Une étude mondiale menée par Oracle met en évidence bon nombre de spécificités des consommateurs français face aux nouveaux canaux d’achat. La valeur du produit et la qualité du parcours client semblent notamment plus importants en France que dans les autres pays étudiés.

 

Pour mieux comprendre les grandes tendances en matière de comportements d’achat, Oracle a réalisé une enquête dans dix grands pays e-commerce (Allemagne, Australie, Brésil, Chine, Etats-Unis, France, Inde, Japon, Russie et Royaume-Uni ) et rassemblé ses conclusions dans son rapport “Retail Without Limits“.

En France, où Oracle a interrogé 500 consommateurs, il ressort que la valeur de l’article est bien plus fondamentale que pour les autres nationalités.

En effet, 66% en font leur priorité, contre seulement 38% en moyenne dans les dix pays sondés. Et à l’inverse, le produit en lui-même ne constitue le premier critère d’achat que pour 20% des consommateurs français, contre 31% en moyenne.

 

infographie-oracle-ecommerce-france

 

Les spécificités françaises

Les consommateurs français sont assez traditionalistes, mais ne sont pas totalement fermés. Même s’ils restent attachés au magasin et sensibles à la qualité de leur parcours client, ils sont aussi friands de technologies et sont conscients du rôle qu’elles peuvent jouer dans l’amélioration de ce parcours.

 

[blockquote cite=”explique Franck Westrelin, Directeur des Ventes d’Europe du Sud, Oracle Retail. “]« Les consommateurs français sont exigeants en termes de qualité et de service du parcours client » … « De plus en plus, cela signifie que les commerçants doivent être capables d’offrir des services liés à la technologie comme le « click and collect » qui leur permettent de proposer un service client et une praticité d’un niveau supérieur ».[/blockquote]

 

Des habitudes de consommation qui évoluent plus lentement qu’ailleurs…

Spécificité hexagonale, le magasin demeure en effet la norme en France davantage qu’ailleurs. 54% des Français interrogés préfèrent acheter des biens en magasin et les rapporter chez eux, alors que cette proportion tombe à 44% en moyenne dans les pays couverts par l’étude.

Moins convaincus par les nouvelles technologies que les autres nationalités (83% en moyenne), ils sont tout de même 64% à estimer important que les distributeurs en adoptent afin d’améliorer leur expérience d’achat.

Et les consommateurs français ne sont que 27% à préférer commander en ligne et se faire livrer ensuite, contre 34% en moyenne. Ils ne sont d’ailleurs que 17% à acheter en ligne au moins une fois par semaine, ce que font 28% des consommateurs des autres pays.

Pourtant, les Français changent leurs habitudes : 49% déclarent avoir utilisé plus de nouvelles technologies que l’an dernier pour faire leurs achats. Mais cela reste moins que dans les autres pays, où cette part s’élève à 59%.

En revanche, grands adeptes du click&collect, ils sont 58% à penser que ces dispositifs amélioreraient leur expérience d’achat. Bien plus, donc, que les consommateurs des autres pays (38%).

 

 

2 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

Mobile: les grandes évolutions à venir

Avec le lancement de la 5G, l’ère du “tout-mobile” risque de franchir…

French Days: cette fois-ci, c’est la bonne ?

Alors que les premières éditions des French Days ont connu des résultats…

Le Top 15 des sites ecommerce en France

Quels sont les 15 sites marchands qui drainent le plus de visites…