Seuls 29% des projets Big Data seraient rentables alors que 55% des entreprises en mènent. Principal pré-requis pour atteindre le rentabilité : le type d’organisation mis en place et l’implication des dirigeants…

 

D’après l’étude réalisée par Capgemini et Informatica auprès de 210 grandes entreprises en Europe et aux États-Unis, seuls 29% des projets Big Data en cours sont pleinement rentables, 45% ont atteint leur point d’équilibre, et 11% perdent de l’argent.

 

rentabilite-big-data

 

Ces chiffres relativement bas témoignent d’une grande diversité des projets menés mais aussi de leurs différents stades d’avancements.

Le succès des projets Big Data semble toutefois directement corrélé à certaines bonnes pratiques.

Trois conditions semblent ainsi nécessaires : gouvernance structurée, approche stricte et forte implication des dirigeants.

 

2 fois moins de chances d’être rentable si la DSI pilote

Selon les résultats de cette étude, la rentabilité des projets Big Data serait fortement corrélée au type de poste des personnes qui en ont la charge.

Ainsi, les initiatives menées par des Directeurs des Opérations (Chief Operating Officers) ou des Directeurs du Digital (Chief Digital Officers) ont deux fois plus de chances d’être rentables que celles pilotées par les Directeurs du Système d’Information (DSI).

Si 52 % des participants indiquent que ces derniers sont actuellement en charge des projets Big Data, l’on observe que cette responsabilité est progressivement transférée aux Directeurs des Opérations (COO, 20 %), de la technologie (Chief Technology Officers, 16%) et du marketing (CMO, 16 %).

 

Un projet impliquant

Un projet Big Data ne doit donc pas être vu comme un simple projet informatique même si les contraintes budgétaires (44% des répondants) et les difficultés techniques d’intégration (35%) sont les principales difficultés rencontrées.

Lorsque la direction est fortement impliquée dans les projets Big Data, ceux-ci sont  rentables dans plus de 50% des cas. Une proportion qui tombe à 6% lorsque les dirigeants ne sont pas directement impliqués dans le projet…

De nombreuses organisations ont encore du chemin à faire avant de pouvoir tirer un réel avantage compétitif des données : elles pâtissent souvent de budgets limités, d’une gouvernance mal définie en la matière, ainsi que de problèmes d’intégration qui limitent la valeur de leurs initiatives Big Data” explique  Antoine Imbert, directeur de la ligne de services Insights & Data de Capgemini en France.

Il y a par ailleurs “un lien direct entre l’usage de bonnes pratiques en matière de qualité et de gouvernance des données et la rentabilité des initiatives Big Data, ajoute Amit Walia, Chief Product Officer, Informatica. Pour pérenniser la création de valeur, les entreprises doivent investir dans les trois fondements du Big Data : l’intégration, la gouvernance et la sécurité“.

 

4 clés pour rentabiliser le Big Data

Le lancement d’un projet Big Data rencontrant le succès a, en retour, un effet bénéfique sur la gouvernance des données constaté par 75% des répondants concernés.

Le succès d’un tel projet améliore également la prise de décision (37% des répondants), le partage collaboratif des informations (34%) et la productivité (33%).

Selon l’étude, pour parvenir à ces résultats les organisations doivent :

1. Obtenir l’implication et le soutien de leurs dirigeants. Sans cela, elles ne pourront pas pérenniser cette transformation.
2. Développer l’architecture de données existante en modernisant par la mise en œuvre des nouvelles technologies Big Data.
3. Créer un cadre de gouvernance des données solide et collaboratif qui ne gênera pas l’agilité opérationnelle, tout en assurant la sécurité et la qualité des données.
4. Cultiver une approche dynamique de leurs données, impliquant à la fois les dirigeants et leurs équipes dès le début du développement, permettant une amélioration continue des solutions Big Data utilisées.

 

A propos de l’étude

L’étude « The Big Data Payoff : Turning Big Data into Business Value » a été réalisée par Informatica et Capgemini. Elle se base sur une enquête auprès de 210 responsables IT ou Data d’entreprises de plus de 1000 employés en Europe et aux Etats-Unis.

 

 

 

 

# à lire aussi...

Les marques veulent reprendre le contrôle de leurs données

En 2019, le contrôle des données devient un enjeu majeur pour les…

La valeur réelle de nos données personnelles

Les récentes affaires de reventes ou d’échanges de données entre géants du…

Big Data et prédictif : les nouveaux moteurs du marketing

Si les GAFA excellent dans l’exploitation de la donnée, elle ne leur…

8 étapes pour booster son business BtoB grâce à la data

Découvrez, en 8 étapes, comment donner vie à la data pour une…