Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Big Data et objets connectés : des leviers de croissance pour la France

Selon une étude de l’Institut Montaigne, les objets connectées et le Big Data pourraient générer jusqu’à 74 milliards d’euros d’ici 2020, soit 3,6% du PIB national. Un chiffre qui pourrait même atteindre les 7% dès 2025…

Dans une récente publication, l’Institut Montaigne et le cabinet AT Kearney ont tenté de chiffrer les apports de l’internet des objets pour l’économie française. Selon ces experts, la création de valeur attribuable au Big Data et à l’internet des objets serait équivalente à 74 milliards d’euros en 2020 (3,6% du PIB), et monterait même jusqu’à 138 milliards d’euros en 2025, soit 7 % du PIB.

Le cabinet AT Kerney a notamment identifié 4 leviers de création de valeur dans ce domaine, parmi lesquelles l’augmentation de la productivité (qui passera de 30 à 64 milliards d’euros de 2020 à 2025), les gains de pouvoir d’achat (passant de 24 à 42 milliards d’euros), les économies de temps monétisées (de 20 à 32 milliards d’euros) et le développement d’un nouveau marché d’achat d’équipements connectés, dont l’augmentation est estimée entre 15 et 23 milliards d’euros entre 2020 et 2025.

 

pib-france-objets-connectés

 

Le rapport estime que Big Data et Internet des objets seront de moins en moins dissociables car l’Internet des objets va doubler la taille de l’univers numérique tous les 2 ans, ce qui pourrait représenter 44 000 milliards de Gigaoctets en 2020, soit 10 fois plus qu’en 2013.

Le rapport démontre aussi à quel point les chaînes de valeur de la plupart des secteurs économiques vont être transformées par les objets connectés:

 

01 objets connectes

1b_bis infographie-IM-object-connecte

2_bis infographie-IM-api

3bis_infographie-IM-data-path

 

Faire de la France un champion numérique

D’ici quelques mois, la France va se doter d’une loi sur le numérique, pendant que l’Europe va éditer un règlement sur la protection des données. Le rapport de l’Institut Montaigne souhaite avant tout anticiper ces projets en proposant une réflexion sur les conséquences sociétales et sur la manière dont les individus, l’État et les entreprises doivent accepter collectivement de faire évoluer la société.

Le rapport « Big Data et objets connectés » propose quatre axes de réflexion et treize propositions, afin de faire évoluer la France vers une véritable révolution numérique autour du big data et des objets connectés.

Ce rapport identifie ainsi quatre axes de réflexion :

  • Diffuser l’excellence data et numérique au sein du tissu économique français.
  • Renforcer la sécurité pour développer la confiance.
  • Renforcer l’influence de la France et soutenir une gouvernance numérique forte.
  • Répondre aux besoins de compétences des métiers du Big data et de l’Internet des Objets.

Ces axes sont ensuite répartis en treize propositions, dans lesquels l’institut propose par exemple de former les étudiants, les salariés et les fonctionnaires à l’Internet des objets, de créer un « Digital Business Act » en France, ou encore d’inciter les entreprises à accélérer leur transformation numérique et à renforcer leur culture de la donnée.

 

L’intégralité du rapport de l’institut Montaigne est disponible ici.

 

Digital

Azerion, plateforme publicitaire européenne omnicanale, vient de publier les résultats d’une étude sur la perception des Français envers les écrans digitaux. Grâce à sa...

Avis d'expert

Avec l’avènement d’internet et les progrès de la technologie du numérique, vous lancer dans le business en ligne n’a jamais été aussi facile et...

# A lire aussi ...

Data

Les entreprises françaises pourraient réduire considérablement le risque de cybercriminalité en détruisant leurs téraoctets de données inutilisées...

Insights

Les responsables marketing s’inquiètent du manque d’investissement et des coupes budgétaires...

Insights

IA, Web3, objets connectés... Comment les innovations technologiques vont impacter le futur du commerce.

Data

Pour 87% des Français, le volume croissant de données rend la prise de décisions personnelles ou professionnelles trop compliquée....

Publicité