Harris Interactive présente les résultats de son étude sur les nouveaux moyens de paiements : quels concepts sont amenés à se démocratiser et ceux voués à disparaître faute d’utilisateurs ?

 

Cette étude permet d’établir un panorama des usages actuels du grand public en matière de moyens de paiement et surtout de mesurer son appétence pour 10 nouveautés : la carte bancaire sans contact, la carte titre restaurant, le paiement par sms, le paiement par QR Code, la carte bancaire sans contact, le paiement à distance via smartphone, les services de paiement en ligne, la carte prépayée rechargeable, les monnaies virtuelles et les monnaies locales.

Quel avenir pour ces nouveaux moyens de paiement ? Lesquels trouveront leur place dans les habitudes des Français ?

 

La CB s’impose, le chéquier disparaît…

La carte bancaire est le moyen de paiement préféré des français.

Avec 54% des répondants qui déclarent avoir augmenté leur utilisation de leur carte au cours des 2 dernières années, son hégémonie se confirme.

 

 

Le prélèvement automatique et le virement bancaire deviennent de plus en plus routiniers même s’ils restent des dispositifs plus ponctuels.

C’est d’ailleurs aux dépends des chèques qu’ils croissent. Ces derniers, avec une utilisation en perte de vitesse semblent destinés à disparaître.

Autre fait notable : 25% des sondés voient bien les espèces disparaître d’ici 20 ans et ils sont même 14% à souhaiter les voir disparaître…

 

Les nouveaux moyens de paiement ne sont pas tous plébiscités

Plus des 2/3 des Français estiment que l’usage de la carte sans contact va se généraliser.

 

Près de 80% d’entre eux estiment en revanche que le paiement par QR Code n’a aucun avenir.

En ce qui concerne le paiement mobile, si le paiement sans contact via smartphone est bien perçu, le paiement par SMS ou le paiement à distance via mobile semblent avoir un avenir beaucoup plus limité aux yeux des consommateurs.

 

 

Un grande majorité voient en effet ces moyens de paiements comme secondaires ou même appelés à disparaître à moyen terme.

 

A chacun ses préférences

L’intérêt et la vision de l’avenir décrits par les consommateurs dépendent fortement de la culture bancaire et de l’intérêt envers les nouvelles technologies des répondants.

Au global, 5 groupes de profils différents se distinguent : les pionniers, les technophiles, les e-shopper, les spectateurs et les réfractaires. Autant de cibles à appréhender selon leur sensibilité

Seul dénominateur commun à tous ces profils d’utilisateurs: la sécurité des données émerge comme un point de vigilance essentiel.

La majorité des répondants, tous groupes confondus, ne serait en effet pas (encore?) prête à effectuer des dépenses importantes via ces nouveaux moyens de paiement…

 


Méthodologie de l’étude
Enquête réalisée en ligne du 6 au 8 septembre 2016 à partir de l’Access panel Harris Interactive auprès de 1018 personnes représentatives de la population française en termes de sexe, d’âge, de CSP et de région. Méthode des quotas et redressement appliquée.

 

 

1 commentaire

  • Pour que tout le monde adhère aux nouveaux systèmes, il faut en effet y aller petit à petit. Et dans ce sens là, je pense que la carte sans contact est le premier pas vers le paiement sans contact via smartphone. De nombreuses personnes sont réfractaires à l’idée de payer sans faire de code. Une fois la prise en main de la carte sans contact, ce sera plus facile de passer à un autre mode de paiement sans contact. Donc je suis assez d’accord avec ceux qui pensent que ça va se généraliser.

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !