Plus d’un quart des seniors de plus de 60 ans n’utilisent jamais internet, affirme une étude réalisée par l’association Les Petits frères des pauvres, qui appelle à un “plan national” de lutte contre “l’exclusion numérique des personnes âgées“.

 

Selon cette étude menée par le CSA,  le taux de non-connexion au réseau est de 27 % pour les plus de 60 ans, et monte à 59 % pour les plus de 85 ans.

« L’exclusion numérique (…) met un nombre important de nos aînés encore plus en marge de la société et les isole davantage dans notre monde hyper connecté », « y compris pour les classes d’âge les plus jeunes comme les 60-69 ans, encore nombreux à être non-utilisateurs », soulignent les auteurs de l’étude.

 

Un manque d’accompagnement avant tout ?

Pour Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits frères des pauvres, «il serait dommage que les pouvoirs publics pensent que pour cette génération-là, il n’y a plus rien à faire ».

Les seniors doivent être « accompagnés » pour pouvoir à leur tour utiliser internet, mais de manière « individuelle » et « pragmatique ».

« Si on leur dit “vous n’avez pas le choix, il faut vous y mettre“, et qu’on les inscrit de force à une formation, ça ne marchera pas », a expliqué Armelle de Guibert. Aux personnes les plus réticentes, il faut « donner envie, qu’elles en voient l’intérêt », a-t-elle ajouté.

Car, à rebours des idées reçues, les seniors « qui s’y mettent » passent finalement beaucoup de temps sur internet, et certains affirment même ne plus pouvoir s’en passer, relève l’étude.

 

Silver Surfers

A ceux qui sont déjà des internautes, 56% indiquent se connecter plusieurs fois par jour et 27% au moins une fois par jour alors que 79% soulignent disposer d’une connexion internet à leur domicile, 72% disposer d’une ordinateur fixe ou portable, 56% un smartphone et 40% une tablette tactile.

Pour ceux qui possèdent un smartphone, seulement un peu plus d’un tiers (35%) se connecte à internet avec.

Dans ce contexte, peu ont été formé aux outils digitaux : 18% avec les enfants ou petits-enfants, 9% par un autre membre de la famille ou 8% avec un ou des amis.

Et à quoi sert internet au quotidien pour les plus de 60 ans ?

D’abord, à 28%, maintenir le lien avec sa famille et ses proches et à 26% pour disposer de multiples sources d’information en continu.

Ils sont ainsi 94% à faire de façon autonome des recherches sur internet pour obtenir des info, 89% pour écrire et envoyer des mails, 75% pour ouvrir ou ajouter une pièce jointe à un mail ou encore 75% pour consulter leur compte bancaire et 67% pour réaliser des démarches administratives. Plus loin, regarder des vidéos (52%), utiliser les réseaux sociaux (42%) et jouer à des jeux (36%).

 

Blogueurs et Youtubers seniors

Les Petits frères des pauvres recommandent d’installer « un univers “web-friendly” dans le quotidien des personnes âgées », par exemple en développant des connexions wi-fi dans les maisons de retraite, mais aussi d’encourager les seniors à devenir à leur tour « acteurs » de l’internet.

“On n’a pas encore beaucoup de seniors youtubeurs, ou auteurs de blogs”, déplore Mme de Guibert. ”

Il faut les soutenir pour qu’ils prennent la parole.S’ils étaient plus visibles sur la Toile, on aurait peut-être une meilleure représentation de ce qu’ils sont, de leurs besoins, ils pèseraient davantage dans le débat public”, estime-t-elle.

 

 

 


*Etude CSA : volet quantitatif réalisé par téléphone du 17 au 30 avril 2018, auprès de 1.503 personnes âgées de 60 ans et plus, déterminé suivant la méthode des quotas. Volet qualitatif : entretiens individuels d’une heure environ, réalisés en face-à-face, du 1er au 20 juin 2018, auprès de 11 personnes de 61 à 94 ans accompagnées par les petits frères des Pauvres).

 

 

# à lire aussi...

5 conseils pour s’adapter aux tendances à venir

La reconstruction de la confiance, le storyliving, le paid social, l’éclatement des…

#AdTrends : le marché publicitaire en chiffres

Kantar Media revient en infographie sur les principaux indicateurs du marché publicitaire…

Relation client : 10 astuces pour (bien) utiliser les applications de messaging

Les services client devraient recevoir cette année plus de demandes entrantes via…