/

Europe: le Ecommerce atteint les 305 milliards en 2012

Le E-commerce européen est en plein essor, c’est ce qui ressort de la prévision émise par l’association E-commerce Europe, qui représente à Bruxelles les intérêts de la filière du e-commerce. Les revenus européens en ligne devraient croître d’environ 22% en 2012. Les achats en ligne sont en hausse explosive, en particulier dans le sud et l’Europe de l’Est.

 

Ainsi, en 2012, le e-commerce européen devrait atteindre les 305 milliards d’euros vs 254 milliards en 2011. Les pays de l’Europe du Sud et de l’Est devraient connaître les progressions les plus fortes, telle la Pologne ou la République Tchèque qui devraient afficher des hausses comprises entre 25% et 30%.

D’autres pays pourraient enregistrer des hausses à deux chiffres : France (+20%), Allemagne (+25%), Belgique (+20%), Italie (+19%) et Espagne (+19%). Selon E-commerce Europe, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne représentent 70% du marché du e-commerce européen.

Selon François Momboisse, présidente de l’assocation, et de la Fevad : “La croissance de l’e-commerce est étroitement liée à la confiance. Il faut quelques années avant de devenir internautes acheteurs en ligne. Ceci explique pourquoi, au niveau mondial, seulement 20% à 40% des internautes achètent en ligne. Dans de nombreux pays émergents, les consommateurs n’ont pas une longue expérience de magasinage par catalogue. Ils souhaitent voir un produit avant de décider d’acheter. Leur confiance dans le paiement en ligne et à la sécurité en ligne en particulier doit se développer. C’est pourquoi E-commerce Europe attache une importance aux paiements en ligne et à la sécurité en ligne. Ce doit être une priorité absolue pour l’Union européenne.

L’Europe est le plus grand marché du commerce électronique

L’Europe est le plus grand marché du monde. Les Etats-Unis sont sur ses talons, avec un chiffre d’affaires attendu de 280 milliards d’euros d’ici 2012. Ensuite, viennent l’Asie-Pacifique, avec un chiffre d’affaires attendu de 216 milliards d’euros en 2012.

Wijnand Jongen, membre du Conseil de l’Europe et E-commerce explique: «La nature transfrontalière du commerce électronique rend d’autant plus intéressant de suivre ce qui se passe en dehors de l’Europe. En 2012, la croissance de l’Asie atteindra probablement 35%. La Chine a actuellement 550 millions d’utilisateurs d’Internet (40% de la population) et compte environ le même nombre d’acheteurs en ligne (220 millions) que dans l’ensemble de l’Europe et plus que les Etats-Unis. La croissance de l’e-commerce BtoC en Chine devrait atteindre 88% en 2012, après une croissance de 130% en 2011. Ces taux sont sans précédent, et le potentiel de croissance est encore énorme.

Le commerce électronique BtoC mondial devrait croître de 20%. L’e-commerce en Amérique latine devraient augmenter de 25 à 30% cette année, pour atteindre environ 43 milliards d’euros, dirigé par le Brésil. Le marché du e-commerce dans la région MEA (Moyen Orient et Afrique) devrait atteindre 12 milliards d’euros en 2012, encore relativement faible, mais leur chiffre de croissance est assez impressionnant: 45%.

Les consommateurs sont toujours en ligne

Dans les années à venir une croissance des ventes en ligne sera en grande partie déterminée par la pénétration rapide et spectaculaire du commerce mobile. Au Royaume-Uni, le m-commerce devrait atteindre 20% du total des ventes en ligne en 2012 vs 5% à la fin de 2011. En Scandinavie, la part est actuellement de 8% et 3% en France.

A titre de comparaison: la part du m-commerce aux Etats-Unis est estimé à près de 10% soit près du double de 2011. Jongen: «Ici, nous voyons une tendance comparable. Les pays scandinaves et le Royaume-Uni ont une longueur d’avance. D’autres pays suivront bientôt et rapidement: 47,6% de tous les Européens d’aujourd’hui ont un smartphone. Les consommateurs sont déjà connectés en permanence, ils peuvent rechercher et acheter où et quand ils le veulent. Un défi majeur pour les entrepreneurs innovants qui parviennent à sauter dans le train.

 

# Must read