Contenus, plateformes, innovations… L’agence Conversationnel livre les 5 tendances qui animeront, selon elle, la communication sur les réseaux sociaux cette année…





TENDANCE N°1 : L’AUTHENTICITÉ AU CŒUR DE TOUTES LES BONNES STRATÉGIES

L’authenticité peut prendre plusieurs formes, mais elle soutient un seul objectif : refléter au mieux et avec cohérence les valeurs de la marque, afin de fédérer et fidéliser des communautés se reconnaissant dans les actions et les discours de l’entreprise.

Deux axes de communication en particulier devront être combinés en 2020 pour y parvenir : les contenus générés par les utilisateurs (User Generated Content ou UGC) et les partenariats avec des micro-influenceurs.

Une étude Nielsen montre que 92% des consommateurs font plus confiance à du User Generated Content qu’à la publicité traditionnelle. Ils ont en effet tendance à donner plus de crédibilité aux avis de leurs proches et des autres clients, qu’aux contenus produits directement par les marques.

Une attention toute particulière devra donc être portée aux vraies communautés, telles que les groupes Facebook ou LinkedIn, pour les inciter à créer ce type de contenu.

L’e-influence reste également un axe stratégique à ne pas négliger. Cependant, les gros influenceurs et leurs communautés achetées et peu ciblées ont moins la cote, car les marques, de plus en plus polarisées sur les audiences, cherchent avant tout l’engagement et le retour sur investissement.

En 2020, les micro- et nano-influenceurs, suivis par de vraies communautés ciblées et engagées, seront donc plus au centre de l’attention.

Des outils tels que Brand Collabs Manager de Facebook, récemment étendu à Instagram, permettent à cet effet de trouver facilement et de se mettre en relation avec des influenceurs selon des critères spécifiques.


TENDANCE N°2 : LA RECHERCHE VOCALE ET L’INTENT MARKETING POUR MIEUX INTERPRÉTER SES INTENTIONS

Les prédictions varient selon les experts, mais on estime que 30% à 50% des recherches digitales passeront par la voix en 2020. Une chose est sûre toutefois, la voix va plus vite que le clavier : 70 mots par minute en moyenne sur un clavier, contre 200 environ à l’oral.

Et quand on sait qu’aujourd’hui, le taux de précision de la reconnaissance vocale atteint les 95% (soit autant qu’un humain), on comprend que ce type de recherche, et notamment via les voicebots et autres assistants vocaux, s’inscrive toujours plus dans le quotidien des internautes.

De plus, les consommateurs ne suivent désormais plus un processus d’achat linéaire. Ils utilisent leurs appareils pour rechercher précisément ce qu’ils veulent, et s’attendent à obtenir instantanément des réponses à leurs besoins.

La formulation de leurs requêtes évolue également, elles deviennent plus complexes et plus précises. Un aspect à ne pas négliger pour optimiser son référencement naturel sur Google en 2020 !

Dans ce contexte, l’intent marketing va avoir un rôle de plus en plus important à jouer, étudiant le comportement des consommateurs pour tenter de détecter leurs intentions et actions futures.

L’intent marketing permet en effet de comprendre le mécanisme des requêtes, de mieux les capter et de les décrypter, pour en faire un outil d’anticipation permettant de proposer le meilleur produit ou service, au bon moment, à la bonne personne.

Par exemple, un potentiel acheteur de vélo commencera ses recherches en allant sur un blog pour repérer les meilleures marques, puis rejoindra une communauté facebook pour avoir des avis sur le matériel, et ensuite sur Amazon pour vérifier des avis sur les spécificités produit. L’enjeu pour la marque sera d’être “La réponse” à ces questions, sur tout le parcours client.

TENDANCE N°3 : DU CONTENU, OUI, MAIS INTELLIGENT

Au cours des 15 dernières années, trois grandes évolutions ont pu être constatées sur Internet.

