L’INRIA et TNS Sofres viennent de rendre publique l’édition 2014 du baromètre “Les Français et le Numérique”.

Retrouvez l’ensemble des résultats de cette étude annuelle en 4 profils type, 10 chiffres clés et 2 infographies détaillées 

 

En 2014 Inria renouvelle son Baromètre sur les Français et le numérique. Force est de constater que trois ans après la première édition, l’appropriation du numérique par les Français s’est accélérée. Ils ont plus d’usages, plus d’envies et plus de questions, car le numérique donne de grands pouvoirs… mais aussi de grandes responsabilités !

La deuxième édition du Baromètre Inria montre une forte diffusion du numérique dans la société française. La catégorie de l’Homo Numericus – ce Français qui ne peut plus vivre sans numérique – a doublé en moins de 3 ans (de 17% en 2011 à 34% de la population en 2014), et est maintenant majoritaire

 

Les Français et le numérique : 4 profils type

Ce rendez-vous annuel permet de dégager 4 profils de Français au regard du numérique :

• Les déconnectés (20% de la population) : 
n’identifient pas les innovations numériques dans leur vie, ne comprennent pas de quoi il s’agit. Leur profil type : des personnes de 65 ans et plus, vivant seules ou sans enfants, pas équipées.

• Les distants (17% de la population) : qui savent que ces innovations existent mais n’ont pas le sentiment d’être concernés. Leur profil type : plutôt jeunes (à 21 % entre 35 et 64 ans), plus souvent des femmes, peu équipés, trouvant les outils numériques plutôt « gadget ».

• Les usagers (29% de la population) : le numérique a changé beaucoup de choses dans leur quotidien mais ils disent pouvoir s’en passer. Des profils plutôt jeunes (34 % des personnes âgées de moins de 65 ans), moyennement équipés avec des produits qui ont fait leurs preuves.

• Les homo numericus (34% de la population) : les outils numériques leur sont devenus indispensables dans leur vie de tous les jours. Un profil jeune (48 % des personnes âgées de moins de 35 ans), plutôt masculin, PCS+, dans des foyers avec enfants (à 41 %). Ils se disent curieux et enthousiastes mais également prudents. Se sentent en plus forte proportion confiants, passionnés et dépendants.

 

10 chiffres clés sur le numérique et les Français

Accompagnement, découverte, et initiation

  • 42% des des Français sont prêts à être accompagnés dans leur découverte du numérique, dans des lieux spécifiques tels que les EPN, fablabs…
  • 61% des Français se sentent à l’aise dans leurs usages du numérique, et 76 % parmi les parents.
  • 43% des Français sont à l’aise pour accompagner leurs enfants dans leurs usages des technologies numériques, 61 % parmi les parents.
  • 72 % des Français pensent que le numérique a des effets négatifs sur la vie privée.

Besoins exprimés

  • 69% des Français réclament plus d’informations sur la protection de la vie privée et des données sur Internet.
  • 56% des Français réclament plus d’informations sur le fonctionnement d’Internet (+6 points par rapport à 2011).
  • 56% des Français réclament plus d’informations par rapport aux démarches administratives sur Internet (+4 points par rapport à 2011).

Economie et emploi

  • 73% des Français pensent que le numérique est utile pour l’économie (+4 points par rapport à 2011).
  • 65% des Français pensent que le numérique a des conséquences positives sur l’emploi.
  • 64% pensent que les Français ont l’esprit d’entreprendre et de créer des entreprises dans le domaine du numérique.

 

 

Les français et le numérique en 2014 (1/2)

 

 

Les Français et le Numérique en 2014 (2/2)

 

 

# à lire aussi...

Pas d’intelligence artificielle sans intelligence collective

Qu’elles questionnent, qu’elles effraient ou qu’elles enthousiasment, les technologies d’intelligence artificielle vont…

Mobile: les grandes évolutions à venir

Avec le lancement de la 5G, l’ère du “tout-mobile” risque de franchir…

Quand Apple fait cavalier seul…

Ne dites plus GAFA, mais GAF… Depuis plusieurs mois, Apple prend en…

Relation Client : le tout-digital n’est pas pour tout de suite…

A l’heure où tous les experts de la relation client ne parlent…