi une réelle opportunité à la survie des entreprises qui cherchent par ailleurs à endiguer le plus efficacement possible la forte pénurie de talents qui a cours dans les métiers du numérique.


La mixité, un challenge RH

Pour mener à bien ce changement de culture au sein de tout un secteur, il est impératif de déployer une politique de sensibilisation efficace auprès de tous les acteurs de l’entreprise : de la direction aux collaborateurs en passant par les managers.

Concrètement, cela revient à développer intelligemment l’attractivité et l’ouverture des entreprises.

Des aspects qui peuvent être travaillés dans la conception d’offres d’emploi plus inclusives via un choix plus réfléchi des termes utilisés et du ton employé pour attirer les candidates, entre autres.

Par ailleurs, la prise en compte progressive des soft skills dans les processus de recrutement représente un moyen intéressant pour recruter de nombreux profils variés et bénéfiques à l’entreprise.

Une telle façon de fonctionner permet aux recruteurs d’élargir le champ des possibles et de s’affranchir des stéréotypes masculins bloquants qui n’ont plus lieu d’être.

Des choix forts qui participent à ce besoin de mixité tout en allant au-delà de cet enjeu pour tendre vers un recrutement centré autour des compétences et de la personnalité, quel que soit le genre du candidat.

De façon concrète, c’est une approche qui a d’ores et déjà porté ses fruits sur des postes de sales, marketing et produit du secteur de la Tech.

Et même si la proportion de femmes dans le numérique atteint seulement 17% en France, contre 12% en 2018, la démocratisation des profils féminins n’en est qu’à ses débuts.

Une perspective porteuse d’espoir qui doit inciter les femmes à oser se lancer dans le milieu de la Tech !






# A lire aussi ...

Insights

63 % des Français feront du « bleisure » cet été – Un mélange de business (affaires) et de leisure (loisirs)...

Data

Marketing responsable, conformité légale, acquisition ou fidélisation : quels sont les enjeux prioritaires pour les marketeurs dans le contexte actuel?

Digital

Sur quels leviers marketing les annonceurs comptent-ils le plus investir d'ici la fin de l'année et quels seront les enjeux de ce second semestre?

Insights

Avec la disparation des cookies tiers et l'inquiétude grandissante des consommateurs quant à l'utilisation de leur données, la mise en place d'une stratégie de...

Publicité