Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

Bilan et perspectives du e-commerce en France

Retour sur les nouvelles habitudes d’achat des internautes français et sur les tendances à suivre de près cette année en matière de e-commerce.


Médiamétrie, en partenariat avec la Fevad, a interrogé les internautes sur leurs pratiques de consommation en ligne en 2021, les perspectives et tendances pour 2022.

D’après cet Observatoire des Usages Internet, au 4ème trimestre 2021, le nombre de cyberacheteurs en France s’élève désormais à près de 42 millions.


Quelles pratiques ont dominé l’achat en ligne en 2021 ?  

En 2021, plusieurs catégories de produits et de services sont en progression, notamment les offres en ligne de transports et de séjours, plébiscitées par 32% des cyberacheteurs (en hausse de 4 et 6 points versus 2020), témoignant ainsi de la reprise de l’ensemble du secteur touristique.

Les attentes prioritaires des cyberacheteurs portent sur des points de sécurité : la sécurité des transactions, pour 63% d’entre eux, et la protection des données personnelles pour 53% d’entre eux, toutes deux en hausse de 5 points versus 2020.

Les attentes en termes de RSE (engagement en faveur de l’environnement et de la responsabilité sociale des entreprises) sont également en progression et mobilisent désormais 31% des cyberacheteurs.

Dans ce domaine, une très grande majorité considère que les enseignes ont amélioré la gestion des emballages (diminution de la quantité, emballages réutilisables).

Dans le même registre, le made in France est un critère d’achat pour les 2/3 des cyberacheteurs (66%).

 « Après une progression très marquée en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire, le volume de cyberacheteurs connait une croissance plus douce en 2021 pour atteindre un volume de 41,8 millions, soit 80% des internautes de 11 ans et plus.

On note en revanche une intensification de la pratique puisque la proportion d’acheteurs hebdomadaires représente désormais 32% des internautes, soit 2 points de plus qu’en 2020, à mettre en lien avec la progression du mobile comme support d’achat, utilisé par plus de la moitié des cyberacheteurs.

Au-delà, l’étude montre l’essor de nouvelles tendances qu’il s’agira de suivre à court terme, telles le recours aux plateformes qui mettent en relation les consommateurs avec les commerces de proximité, utilisées par plus d’1 cyberacheteur sur 10 en 2021 ».

note Xavier Lemuet, Directeur du pôle ad’hoc et grandes enquêtes de Médiamétrie



Que reste-t-il de 2020 ?  

Si 54% ​des cyberacheteurs n’ont pas changé leurs habitudes d’achat en ligne, 38% déclarent commander davantage sur Internet qu’avant le début de la crise sanitaire​​.

Dans le détail, 9% des cyberacheteurs ont commandé davantage de produits alimentaires qu’en 2020​ et 24% davantage de produits non alimentaires. 

Parmi ces derniers, 48% intensifient leurs achats en ligne « pour profiter d’avantages non disponibles en magasins ».

Et, probable signe de lassitude, 46% commandent davantage en ligne « pour éviter les contraintes sanitaires imposées dans les magasins ».

71% des cyberacheteurs effectuent des achats sur les sites des enseignes également présentes en points de vente physiques (brick and mortar tels que grandes surfaces alimentaires et spécialisées… ). 

Tandis que 67% d’entre eux se tournent vers les enseignes uniquement présentes sur Internet. 

A noter que 14% ont commandé sur des sites de circuits courts en 2021, et 13% sur des sites de commerçants de proximité, « pour les soutenir » en premier lieu.

Enfin, côté livraison, le recours aux services de click & collect et de drive s’est lui aussi intensifié : 33% des cyberacheteurs y ont eu le plus souvent recours en 2021.



Quelles perspectives pour 2022 ?

Parmi les cyberacheteurs qui affirment avoir commandé davantage de produits (alimentaires ou non-alimentaires) sur Internet en 2021, plus de 90% déclarent qu’ils conserveront cette habitude en 2022. 

La tendance aux achats de seconde main s’ancre massivement dans la pratique des cyberacheteurs : ​50% ont acheté en ligne des produits reconditionnés ou de seconde main​ en 2021 ; 80% d’entre eux l’ont fait « pour faire des économies » et 51% « pour accéder à des produits de marque qu’ils ne pourraient pas s’offrir à l’état neuf ».

Si l’on tient compte des cyberacheteurs également vendeurs, c’est plus de 80% des cyberacheteurs qui ont déjà acheté des produits reconditionnés ou de seconde main et/ou vendu eux-mêmes des produits sur Internet.

Enfin, le Live Stream Shopping, ce nouveau canal d’achat au format vidéo et interactif permettant un achat immédiat, n’est pas encore très connu du grand public.

Si seuls 18% des cyberacheteurs en ont déjà entendu parler et 12% ont déjà participé à un évènement du genre, 45% trouvent le concept intéressant…

« C’est un fait, la crise sanitaire a poussé les Français à consommer davantage sur internet : 38% des cyberacheteurs déclarent avoir commandé davantage sur internet qu’avant le début de la crise.

Et ils sont quasi-unanimes à penser que ces nouvelles habitudes d’achat sur internet vont perdurer au-delà de la crise. Mais l’impact de la situation sanitaire est loin de se limiter à la simple augmentation des commandes sur internet.

L’étude met aussi en évidence toute une série de nouvelles tendances qui traduisent l’envie chez les Français de consommer autrement.

Parmi elles figurent le marché de la seconde main sur internet qui touche désormais plus de 80% des cyberacheteurs, qui déclarent avoir déjà acheté et/ou vendu un bien d’occasion sur internet.

Chez certains, vérifier si le produit est disponible en seconde main est même devenu un réflexe avant l’achat d’un produit neuf ».

commente Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad



Le Top 20 des sites et applications « e-commerce » les plus visités en France

En moyenne, 46,9 millions d’internautes (74,3% des Français) ont consulté, chaque mois, au moins un des sites et/ou applications de ce Top 20 durant le dernier trimestre 2021.





# A lire aussi ...

Insights

40% des Français déclarent que la hausse du coût de la vie sera le facteur clé pour eux en matière de consommation... 

Digital

Si la consommation numérique a explosé avec la crise sanitaire, la crise économique semble bien avoir l'effet inverse sur les Français qui sont désormais...

Insights

58% des Français font désormais leurs courses à 10€ près ou moins, soit une hausse de 12 points depuis 2021...

Insights

L’Observatoire des évolutions du marketing revient sur les tendances qui impactent aujourd'hui le métier de marketeur et dresse le portrait du CMO de demain.

Publicité