Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Que pensent vraiment les Français du Made in France ?

Plus d’1 Français sur 2 estiment que les marques « Made in France » ne sont pas assez mises en avant


Dans un contexte difficile, les entreprises françaises à la tête de produits « Made in France » ont une carte à jouer pour tirer leur épingle du jeu.

En effet, le « Made in France » ou « Fait en France » est un argument essentiel à faire valoir : 88% des Français se posent aujourd’hui la question à ce sujet lorsqu’ils s’apprêtent à acheter une marque agroalimentaire.

Ils sont 59% pour l’univers des produits textiles et 56% pour les produits de la maison.

Pourtant, seuls 17% des Français considèrent que les marques communiquent assez sur leurs engagements « Made in France » et plus d’1 sur 2 estiment qu’elles ne sont pas assez mises en avant sur les supports traditionnels : télévision, presse, radio …



Un manque de visibilité qui s’accompagne indubitablement d’un manque à gagner pour les entreprises françaises. La communication a donc aujourd’hui un rôle essentiel à tenir dans leur développement.

Il s’agit là de l’un des principaux enseignements tirés de la récente enquête menée par Sacrés Français, plateforme de communication experte dans le « Made in France » dédiée aux entreprises qui produisent en France.





« Fait en France » : uniquement des produits faits en France par des entreprises françaises


Le concept de « Made in France » est encore assez flou pour certains.

Doit-il s’appliquer aux marques françaises uniquement ? Ou bien peut-il être interprété au premier sens du terme : conceptualisé et fabriqué en France tout simplement ?

Pour 78% des Français, une entreprise doit être française ET fabriquer en France pour se prévaloir du « Made in France » ou du « Fait en France ».

Ils ont raison, car il s’agit de la bonne définition de cette expression.

En revanche, pour 58% des sondés, une entreprise peut attribuer le « Fait en France » à ses produits tant qu’elle produit en France, même si elle est étrangère…

Communiquer sur les bases du « Fait en France » s’avère donc indispensable et c’est là que la communication doit jouer sont rôle, afin d’informer les consommateurs : le « Fait en France » ne peut résulter que du travail mené en France par des entreprises françaises.



L’information : le challenge des acteurs du « Fait en France » !


Aujourd’hui les consommacteurs sont à la recherche d’engagements forts venant des marques qu’ils achètent. Pourtant, seuls 17% des Français considèrent que les marques communiquent assez sur leurs engagements « Made in France ».

Identifier les bons messages sans tomber dans l’écueil du « French Washing » doit être la première étape d’une communication efficace.

Plus d’1 Français sur 2 estiment que les marques de « Fait en France » ne sont pas assez mises en avant sur les supports de communication traditionnels.

Un manque de visibilité qui s’accompagne indubitablement d’un manque de chiffre d’affaires pour les entreprises françaises.

 
Et quand elles communiquent, le font-elles bien ?

Seuls 34% des Français considèrent que les marques sont légitimes à communiquer sur leur dimension « Made in France ». Un pourcentage très faible face aux investissements qui peuvent être fait par les entreprises…



Le « Fait en France » s’invite de plus en plus dans les foyers français


Réel mouvement de prises de conscience insufflé depuis plusieurs années : les Français font de plus en plus attention à ce qu’ils consomment chez eux, et surtout dans leurs assiettes !

Ainsi, 88% se posent la question si la marque agroalimentaire qu’ils s’apprêtent d’acheter est « Made in France » avant de la poser dans leur panier.

Les circuits courts, l’écoresponsabilité, l’éthique et les compositions des produits sont souvent au cœur des préoccupations alimentaires des Français.

59% se posent cette même question sur l’univers des produits textiles et 56% pour les produits de la maison.

Les motivations d’achat de produits français sont différentes en fonction des secteurs de consommation et surtout en fonction des âges :

  • 55% des sondés consomment des marques « Fait en France « pour des motivations liées à la santé autour de la qualité des produits.
  • 38% pour des motivations économiques : rapport qualité prix
  • 38% pour des motivations de qualité et de défense d’un patrimoine : le savoir-faire local


Les raisons de consommer français sont également très liées aux âges des consommateurs et à leurs préoccupations.

Là où seulement 25% des Français achètent des produits « Faits en France » pour des raisons environnementales et écologiques, 48% d’entre eux ont entre 18 et 24 ans !

Il n’y a pas de doute, la dette écologique est une problématique très actuelle chez les jeunes adultes qui tentent réellement de changer leurs habitudes de vies, contrairement à leurs ainés.

Gage de qualité, d’une transmission d’un savoir-faire, d’un soutien économique oui, mais pas de produit design : seuls 7% des sondés consomment « Made in France » pour l’ergonomie des produits…


Des freins à lever en développant l’information


Si la consommation de produits « Made in France » se généralise de plus en plus, les Français restent tout de même dubitatifs face à certaines contraintes :

1/ Le prix :

3 Français sur 4 estiment que le prix est un réel frein à consommer des produits « Faits en France ».

Ce ressenti ne concerne pas uniquement les jeunes générations au pouvoir d’achat plus faible, c’est une observation transgénérationnelle.

Les Français doivent être mieux informés des coûts induits par les spécificités d’une production française.

2/ La disponibilité :

2e place sur le podium des freins à la consommation de marques proposant du « Fait en France », une offre estimée trop réduite pour 38% des Français.

Un mauvais référencement en magasin est souvent le résultat d’une demande amoindrie due à un problème de  communication.


3/ L’étendue de l’offre :

Plus de 25% des Français estiment mal connaître l’offre globale des marques « Made in France ».

Au coude à coude, l’absence de produits Faits en France sur des secteurs spécifiques contraint les Français à se rabattre vers des marques parfois moins attentives à leur chaîne de production.



Les principaux maux du « Fait en France »… la visibilité et la clarté de la proposition !


Si les Français ont déjà, pour beaucoup, pris le réflexe de consommer « Fait en France », on note donc un manque de communication criant de la part des entreprises.

Pourquoi le prix est-il plus élevé qu’une marque qui produit ailleurs ? Pourquoi est-il compliqué de sourcer les matières premières pour tel produit, où trouver les produits, quels sont les engagements de la marque à produire « Made in France », etc. 

Un très grand champ d’action est possible pour les marques qui produisent en France, il leur faut simplement être accompagnées par les bons interlocuteurs pour bénéficier d’une mise en avant favorables à leur développement…




Social Media

Une nouvelle étude revient sur l'usage des réseaux sociaux par les jeunes français et sur la façon dont ils en maîtrisent parfaitement les codes.

e-Commerce

Le e-commerce transfrontalier ne cesse de croître depuis le début de la pandémie de covid et cette croissance profite plus que jamais aux mastodontes...

# A lire aussi ...

Insights

En pleine primaire écologiste, les problématiques liées au climat sont au cœur des débats actuels. Mais quelle place la publicité et les entreprises peuvent...

Insights

Selon un classement mondial, la France arrive en tête du classement des consommateurs les plus économes...

Insights

Selon une étude, 62% des consommateurs français ont l’intention d’acheter de plus gros cadeaux et que 57% prévoient de s’offrir le voyage de leur...

Insights

Kantar décrypte les nouveaux comportements d'achat dans une étude menée auprès de 25 000 shoppers en France, en Espagne et au Royaume-Uni

Publicité