25 juillet 2017

Selon les derniers chiffres publiés par IDC, le marché de l’intelligence artificielle (IA) devrait connaître une croissance moyenne de 54% tous les ans d’ici 2020 et représenter quelques 46 milliards de dollars à cette date, soit l’équivalent du marché du CRM pourtant plus mature…

 

Selon IDC, le marché de l’intelligence artificielle (IA) et des systèmes cognitifs atteindra 12,5 milliards de dollars en 2017, soit une progression de 59 % par rapport à 2016.

Les dépenses globales consacrées aux solutions cognitives et à l’IA continueront de connaître des investissements  importants au cours des prochaines années, atteignant un taux de croissance annuel de 54,4 % jusqu’en 2020, pour un marché qui représentera alors plus de 46 milliards de dollars de revenus (soit autant que le marché mondial du CRM à la même date).

« Les applications intelligentes basées sur l’informatique cognitive, l’intelligence artificielle et le Deep Learning sont la prochaine vague technologique transformant la façon dont les consommateurs et les entreprises travaillent, apprennent et jouent, déclare David Schubmehl, directeur de recherche au sein d’IDC. Les systèmes cognitifs et d’IA deviennent rapidement une composante clef de l’infrastructure IT et toutes les entreprises doivent comprendre ces technologies et en planifier l’adoption ainsi que l’usage au sein de leurs organisations. »

 

Le boom des applications cognitives

D’un point de vue technologique, la plus grande partie des dépenses en 2017 (4,5 milliards de dollars) sera dans les applications cognitives, domaine qui comprend des processus cognitifs, mais également des applications industrielles qui apprennent, découvrent et font des recommandations ou des prévisions.

Les plateformes informatiques cognitives/AI, qui fournissent les outils et les technologies pour analyser, organiser, accéder et fournir des services de conseil basés sur une gamme d’informations structurées et non structurées, verront des investissements de près de 2,5 milliards de dollars cette année, d’après le cabinet.

Les dépenses liées aux services vont avoisiner les 3,5 milliards de dollars tandis que les dépenses liées aux infrastructures sont estimées à 1,9 milliard de dollars cette année.

Pour le cabinet, tous ces segments seront en croissance d’ici 2020, boostés par les applications cognitives qui vont enregistrer la croissance la plus soutenue (près de 70 %).

Les cas d’utilisation d’applications cognitives/IA qui verront le niveau d’investissement le plus élevé cette année sont :

  • les enquêtes sur la gestion de la qualité et systèmes de recommandation ;
  • les systèmes de diagnostic et de traitement ;
  • les agents automatisés de service à la clientèle ;
  • les systèmes automatisés de renseignement et de prévention des menaces ;
  • l’analyse de la fraude.

Combinés, ces cinq cas d’utilisation fourniront près de la moitié de toutes les dépenses de systèmes cognitifs/IA en 2017.

Les cas d’utilisation qui connaîtront la croissance la plus rapide des dépenses au cours de la période de prévision 2015-2020 sont la sécurité publique et les interventions d’urgence (85,5 %) et la recherche et la découverte pharmaceutiques (74,2 % ).

« La croissance à deux chiffres des dépenses est prévue pour les systèmes d’intelligence cognitive et artificielle dans toutes les industries, mais la croissance varie en fonction de la façon dont les cas d’utilisation particuliers résolvent les priorités commerciales existantes et futures », déclare Marianne Daquila, responsable de recherche, Customer Insights and Analysis chez IDC.

Les marchés fortement réglementés, tels que les services bancaires et les services d’investissement en valeurs mobilières, sont parmi les premiers facteurs de croissance. Collectivement, ces deux industries financières représenteront un quart des dépenses mondiales en solutions cognitives/IA. Les exigences strictes en matière de conformité sont des facteurs clés pour ces industries lorsqu’elles recherchent de nouvelles innovations dans la fraude et la détection des risques.

En outre, les entreprises de ce secteur adoptent des conseillers en matière de programmes cognitifs et des recommandations pour mieux correspondre aux produits avec les clients. La fabrication, la vente au détail et les soins de santé devraient également voir une croissance des dépenses très forte pendant la période de prévision ».

 

L’Europe déjà distancée ?

D’un point de vue géographique, près de 78 % des investissements sur ce marché naissant sont effectués aux États-Unis, selon l’IDC, où les dépenses seront autour de 9,7 milliards de dollars cette année.

La région EMEA (comprenant l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique) est actuellement en seconde position, mais elle devrait être supplantée par l’Asie-Pacifique d’ici à 2020, notamment en raison de la croissance explosive des investissements au Japon (+ 107 % de progression annuelle moyenne sur la période)…

 

 

 

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération