Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Digital

[Etude] L’attrait des contenus en ligne

Outbrain vient de publier d’une étude intitulée « L’attrait inconscient du consommateur pour le contenu ».

Celle-ci propose une photographie des nouveaux modes de consommation de contenus en ligne et revient sur leur capacité à susciter engagement et conversion de la part des internautes.

 

À l’ère de l’immersion digitale, les consommateurs n’ont jamais été exposés à autant de messages de marques. Des bannières les moins élaborées aux contenus à forte valeur ajoutée, cette abondance publicitaire a pour corollaire une attention extrêmement sélective de la part des internautes.

Cette étude menée par Opinion Matters pour le compte de la plateforme de recommandation de contenus Outbrain a pour objet d’étude les nouveaux modes de consommation de contenus et les attributs ayant un impact sur la confiance et la perception qu’en ont les internautes.

Autant de données fondamentales pour les marques qui souhaitent connaître quels types de contenus produire, où les diffuser, et l’impact qu’elles peuvent en attendre…

 

4 heures par jour à consulter des contenus en ligne

La consommation de contenus sous toutes ses formes représente 222 minutes par jour, soit presque 4 heures quotidiennement consacrées à parcourir les réseaux sociaux (90 minutes), à lire des articles et des contenus d’actualité (48 minutes) ou des contenus plus légers, tels que la mode, le divertissement ou le sport (48 minutes), et à consulter des avis et à rechercher des services (36 minutes).

Autre donnée intéressante : 40 % des internautes français passent 1 à 20 % de leur temps à consulter un contenu qu’ils n’ont pas spécifiquement recherché, tandis que plus d’un tiers (34 %) y consacre de 21 et 40 % de leur temps. Ce pourcentage grimpe même à 38 % chez les 24-35 ans.

 

Quels contenus suscitent le plus d’intérêt ?

D’après l’étude, si 84 % des consommateurs attendent des marques qu’elles produisent des contenus, 60 % des contenus créés n’ont eu, de l’avis même des marques, aucun impact sur leur client.

Pourtant, les contenus informatifs créés par les marques sont jugés comme ceux étant les plus intéressants (36%), devançant les recommandations de contenus sur les sites médias (35 %).

60 % des consommateurs déclarent, par ailleurs, être prêts à cliquer sur des articles de marques en lien avec leurs centres d’intérêt lorsqu’ils sont diffusés sur des sites médias traditionnels.

 

 

Le fait que les formats dits « intrusifs » arrivent en fin de classement (formats vidéo In-Feed et Pre-roll, bannières Display) « renforce l’idée d’une préférence pour les contenus personnalisés et intégrés à l’expérience de navigation » selon les auteurs de l’étude.

 

Les contenus de marques plébiscités

L’étude s’est également intéressée à l’auteur des contenus et à la confiance qu’il suscite auprès des internautes.

Dans ce contexte, les contenus créés par les marques arrivent en tête (81%), devant ceux recommandés par les sites médias traditionnels (78%) et les contenus partagés par un ami sur les réseaux sociaux (71%).

Cette hiérarchie de la confiance dépend toutefois du type de contenus consultés, les sites média arrivent ainsi par exemple en tête pour les contenus ayant trait à l’actualité ou aux conseils financiers.

Le niveau de confiance accordée au diffuseur du contenu a également un impact direct sur le comportement des internautes : ainsi, après avoir cliqué sur un contenu de marque à partir d’un site média, 26 % des personnes interrogées ont recherché de plus amples informations au sujet de la marque, contre 24 % lorsqu’il est découvert sur des réseaux sociaux, et 20 % sur un blog.

 

L’impact du contenu

Enfin, si l’étude souligne que 8 internautes sur 10 apprécient les contenus qui leur sont recommandés lorsqu’ils sont en accord avec leurs centres d’intérêt, tous n’en attendent pas la même chose.

55% des plus de 55 ans disent préférer découvrir de nouveaux produits et de nouveaux services (vs 44% en moyenne), alors que les 45-54 ans « accordent beaucoup moins d’importance que toutes les autres tranches d’âge à la dimension informative des contenus » (45% vs une moyenne de 53 %).

Lors de l’achat d’un nouveau produit ou service, 57% des personnes interrogées trouvent les contenus utiles pour comparer des offres et produits, tandis que 33% considèrent qu’ils leur permettent de décider où les acheter.

 

L’intégralité de l’étude est accessible ici.

 


Méthodologie :

Opinion Matters a sondé en ligne, en janvier 2017, 500 hommes et 500 femmes Français âgés de 18 ans et plus sur leurs habitudes de consommation quotidienne de contenus sur Internet.

 

 

Digital

Après deux années marquées par de nombreuses évolutions pour le secteur digital, l'agence Linkeo fait le point sur le comportement des Français sur Internet...

Digital

Alors que l’Ile-de-France arrive en tête du classement (76%), le Nord-Ouest de la France ferme la marche avec 48% de ses entreprises digitalisées...

# A lire aussi ...

Avis d'expert

Les réseaux sociaux deviennent un canal de vente à part entière, y compris pour le B2B...

Digital

Si la consommation numérique a explosé avec la crise sanitaire, la crise économique semble bien avoir l'effet inverse sur les Français qui sont désormais...

Social Media

Cuisine, gaming, psycho… TikTok est devenu « the place to be » pour dénicher des petites astuces utiles au quotidien, aka des « hacks...

Insights

Près d'un tiers des jeunes français regardent la TV en streaming de 1 à 5 heures par semaine.

Publicité