Tout d’abord, nous avons été les témoins d’une accélération de l’information, entraînant souvent la prévalence de l’émotion sur la réflexion ; d’une forme certaine d’infobésité, qui rend la vérité parfois difficilement audible ; et, enfin, de l’inversion des pouvoirs, passés des entreprises, des médias, de la distribution ou des politiques aux citoyens consommateurs.

De fait, pour faire entendre leur voix et se démarquer face à la quantité, la masse et la rapidité des contenus sur les réseaux sociaux, les marques devront se la jouer smart en 2020. Smart content, pour être plus précis : du contenu utile, percutant et personnalisé, qui leur permettra de sortir du lot, de faire réagir et de générer des leads toujours plus qualifiés, en créant de l’émotion et en touchant les bonnes cibles.

Attention, le smart content ne s’improvise pas ! Pour y arriver, il est important de faire confiance à de vrais spécialistes du contenu et du storytelling.

Il s’agit d’un véritable travail de fond : définition de personas, analyse des sujets et tendances des différents secteurs avec des logiciels, des outils de statistique et de veille dédiés, qui demandent une certaine maîtrise.


TENDANCE N°4 : L’ÉMERGENCE DE NOUVELLES PLATEFORMES

Twitch, TikTok, Discord et même Fortnite deviennent de nouveaux carrefours particulièrement centrés sur l’usage vidéo, audio ou jeu vidéo, et cela va s’accentuer encore en 2020.

D’un point de vue marketing, ces plateformes ont un potentiel intéressant pour imaginer de nouvelles expériences, plus adaptées à la cible des 15-25 ans.

Si 2019 a été l’année d’Instagram qui a passé la barre du milliard d’utilisateurs, 2020 mettra un coup de projecteur sur TikTok.

Application la plus installée au 1er semestre 2019, avec plus de 800 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, la plateforme gagnera l’année prochaine le statut d’incontournable dans les stratégies social media des marques ciblant une population jeune.


TENDANCE N°5 : L’AVÈNEMENT DU MARKETING IMMERSIF

Le marketing immersif vise à provoquer un sentiment d’immersion dans l’univers de la marque ou dans celui du produit.

Outil phare de 2020 pour y parvenir, la réalité virtuelle ou augmentée est de plus en plus évoquée dans les conversations sur le net. Le sujet se vulgarise et les internautes y accordent de plus en plus d’intérêt.

 Il ne s’est d’ailleurs jamais vendu autant de casques de réalité augmentée : +65% en France en 2019 par rapport à 2018, selon l’IDATE. L’arrivée de la 5G et de smartphones toujours plus performants laissent également présager de belles perspectives en termes de réalisations utilisant la réalité augmentée.

Les marques, quant à elles, s’emparent progressivement du sujet, avec quelques exemples intéressants cette année passée. Tropico s’est ainsi accaparé la tour Eiffel à l’été 2019, en mettant Snapchat et sa technologie Landmarker à profit : les consommateurs ont pu parer la dame de fer d’une végétation luxuriante au travers d’un filtre dédié – une première en France.

Autre exemple au Brésil, où Burger King a enrichi son application mobile d’une nouvelle fonctionnalité de réalité augmentée, permettant de brûler virtuellement les publicités de la concurrence, et de gagner un Whopper gratuit par la même occasion.

Cette tendance devrait se poursuivre et se transformer en 2020 dans la communication des marques sur les réseaux sociaux, intégrant la réalité virtuelle dans leurs contenus pour engager et impliquer par le biais de la ludification…


# à lire aussi...

“Ok Boomer” : retour sur un clash générationnel

L’expression “Ok Boomer” s’est rapidement imposée dans le vocabulaire des millennials. Venu…

La vidéo au cœur de la croissance d’Instagram

Instagram est le réseau social connaissant la plus forte croissance en France,…

Influence Marketing : de l’engagement avant tout…

Si l’audience d’un influenceur a longtemps été un critère décisif pour les…