Marketing & Communication : enquête sur les métiers du futur

Réseaux sociaux, gestion de la data, digitalisation des tâches… transforment les métiers de la communication et du marketing de manière drastique. Quels sont les impacts ? Quel regard les professionnels portent-ils sur ces transformations ? Se sentent-ils prêts à évoluer ?

LIRE L'ARTICLE


Spécialiste du recrutement des profils communication et marketing, le cabinet Fed Business a interrogé les professionnels de ce secteur pour recueillir leur opinion sur les métiers qui vont prédominer dans le futur et remplacer les métiers « classiques ».



Premier enseignement de l’enquête, la plupart des répondants (60 %) se disent sereins face aux évolutions et se sentent capables de s’adapter aux métiers dans le futur.

Un tiers (32 %) expriment toutefois une certaine perplexité, ne sachant que penser de l’impact qu’ils pourraient subir.

La question de savoir comment s’adapter se pose pour ces professionnels au quotidien déjà très rempli…



Quels métiers seront les plus impactés par les transformations ?


Selon les professionnels de la communication et du marketing, trois facteurs majeurs sont à l’origine des mutations des métiers :

  • le développement des réseaux sociaux (cité à 65 %),
  • la gestion de la data (cité à 64 %)
  • et l’intelligence artificielle (cité à 45 %).


Interrogés sur les métiers qui selon eux seront les plus impactés par les mutations, ce sont ceux de la communication digitale et du CRM qui sont les plus cités. Des métiers qui par nature sont liés à la data et à la digitalisation…



Quant à leur connaissance des métiers qui vont prédominer dans le futur (DPO, Inbound Marketer, Growth Hacker, Social Media Manager), ils sont une majorité (47 %) à dire en avoir vaguement entendu parler sans vraiment savoir ce qu’ils demandent en termes de compétences.

44 % seulement se sentent au fait de ce que le métier recouvre concrètement…



Intensification de la digitalisation et de la polyvalence


Les répondants estiment majoritairement (84 %) que les changements majeurs que connaîtront les métiers porteront avant tout sur l’intensification de la digitalisation.

Force est de constater que la plus grande part des missions ont déjà une large composante digitale (CRM, cloud, SEO, achat d’espaces…). 


Deuxième critère dans les évolutions : la polyvalence (58 % des réponses).

Par nature, les métiers de la communication et du marketing sont très polyvalents. Ils devront l’être davantage à l’avenir.

C’est ce à quoi s’attendent les professionnels de la communication et du marketing, d’autant que la digitalisation elle-même engendre une plus grande flexibilité dans la largeur du scope qui leur incombe.



Quels seront les critères privilégiés du poste du futur ?


En premier lieu, les professionnels rechercheront l’équilibre vie privée / vie professionnelle.

C’est surtout le cas des 25/35 ans qui à 75 % expriment ce besoin ; tandis qu’ils sont 59 % des 36/45.

Ces derniers, dans la même proportion (59 %) chercheront aussi un poste polyvalent.

Le besoin d’autonomie attire les 25/35 ans qui le mentionnent dans 57 % des cas.



Le trio gagnant pour attirer les professionnels de la communication et du marketing sera donc : équilibre vie privée / vie professionnelle, autonomie et polyvalence.

Un enseignement intéressant pour les recruteurs..






Méthodologie

Enquête réalisée auprès de 130 professionnels du 4 février au 4 mars 2020.

Les répondants sont pour 55 % des professionnels de la communication (chargé, responsable, directeur de la communication) et pour 45 % des professionnels du marketing (avec une prédominance du métier de chef produit).

50 % des répondants se situent dans la tranche d’âge 25-35 ans, donc sont plutôt au début de leur carrière et ainsi peut-être plus à même d’avoir naturellement intégré une partie des évolutions dont il est question.

70 % des répondants sont des femmes, ce qui traduit la forte féminisation des métiers de la communication et du marketing. 






# Must read